Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

28 mai 2008 3 28 /05 /mai /2008 02:47
J'AI ETE LONGTEMPS UNE BLONDE D'UN METRE SOIXANTE QUINZE
d'Emmanuelle COSSO-MERAD

Ed Flammarion/220p



Pour ceux qui ont décidé de commencer ce livre à la page 31, par esprit de contrariété, superstition, étourderie ou pour une question de principe, voici un court résumé de ce qui vient de se passer : Frénégonde a eu treize ans le premier décembre mil quatre cent vint et un. Elle est très belle et ses parents veulent la marier à Héron de Vieillefoi quarante rudes hivers au compteur, en échange d'une parcelle de terrain. Héron est sur les starting-blocks prêt à la marier, la violer, l'engrosser et à en faire une bonne petite femme d'intérieur moyennâgeux. Mais Fréné ne l'entend pas de cette oreille. Elle se tire (page 31 )

Voilà ce que l'on peut lire à la page 31 de ce petit roman bien drôle et délirant. C'est l'histoire de Bérénice qui refuse d'être vue comme une belle grande blonde, taille mannequin, alors qu'elle sait bien tout au fond d'elle -même qu'en réalité elle est une petite brune rigolote et un peu ronde. A coup sûr, elle est sous le coup d'une malédiction jetée sur une de ses vies antérieures. Toujours est-il qu'elle a bien du mal à faire comprendre à son entourage que son physique n'est pas celui qu'il aurait dû être. Premier constat, c'est vraiment marrant à lire et les notes de bas de pages sont  hilarantes aussi tordues que celle d'un Pratchett (pour ceux qui ne connaissent pas Terry Pratchett et ses annales du disque-monde, dépêchez-vous de remédier à cette lacune malheureux !). Deuxième constat, finalement on n'est pas si mal à être une petite brune d'un mètre cinquante six. Vous avez besoin d'un bon roman anti déprime, d'un petit conte moderne (oui rassurez vous Bérénice trouve le prince charmant à la fin) sans prétention, ce livre devrait parfaitement vous convenir.

Partager cet article
Repost0

commentaires

C


escuse la magie sa existe vraiment votre ecole ossi?



Répondre
A
On ne sait jamais je le note pour l'été :)
Répondre
C
Fashion,  je crois que la totalité du livre devrait te plaire, on dirait que vous partagez le même sens de l'humour.Pom', en voilà une idée qu'elle es bonne. Mais, j'avions pas vu. que tu étais entrée dans le monde du blog. BienvenueChiffonnette, c'est toujours utile effectivement.Turquoise, merci oui, en attendant qu'il trouve le courage de se pencher sur les menus détails qui restent à régler.Florinnette, bon week end à toit aussi, pas trop pluvieux mais je ne me fais guère d'illusion. :(
Répondre
F
Après avoir vu cette fameuse page 31, j'étais sûre que tu allais aimer ce livre !! ;-))
Bon week-end Chimère ! 
Répondre
T
Remercie "l'ouvrier" pour son bidouillage, Chimère ! Ça va mieux, en effet !Passe une bonne nuit (où tu pourras rêver que ta PAL diminue...Mouarf mouarf mouarf !! Oui, je sais, je suis vilaine...)
Répondre