Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 06:32
L'ESPACE DE LA REVELATION d'Alastair REYNOLDS
Ed Pocket/^893p
Trad : Dominique Haas


Une très ancienne cité d'une civilisation non humaine (Les « Amarantins ») est découverte sur Resurgam berceau de celle-ci. Un archéologue Dan Sylveste tente de découvrir pourquoi et comment cette civilisation a été détruite. Parallèlement, l'équipage d'un vaisseau cherche à mettre la main sur Sylveste dans l'espoir que son père devenu une simulation électronique pourra guérir leur capitaine atteint d'une forme de peste, la Pourriture Fondante. Mais les membres de l'équipage ont chacun des intentions cachées concernant Sylveste et sa découverte archéologique.

Un énorme roman avec fort heureusement une intrigue qui se révèle de plus en plus passionnante à suivre bien que les cent premières pages soient un peu indigestes. Je doute qu'un parfait novice en sf soit séduit par ce livre qui brasse des descriptions et explications scientifiques que je n'ai probablement pas entièrement comprises vu mon faible niveau de compréhension en la matière. Néanmoins voici quelques bons points qui peuvent faire aimer cette histoire :

Le monde futur décrit par Reynolds verse plutôt dans la pluralité culturelle, des langues différentes, des civilisations différentes, des humaines étranges qui ont choisi de modifier leur génome comme les ultras, de vivre après leur mort sur des supports numériques, de fuir la Pourriture Fondante en se faisant Hermétiques (des gens qui vivent dans une boîte en gros), des noms à consonance russes, asiatiques, françaises (et non tout le monde ne s'appelle pas John Smith)etc...

L'intrigue se tient très bien et ce n'est pas évident sur un aussi grand nombre de pages. Quel rapport entre un capitaine de vaisseau atteint par une forme de peste particulièrement horrible, un archéologue et son père, une civilisation disparue et ses mythes ? Et bien il y a en a un. Chaque chapitre est finalement une pièce d'un gigantesque puzzle à reconstituer : la révélation finale étant pour le mo pins captivante.

Chaque personnage a une motivation, une histoire qui s'imbrique facilement dans l'intrigue principale et chose rare, les femmes ont la meilleure part.

Dans le genre space opera, ce roman qui est le premier d'un cycle en quatre tomes actuellement, est assez réussi dans l'ensemble. L'imagination et la rigueur scientifique de l'auteur se marient plutôt bien dans ce livre à recommander plus pour les lecteurs qui connaissent déjà un peu la littérature sf. Un néophyte aura bien du mal à digérer le côté science dure du début sachant que cet aspect s'estompe au fur et à mesure que l'on avance dans le récit.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chimère 01/04/2008 12:59

Karine, l'auteur a traité le truc de façon plutôt marrant, la peste en question ne s'attaque qu'à l'électronique et donc à tous ceux qui ont des implants dans le corps ou se sont modifiés façon cyborg. Du coup, les Hermétiques qui ne veulent pas vivre sans implant mais sont parano au possible vivent dans des cerceuils ambulants. Gambadou, oui je pense que tu trouvera probablement plus abordable. Tente plutôt Le cycle de Fondation d'Asimov un classique qui a un peu vieilli par certains aspects mais qui reste passionnant et compréhensible. Là l'auteur te balade quand même dans un univers dont il n'explique pas toujours les règles.Chiffonnette, passe, passe mais fais gaffe à ne pas rater les infos importantes pour la suite :)

chiffonnette 01/04/2008 07:58

Alors je note et je tenterai de passer au-delà des cent prmeières pages! IL est temps que je me remette à la sf!

Gambadou 31/03/2008 21:06

Comme je suis une neophyte en SF, je passe...

Karine 31/03/2008 13:04

J'aurais pu être tentée mais les mots "pourriture fondante" me font reculer.  Même si c'est pas une vraie maladie... des plans pour que je me la trouve!  Vive l'hypocondrie, surtout quand le nom est un peu yark!

Chimère 31/03/2008 12:22

Joelle, chaque livre a une histoire complète quand même. Le deuxième tome se passe dans le même univers mais les personnages et l'époque sont différents.Yueyin, héhé, une pal sf himalayenne que c'est beau !