Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 00:00
1 LE QUADRILLE DES ASSASSINS d'Hervé JUBERT
Ed Point fantasy/369p


« -Non bien sûr. Le Diable n'existe pas répondit-il avec un sourire d'enfant.
Le Cornu ne s'était pas manifesté depuis tellement longtemps que le Collège des Sorcières avait récemment lancé une enquête pour prouver son existence. Dieu était mort. L'affaire était entendu. Mais le Diable , »
(extrait)

C'est à la lecture de ce passage en librairie que j'ai finalement fait l'acquisition de ce roman, premier volet d'une trilogie qui s'annonce plus que réjouissante. Alors que je n'avais pas du tout accroché à un des précédents romans sf de l'auteur Les aventures de Pierre Pelerin, j'ai été séduite par cette ambiance entre roman d'aventure,  fantasy urbaine et avec un humour à fond dans le délire.

.Donc, dans ce monde ultra technologique, il est possible pour ceux qui le souhaitent de vivre dans Les Villes Historiques, des enclaves qui reproduisent à l'identique Le Londres du XIXème siècle, le Paris du XVIIème siècle par exemple et où on vit, s'habille, mange, se divertit comme à l'époque transposée. Seulement voilà, un assassin rode dans ce Londres reconstitué, un assassin qui ressemble furieusement à un certain Jack L'éventreur et puis on pratique de vraies messes noires avec des sacrifices d'enfant dans le Paris du XVIIème siècle.

Pour mener l'enquête, un duo d'enquêteur de choc :

Roberta Morgenstern, la cinquantaine, vingt ans de métier au service du Bureau des Affaires Criminelles et trois ans d'étude de sorcellerie derrière elle et un petit jeune fraichement sorti de l'école de police, avide de faire ses preuves

Clément Martineau rejeton de la riche et influente famille Martineau, (les Ciments Martineau, une grande industrie et le bras long, très long dans les méandres du gouvernement et des institutions),

Un duo explosif avec qui on ne va pas s'ennuyer une seule seconde. D'un côté une sorcière rousse qui cache sa tendance à l'embonpoint par des gaines Body-Perfect, vit dans un petit appartement avec Belzebuth un chat noir, un mainate et un hérisson télépathe affectueusement baptisé Hans-Friedrich Gustafsson, avec pas mal d'années de métier au compteur et de l'autre un jeune homme fonceur, totalement casse-cou quand il s'agit de conduire des véhicules, rationaliste pur sucre (La sorcellerie n'existe pas), et qui ne jure que par les méthodes modernes d'investigation et les manuels juridiques. Dès les premières pages, on sent que ces deux là vont faire la paire. Le duo fonctionne à plein régime et c'est un vrai plaisir à les suivre. D'autant que le petit Martineau cache quelques surprises de taille de son côté.

« - Vous savez ce que l'on raconte au sujet du Diable Martineau ? Dans quelle catégorie Il excelle ?
- Le chauffagisme ? Essaya t-il en tendant les mains au-dessus de la flambée »
(extrait).

L'auteur réussi l'exploit de concocter une vraie intrigue criminelle sans négliger le côté ésotérique et magique et bien entendu l'humour particulièrement savoureux. Après tout, il est question de pacte avec le Diable et quand on se retrouve à être plus ou moins contraint d'assurer sa défense lors d'un éventuel procès, pas de doute, on est dans un monde de dingue.

« ..Je suppose que le temps imparti est trop court pour monter une défense solide mais je vous demanderai de faire votre possible. Mettez vous au travail sans tarder. Et informez le Diable que vous Lui offrez vos...services
-Dois-je passer par la boîte postale 666 pour Lui envoyer ma proposition ? Demanda la jeune femme tout à coup hésitante.. »
(extrait)

Du coup, je suis partie pour me procurer les deux tomes suivants le plus vite possible.


UN TANGO DU DIABLE d'Hervé JUBERT
Ed Point Fantasy/342p


Trois ans après l'affaire du Quadrille des assassins et le démantèlement des villes historiques, le bureau des Affaires Criminelles de Bâle n'a plus enregistré la moindre affaire. Son responsable le major Grüber va bientôt partir en retraite et ne sera probablement pas remplacé. Il se murmure même que Le bureau vit ses derniers instants. Mais, des morts suspectes vont conduire les rares enquêteurs encore en poste à affronter Le Baron des Brumes. Roberta Morgenstern et son collègue Clément Martineau sont sur le coup.

Et c'est reparti pour des aventures encore plus folles et délirantes. Mais cette fois ci, le récit prend un ton plus sombre et plus dramatique, puisque l'ennemi n'est pas celui que l'on croit et que l'amitié entre le duo de choc n'y résistera pas. La pétillante Roberta et son amour inconditionnel pour la marque des gaines BodyPerfect (Qu'elle soit concernée ou non par ce produit ne changeait rien à l'admiration qu'elle portait à l'entreprise norvégienne implantée dans un fjord au nom imprononçable. A son avis BodyPerfect avait autant fait pour libérer la femme que le droit de vote et la pilule. Extrait), sa folle passion pour le Professeur Rosemonde avec qui elle invoque les esprits en dansant le tango, son poncho multicolore et son ocarina vole la vedette à tout le monde. Et pourtant un sorcier devenu médecin légiste (la séance d'autopsie quel grand art!), ce cher Elzear Strüddle, un ennemi sans scrupule avide de pouvoir et habile politicien, des pirates, des gitans, une petite fille aux origines infernales, cela en fait du monde intéressant à découvrir. Embarquez donc pour cette nouvelle aventure pleine de rebondissements, de tristesse et de joie. Et vive les hérissons télépathes !

 

SABBAT SAMBA d'Hervé JUBERT
Ed Point fantasy/439p

- A attiser le feu sous le chaudron de Banshee.
- Sérieux ? Alors je vous conseille de commencer par changer l'ambiance sonore.
Elle chuchota quelque chose à l'oreille de Grégoire
- Vous n'y pensez pas ! s'exclama t-il
Croyez-moi. Les pays du Nord nous ont apporté plein de bonnes choses dont la gaine Body Perfect (elle se donna une claque vigoureuse sur le ventre) et ABBA. Si avec Gimmie ! Gimmie ! Gimmie ! la température ne se met pas subitement à monter je ne m'appelle plus Roberta Morgenstern.
(extrait)

Troisième et dernier volet des aventures de Roberta Morgenstern. Et ça commence fort avec un raid pour récupérer Lilith la fille du diable créée par Carmilla Banshee qui règne avec Archibald Fould en dictateurs sinistres sur Bâle. Mais Lilith par un défaut de création est en train de mourir. Voilà pourquoi on organise un voyage pour rencontrer les Fondatrices et accessoirement organiser la résistance à l'ambition de Banshee qui souhaite invoquer le Diable et redonner son heure de gloire à la magie noire. Pendant ce temps, Clément Martineau rejoint lui-aussi la résistance à Bâle...

Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il se passe moults choses dans ce livre, un peu trop parfois. Mais avant parlons des choses qui fâchent. Oui enfin, ce n'est pas une faute énorme mais je tiens à signaler une erreur anatomique concernant Victor, le squelette et sa main. Quand on parle des os de la main on parle du carpe et des métacarpes. Les métatarses c'est pour le pied. Ceci dit, cela ne gâche en rien la lecture. Donc à part ça, on est parti pour des passages plus délirant les uns que les autres dont une rencontre avec le docteur Frédérica Gonde, travaillant aux urgences et prenant du repos avec Doug, Benton, Carol, Marc et les autres aux Doc Magoo's (si cela rappelle des souvenirs à quelques uns), qui m'aura bien fait rire, notamment dans la reprise des tics de la série vraiment bien trouvés. J'ai beaucoup aimé le principe du club des lunatiques aussi. Et puis l'identité secrète du diable est enfin révélée et ce ne fut pas une surprise pour moi parce que je m'en doutais depuis le début (j'avais raison, je le savais que cela ne pouvait être que lui héhé !). Mais tout ce déluge de délire magico mythique m'a paru parfois un peu excessif quand même. Et j'ai regretté que le cas Clément Martineau soit réglé en si peu de lignes. Je chipote, je chipote, mais cette série vaut vraiment le détour, donc à recommander.



Partager cet article
Repost0

commentaires

Chimère 02/10/2008 23:51

Normal, je suis un génie ;)

praline 02/10/2008 21:56

Héhéhé, tu avais effectivement vu juste pour ce cher diable :)

Chimère 16/06/2008 19:29

Pauvre frangine...remarques ça se lit vite, elle n'aura pas le temps de s'apercevoir de leur absence.

praline 14/06/2008 10:52

Depuis que tu as évoqué le premier, j'ai un peu fouillé et découvert la trilogie sur l'étagère de ma soeur. Je crois que ni vu ni connu, ces livres vont rejoindre ma PAL.

Chimère 11/06/2008 19:55

Oui, oui j'ai bien reçu ton courrier, il a failli disparaître dans mon nettoyage zélé et énergique de ma boîte aux lettres mais il a survécu. je t'ai envoyé une réponse.Ne t'inquiète pas pour les amitiés brisés, je suis sûre qu'ils vont forcément se réconcilier dans le troisième tome.