Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 06:53
UN BRIN DE VERDURE de Barbara PYM
Ed Christian Bourgeois Editeur/303p
Trad : Martine Béquié avec la collaboration de Anne-Marie Augustinyak



Emma Howick a emménagé dans la maison de sa mère, dans un petit village anglais où apparemment il ne s'y passe pas grand chose et où tout le monde sait tout sur tout le monde. Petit microcosme où le plus petit événement est une révolution en soi. Emma nouvelle venue et anthropologue aurait là un beau sujet d'étude : moeurs et coutumes typiquement anglaises dans un village anglais.


Il existe parfois un gouffre énorme entre les désirs des personnages et la réalité qu'ils vivent. C'est ce que démontre cette petite galerie de portraits : du typique pasteur veuf et totalement dénué du moindre sens pratique, au médecin aux anciennes méthodes confrontées au dynamisme et aux idées nouvelles d'un confrère plus jeune, en passant par un critique gastronome anciennement homme d'église, ou la soeur du pasteur rêvant de Grèce et s'ennuyant ferme à tenir la maison de son frère, sans compter les inévitables commères qui n'ont rien d'autres à faire que de se mêler des affaires des autres et de critiquer ces jeunes d'aujourd'hui alors que dans leur temps, c'était quand même autre chose. A votre avis, est-il possible qu'une histoire d'amour romantique comme dans les bons romans soit possible ? A voir, comment les choses se passent réellement dans la vie, cela ne s'avère pas simple du tout surtout si les principaux tourtereaux concernés, n'ont absolument pas conscience qu'ils sont faits l'un pour l'autre. Mais bon, on peut espérer une soudaine illumination n'est ce pas ? Les saisons passent dans le petit village, la vie quotidienne et monotone est ponctuée des fêtes religieuses ou soirées données chez les uns et les autres. Et, c'est drôlement bien de connaître tous ces gens, de vivre un peu leur vie de tous les jours et d'espérer enfin un beau dénouement.

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Coucou Antigone et merci pour l'info je note.
Répondre
A
J'ai lu un autre titre de cette auteure et j'avais plutôt aimé, "Jane et prudence", je crois... Et un petit coucou en passant Chimère !!
Répondre
C
Ys, c'est effectivement la douce Angleterre avec des personnages très intéressants à découvrirChiffonnette, j'ai eu du mal à y entrer mais encore plus de mal à en sortir de son universJoelle, le cottage oui sympa mais en hiver ça doit déjà être moins drôle, m'ont l'air pas très bien chauffés.Manu, ce qui me fait plaisir c'est que j'en ai d'autres à lire de cette dame.Yueyin, enfin le côté anthropologie n'est pas franchement marqué. Arabelle, merci pour les indications, je voulais lire cette auteure depuis un moment et j'ai pris un petit peu au hasard.  Isil, hop tu fais bien.
Répondre
I
Et hop, je le note.
Répondre
A
Barbara Pym est un de mes auteurs favoris, j'ai lu tous ses romans, ravie de voir que tu as apprecié, même si celui n'est pas son meilleur pour moi. Si tu as envie de continuer, je te conseillerais Une corne d'abondance, vraiment hilarant par moments ou La douce colombe est morte, poignant celui-ci.
Répondre