Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 09:40
QUAND LES DIEUX BUVAIENT 1
BLANCHE NEIGE ET LES LANCE-MISSILES de Catherine DUFOUR

Ed J'ai lu/598p


De toute façon les contes de fées, c'est rien que des bêtises. D'abord Blanche-Neige en fait, elle était une tyrannique impératrice, chez elle c'était une dictature horrible et elle n'a jamais foutu les pieds dans le cercueil de verre. Par contre c'est Cendrillon qui a fini sous la cloche a fromage pendant des années et même que le prince n'est jamais venu. Et Aurore Dubois-Dormant et sa copine Peau-d'Ane ont viré leur marraine fée à grand coup de tatanes dans le derrière, marre de moisir dans des cabanes en bois en faisant de la pâtisserie pour au final ne point voir un seul prince charmant. Tout ça n'aurait jamais dû arriver si Dieu et son homologue Infernal n'avaient pas sombré dans l'alcoolisme tous les deux, laissant leurs troupes désoeuvrés et n'ayant rien d'autre à faire que mettre le souk dans les combines des fées et autres créatures magiques. Et puis Bille Guette a fait exploser le Paradis et l'Enfer et du coup ben c'était un peu l'apocalypse. En ce temps là, la terre était plate.

Au commencement, il y avait un cycle de fantasy burlesque et très drôle Quand les dieux buvaient publié en quatre tomes devenu introuvable faute d'épuisement des stocks. Et voici que revient en poche, une réédition des deux premiers tomes soit Blanche Neige et les Lance-missiles et L'ivresse des providers : six cent pages de joyeux délires. On y croise des fées, des elfes, des lutins, des gragons, des sirènes, un mage au chapeau pointu qui fait une fixation sur un insecticide l'Antiblator, des Ucklers, des démons, des anges, d'anciens Dieux,, bref plein de bonnes choses. Pas de grande quête pour sauver le monde, de toute façon il est déjà foutu mais un beau bordel pas organisé. Plus jamais, vous ne penserez à vos personnages de conte de fées préférés de la même manière. Seul regret, j'ai un peu plus ramé avec L'ivresse des providers qui si l'histoire démarre vraiment bien, m'a semblé un poil longuette vers la fin, j'ai décroché un peu même si les idées mêlant le monde virtuel et celui des spectres m'a beaucoup intéressé. J'attends donc la suite à savoir Merlin l'ange-chanteur et L'immortalité moins six minutes vu que je veux quand même savoir si on peut faire encore plus déjanté dans le genre.


Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Pour le déjanté tu vas être servie. :)
Répondre
K
Ooooh je veux ça!  J'adore ce qui est déjanté et j'adore tout ce qui est contes de fées!!!  Donc, je veux ça!! cqfd!
Répondre
C
Ah ben moi aussi Joëlle, j'ai pas été déçue.
Répondre
J
J'aime bien de voir les contes détournés et réécrits de façon différente !
Répondre
C
Yueyin, pour l'instant ce n'est pas trop difficile j'ai une vue imprenable sur la pal et ça calme pas mal.Chiffonnette, pour être mélanger, c'est sur, c'est du sacré mélange. :D
Répondre