Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

7 février 2008 4 07 /02 /février /2008 00:16
LES CINQ SAISONS D'YS de Martial CAROFF
Ed Terre de Brume/507p

undefined


Ce livre regroupe quatre romans plus un inédit reprenant chacun une enquête criminelle dans la cité d'Ys. Ys c'est cette cité légendaire de Bretagne qui fut engloutie par les flots. Nous sommes bien à notre époque et Ys qui a été reconstruite est le théâtre de crimes bizarres, sanglants qui tournent tous autour de la Cité, des personnages de sa légende et de ses mystères.


On y croise donc Quentin Le Louarn qui prépare une thèse de paléontologie en scrutant un vieux cailloux portant des traces de fossiles et de temps en temps il joue les détectives amateurs. En fait plus on avance dans les romans, et plus il s'implique dans les enquêtes. Il aide donc dans ses enquêtes l'irascible Bruno Krafft un policier lorrain exilé en Bretagne et qui se demande régulièrement ce qu'il fout dans ce pays de timbrés. Krafft travaille aussi avec Jacky LeMoigne un enfant du pays lui, plus avenant que son collègue, il sert de tampon entre son coéquipier enragé et le non moins enragé commissaire Fabian leur supérieur vu que ces deux là se haïssent réciproquement. Au cours des différentes saisons (automne, hiver, printemps, été, hors saison), on finit par croiser d'autres personnages récurrents. La plupart sont des universitaires, car Ys peut s'enorgueillir d'avoir un important centre universitaire de recherche L'IRLCD (L'Institut de Recherche des Langues et Civilisations Disparues) là où travaille Quentin à sa thèse. Du reste c'est dans ce lieu prestigieux de la recherche qu'à lieu la première mort suspecte Mais, on y croise également Dédé qui tient un bar où se réunissent de temps en temps nos braves héros luttant contre le crime, une vieille apothicaire, Claude le clochard qui rêve en images de héros de fantasy quand il ne tombe pas sur des cadavres et les autres.


Ys est une cité qui mélange urbanisme moderne et vieilles habitations médiévales, c'est une ville piétonne où les voitures n'ont pas droit de cité (sauf pour Bruno Krafft qui est du genre à s'en foutre totalement), c'est une ville où les ombres de la légende rodent encore : la princesse Dahut, son père peut-être incestueux Gradhlon, les religieux Corentin et Guénolé et l'inconnu mystérieux peut-être le diable ou un de ses serviteurs qui causa la fin d'Ys. Chaque saison est sous l'influence d'un de ses personnages, car leur histoire se répète sans cesse dans l'histoire de la cité. La dernière histoire introduit un autre personnage de légende dont on va beaucoup reparler aux alentours du 1er mars sur les blogs des unes et des autres. Et puis couche par couche, on découvre de nouveaux secrets concernant la ville, car toutes les enquêtes tournent autour de ces secrets.


Il va sans dire qu'il vaut mieux lire les livres dans l'ordre pour s'y retrouver donc l'idée d'un seul volume est une bonne initiative. Il s'agit de vrais polars mais dans une ville qui n'existe pas puisque l'auteur crée une sorte d'uchronie en posant comme principe qu'Ys a été rebâtie après sa destruction. Or cette ville imaginaire finit par devenir totalement réelle, on se prend d'envie à aller visiter la rue des Intentions Droites, son prestigieux IRLCD, de croiser ses figures locales, d'aller voir l'incroyable Grande Bibliothèque Lithique, et c'est avec regret que l'on quitte tous ses habitants et ses héros une fois le livre fini. Les histoires liées les unes aux autres par la mythologie d'Ys finissent pas devenir passionnante et difficile à lâcher. Alors que j'ai eu beaucoup de mal à entrer dans la première enquête (sans doute à cause des changements de ton dès qu'arrive l'inénarrable Bruno Krafft qui a un langage des plus imagés et pas forcément des plus élégants), j'ai finis par apprécier l'ambiance, le décor, les personnages, les secrets d'Ys et les intrigues criminelles parfois bien tordues.

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Tu as une PAL qui peut baisser ? Je t'admire. :)
Répondre
G
Je n'avais jamais encore entendu parler de ce livre, il semble vraiment très intéressant !! Il faudra me rappeller de le lire quand ma PAL aura assez descendu.
Répondre
P
Et hop, taguée ! Si tu souhaites participer, viens jeter un oeil au petit jeu !
Répondre
C
Une pierre trois coup oui ! :D
Répondre
F
J'ai eu la même idée que Sylvie, je t'ai aussi taguée sur mon blog...  Si ça te dit, tu feras d'une pierre deux coups.
Répondre