Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 06:10
LADY ORACLE de Margaret ATWOOD
Ed L'ETINCELLE
Pages : 441
Trad : Marlyse Piccand
Genre : littérature canadienne


Joan a eu des vies différentes et multiples. En apparence, c'est une femme au foyer et auteur d'un livre à succès Lady oracle. Mais sous le pseudonyme de Louise K. Delacourt, elle comble des milliers de lectrices avec des romans à l'eau de rose sur fond historique, ce que tout le monde ignore dans son entourage. Elle entretient une liaison adultère avec un artiste d'avant garde et a connu bien d'autres métamorphoses. Alors vous pensez bien qu'organiser sa mort pour se sortir de toutes ces situations n'est qu'un jeu d'enfant, elle a même décidé de faire simple pour compenser la complexité de ses vies qu'elle ne veut plus assumer mais pourra t-elle réellement tirer un trait sur le passé ?



Quel incroyable personnage cette Joan qui raconte comment elle en est arrivé à se faire passer pour morte. C'est d'ailleurs elle qui se charge de la narration de ses existences, de son enfance pas très heureuse, de sa tante Lou femme à l'esprit plus libre que sa mère, de sa vie à Londre avec un comte polonais, de son travail d'auteur qu'elle doit cacher à son mari, du succès mal vécu de Lady oracle son seul roman qui n'entre pas dans le cadre de la bluette sentimentale, bref de toutes ses facettes parfois en totale opposition avec l'opinion que se d'elle son entourage. Incapable de s'assumer, elle préfère mentir et s'inventer d'autres expériences, ou vivre d'autres vies parallèles. Mais quel talent dans cet art là. J'ai adoré ce récit qu'il est difficile de lâcher une fois dedans. Margaret Atwood y a même introduit des morceaux de la prose de son personnage qui est en pleine construction d'une énième romance : Traquée par l'amour, avec une énième pure jeune fille pauvre maltraitée par une rivale jalouse, menacée de mort, et bien entendu défendant sa vertu contre les assauts du beau brun ténébreux de service. Donc à la limite, on suit également une autre intrigue dans cet enchevêtrement d'existences qui est peut-être une mise en abîme de l'inconscient de la narratrice (le fait que la rivale soit une créature de rêve à, la chevelure rousse et aux yeux verts comme elle est peut-être un indice). N'hésitez pas à suivre les aventures de cette femme hors du commun, il est probable que vous allez beaucoup aimer la promenade.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Frisette 09/01/2009 23:11

Tout comme Manu, j'avais tenté de lire Le tueur aveigle de cette auteure et avait été un peu déçue.  Mais en même temps, ta critique me donne vraiment envie...  Dilemme!  Allez je note et on verra bien ce qui arrivera au détour des rayons de la bibliothèque.

Chimère 08/01/2009 23:32

Yueyin, on a beau dire, l'art du commentaire exige beaucoup de concentration.

yueyin 08/01/2009 22:35

c'est bien ma veine, 4 comm ce soir tous signé morgane au lieu de yueyin snifffff !!! ça m'apprendra à faire attention :-)

Morgane 08/01/2009 22:25

Pour l'instant j'ai lu deux Atwood, deux excellentes expériences donc je suis tentée de TOUT lire (c'est terrible) d'un autre côté je n'ai aps le temps zut !!!

Chimère 07/01/2009 23:09

Manu, ce roman là a une construction moins compliquée et beaucoup plus fluide dans l'écriture tu devrais tenter pour voir.