Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 07:00
1- KABIR d'Henry Lion OLDIE
Ed Keruss
Pages : 201
Trad (russe) : Pavel Zakharov
Genre : fantasy
ISBN : 9-782923-615028

Il y a un état de Combat et il y a un état de Conversation. Il y a un ennemi et il y a un interlocuteur. La rage du combat et la joie de la création. Une flamme déchainée et le miroir des eaux imperturbables. Et lorsque nous créons la Danse de l'Epée nous buvons la fureur d'autrui et la colère de ce monde, mais nous les faisons fondre dans nous-mêmes comme on fond le minerai dans un creuset. (extrait)

 


Henry Lion Oldie est le pseudonyme de deux auteurs russes qui écrivent dans le genre fantastique ou fantasy et qui sont traduits et édités dans une maison d'édition québécoise spécialisée dans la littérature russe contemporaine. De la fantasy russe en français c'est rare, et comme j'ai pas mal salivé en lisant les avis du blog russkayafantastika, qui parle de science fiction et fantastique russe et bien j'ai sauté sur l'occasion pour savoir si c'était aussi bien que cela en avait l'air. Kabir est donc le premier tome d'une trilogie La voie de l'épée et je pense que je ne vais pas me faire prier pour lire la suite et aussi l'autre roman traduit toujours chez le même éditeur qui n'a pas l'air mal du tout dans son genre.

 


Donc l'histoire (cela va être un peu compliqué alors un peu de concentration je vous prie):

 


Dans un monde plutôt oriental, les humains ont amené l'art de l'escrime à un si haut niveau que les combats appelés Discussions ne se termine jamais par la mort des adversaires ou même la moindre égratignure. La notion de violence, de meurtre ou de guerre a totalement disparu des mentalités et des moeurs. Ce qu'ignore cette civilisation c'est que les armes blanches, les épées, lances, couteaux, hallebardes et autres sont en réalité dotées d'une âme. Elles se nomment les Etincelants et ont développé une civilisation et un mode de vie bien personnel. Pour pouvoir agir dans le monde, elles manipulent les humains qu'elles appellent des Suppléments sans avoir conscience d'avoir affaire à des êtres pensants. Les Etincelants eux aussi ne connaissent plus la notion de combat entraînant la mort et vivent en parfaite harmonie entre eux et leurs Suppléments. Chacune de ces deux civilisations vivent en parallèle sans avoir conscience de l'autre. Dan Guien une épée surnommé Licorne a comme Supplément un dénommé Chen Ankor, et vit à Kabir où l'impensable s'est produit : un meurtre. Des rumeurs faisant état de plusieurs morts par armes blanches parviennent de tous les coins de l'empire. C'est alors que lors d'un tournoi, Chen Ankor a la main droite tranchée par un adversaire. Grâce à l'habileté d'un forgeron, il se voit muni d'une main en fer qui au contact de son épée lui permet d'entrer en contact avec elle. Pour la première fois les deux civilisations se perçoivent l'une et l'autre.

 


Un premier tome qui sert d'exposition pour la suite des évènements avec la présentation des Etincelants, des Suppléments et de l'enjeu de taille qu'est la survie des deux civilisations face aux hordes barbares venues d'une énigmatique Shoulma qui va bientôt s'abattre sur la pacifique Kabir à moins que l'art de tuer ne soit à nouveau découvert.


Par le jeu alterné des narrations d'abord celle de Dan Guien l'épée puis Chen Ankor et enfin la fusion mentale entre les deux êtres, le récit permet de bien faire comprendre ce que sont les Etincelants, les Suppléments, ce que représente ce lieu mystérieux appelé Shoulma. Au fur et à mesure, chaque personnage devient plus intéressants à suivre. L'évolution des rapports entre Licorne et Chen apparaît également dans cette alternance, puisque plus ils sont en fusion, plus ils deviennent indissociables jusqu'à n'être plus qu'une seule et unique entité qui s'exprime différemment des deux individus qui la compose.


Une belle pépite cette histoire et j'espère que la suite est à la hauteur de ce début très accrocheur. Le cadre change des traditionnels mondes médiévaux fantastiques européens puisque les influences ici ont plus à voir avec le moyen orient, la chine, la civilisation mongole, le japon, etc et c'est un changement qui évite la lassitude que l'on pourrait avoir sur le fond de l'histoire (sauver le monde face aux méchants barbares sanguinaires en gros) pas forcément originale si l'on y réfléchit bien. Ce qui l'est plus c'est  la façon dont le récit est fait et  le côté limite schizophrène du personnage principal Chen/Dan Guien.


Bonne idée également d'avoir mis en fin de volume la liste avec des croquis des armes rencontrées dans le roman histoire que l'on se fasse une idée de ce à quoi ressemble chaque Etincelant protagoniste ainsi qu'un petit lexique.

 


Partager cet article
Repost0

commentaires

Chimère 24/01/2009 14:04

Oui mais là attention, il s'agit véritablement d'une civilisation parallèle à celle humaine, et où il est inadmissible de faire couler le sang. Je crois que tu vas devoir dévaliser toutes les librairies québécoises cet été ! Sinon Amazon est ton ami aussi.

yueyin 23/01/2009 17:01

aaahhh !!! voilà qui me semble on ne peut plus tentant, russe, fantasy, epée... moi de toutes façon je sais que les épées ont une âme depuis stormbringer mais... bon d'accord je délire mais quand même je note avec enthousiasme... alors comme ça c'est une maison d'éditions québécoises qui éditent ça, je pourrais peut être la noter sur mon petit carnet de voyage pour cet été :-))))

Chimère 22/01/2009 13:28

Chiffonnette, mourir déjà ? Rien de tel que d'ouvrir de nouveaux horizons en matière de lecture.GeishaNellie, oui je connais cet auteur mais les avis sont tellement partagés que j'hésite. Peut-être si je le trouve en biblio.

Geisha Nellie 21/01/2009 23:11

Mon chum est Russe, alors t'inquiète pas qu'il va être ultra intéressé et moi aussi d'ailleurs !! Si tu aimes le fantastique russe, jette toi dans les éditions albin michel avec Serguei Loukianenko et sa série des Sentinelles (trois tomes déjà traduit : Sentinelle du Jour, Sentinelle de la Nuit et Sentinelle du Crépuscule. Vraiment génial, va voir mes commentaires sur mon blog.

chiffonnette 21/01/2009 20:37

De ma fantasy russe? Rien que sur le principe, je signe, histoire de ne pas mourir bête!