Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 11:58
L'UNIVERS EN FOLIE de Fredric BROWN
Ed Denoël
Pages : 261
Trad (américain): Jean Rosenthal
Coll : Présence du Futur
Genre : sf


En 1954, la première tentative de lancement d'une fusée vers la lune échoue. En s'écrasant au sol, elle désintègre une douzaine de personnes dont un journaliste directeur d'une revue de SF Keith Winton. Celui-ci se trouve projeté dans un univers parallèle très semblable au notre sauf que...

 


Fredric Brown était un auteur de sf et de romans policiers. Spécialiste de la « short, short story » à chute souvent hilarante, (j'ai testé quelques unes qui valaient vraiment le détour) il a écrit également des romans considérés comme des classiques du genre dont cet Univers en folie où il étale la quasi totalité des poncifs de la sf de son époque.

Son héros, se retrouve dans un monde qui a découvert le voyage dans l'espace grâce aux...machines à coudre (on ne dira jamais assez de bien de cet outil), espace colonisé du reste par les humains qui comme de juste quand ils colonisent, exploitent, massacrent les populations locales. Mais comme il faut un bon gros méchant extraterrestre envahisseur, les Arcturiens sont là et prêts à éliminer la noble et belle race humaine. Heureusement, le beau héros, charismatique, courageux, sans peur et sans reproche existe (non ce n'est pas le malheureux Keith) et bien sûrs, les filles de l'espace sont toutes court vêtues (autant dire quasiment en sous vêtements ou en tenue ultra moulante et transparente). Des monstres pourpres à tentacules (des gentils luniens exploités par les terriens) parcourent les rues des villes sans qu'on y trouve rien à redire et notre pauvre héros va devoir se sortir d'un univers où on tire à vue pour tuer sur les gens que l'on croît être des espions (mieux vaut un million d'innocents tués par erreur, que dix millions de victimes d'une attaque des Arcturiens) sans tenter de les arrêter. Grâce à ses connaissances du genre, Keith Winton parviendra t-il à retourner chez lui ?

Une lecture bien sympathique avec des idées loufoques comme le truc des machines à coudre permettant l'exploration spatiale et avouez que c'est quand même une idée super classe ou la première visite du héros sur la Lune qui l'aura bien déçu (encore un qui n'encouragera jamais les vols habités vers d'autres planètes). Bon, je n'ai pas trouvé que c'était drôle mais ce n'est pas une catastrophe en soit car l'histoire se suit avec intérêt jusqu'au bout.

 


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chimère 04/02/2009 23:03

Il y a peu de rapport entre les deux romans Geisha. En l'occurence, Vian est probablement plus inventif que Brown dans le délire.

GeishaNellie 04/02/2009 02:20

Ça l'air aussi tordu que L'écume des jours de Vian, sauf que celui-ci c'est du SF, donc bien bien tentant.

Chimère 03/02/2009 22:53

Bienvenue dans la zone nébuleuse !  Ce qui me fait rire, c'est que j'ai découvert que j'avais déjà fais un billet sur un des polars de l'auteur sur ce blog et que je ne m'en souvenais plus du tout. Vi, c'est un peu flou effectivement.

Isil 03/02/2009 14:23

Je ne crois pas l'avoir lu ce titre. Enfin comme Yueyin, c'est lointain et flou.

yueyin 02/02/2009 18:10

Hou la, ça fait des siècle que je n'ai pas lu du Brown et mes souvenirs sont nébuleux....