Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

5 septembre 2008 5 05 /09 /septembre /2008 00:00
LE VAMPIRE DE CURITIBA de Dalton TREVISAN
Ed Métailié/157p
Trad (portugais, Brésil) : G. Leibrich et N.Biros


Il était précisé « humour » dans le quatrième de couverture. Je le cherche encore. C'est glauque, avec des personnages pas sympathique du tout, ce n'est même pas intéressant. Bref, je dois encore être passé à côté de la grande et profonde signification de ces petits textes alignant les mésaventures sexuelles de pathétiques individus qui apparemment n'ont pas d'autres intérêt que ça. Encore un un chef d'oeuvre impérissable donc qui va partir aux oubliettes. Je ne m'étendrai pas davantage cela n'en vaut pas la peine.

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Andromède, oui c'est peut-être l'effet recherché.Yueyin, attends, il n'y avait même pas le croc d'un seul saigneur de la nuit, rien, le vide intersidéral. Juste un pathétique pervers amateur de petite fille qui finit par sauter son ancienne institutrice parce qu'il n'arrive pas à ses fins avec une adolescente...tu parles de vampire !!
Répondre
Y
Quoi une histoire de vampire gachée, quelle honte !!!!
Répondre
A
Ton billet m'a fait rire... Ce n'était sans doute pas le but, mais qui sait, peut-être qu'il est là, le côté marrant du bouquin ? XD
Répondre