Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 02:06
CHANUR de Caroline J. CHERRYH
Ed J'ai lu/318p

Rien de tel que de fouiller au rayon sf d'une bouquinerie pour tomber sur un auteur quelque peu oublié par chez nous avec un titre peu évocateur et une illustration de couverture totalement...euh...hors sujet une fois qu'on a lu le livre ce que manifestement l'illustrateur n'a pas fait lui. Chanur est donc le premier volet d'un cycle dont je n'avais lu que L'héritage de Chanur il y a bien longtemps. L'occasion était trop belle de commencer par le commencement.

De nombreuses espèces intelligentes peuplent l'espace. Certaines d'entre elles ont tissé des liens commerciaux plus ou moins fragiles et la moindre perturbation dans ces échanges peut créer de gros problème au sein de la Communauté des espèces spatio-pérégrine. Parmi ces races, on trouve notamment les hani des bipèdes se rapprochant des félins et plus particulièrement des lions, les mahendo'sat, les stshoss et les détestables kifs qui confondent souvent commerce avec piraterie. D'ailleurs, ce sont eux qui ont découvert une toute nouvelle espèce pensante qui contrôle un vaste territoire spatial et dont le seul représentant s'est réfugié à bord de L'orgueil, le vaisseau commandé par Pyanfar Chanur une hani pas commode du tout. Chez ce peuple pour des raisons obscures les mâles ne quittent pas le monde natal et ce sont les femelles qui en clan familiaux sillonnent l'espace pour vendre ou acheter et assurer de confortables bénéfices à leurs clans. Pyanfar a donc pris sous sa protection Tully, un étrange bipède d'une race inconnue : les humains.

A partir de là, les ennuis vont commencer pour elle et son équipage. Bien que le sujet soit la rencontre avec l'autre, c'est de façon inversée que l'histoire est racontée. Ce n'est pas le point de vue humain qui compte, c'est le point de vue des autres espèces non humaines. Le brave Tully ne jouera qu'un rôle mineur dans tout le roman. Par contre, on aura le temps de découvrir, les hani, les coutumes commerciales et diplomatiques, entre espèces pensantes. Au fond ces humains dont on ne sait rien ne sont qu'une race parmi tant d'autres avec qui il sera possible de faire des affaires un jour mais il n'y a pas de quoi les trouver renversants et uniques en leur genre. C'est plus le personnage de Pyanfar et ses démêlés avec des clans rivaux et les kifs qui ressort du récit et on finit par avoir plus d'intérêt pour elle finalement.

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
T'énerves pas, t'énerves pas, zen respire ! :)
Répondre
Y
ça m'agace, je ne reconnais pas les titres (j'ai été vérifier sa biblio et tout... zut, si ça se trouve je l'ai en plus, verif ce week end :-))))
Répondre
C
Infolio, comme tu l'a constaté, on ne se prive de rien dans le coin :D
Répondre
I
Oh,, mais c'est plein de SF ici. Pas trop le temps ici, mais je reviendrai pour en lire plus !
Répondre
C
Isil, je vais voir alors, ça m'intéresseYueyin, tu as peut-être lu Cyteen non ?
Répondre