Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 13:37

LA VOLEUSE SANS OMBRE d'Emily GEE
Ed Bragelonne
Pages : 402
Trad (anglais, Nouvelle-Zélande) : Benjamin Kuntzer
Grand Format
Genre : fantasy



4ème de couverture : Grâce à la magie qui coule dans ses veines, la jeune Melke sait se rendre invisible. Un don partagé par son frère Hantje et qui ferait d'eux des voleurs hors pair, s'ils n'avaient renoncé cet héritage et refusé de devenir de véritables " spectres " s'enrichissant grâce à des larcins faciles. Pourtant, un matin, Hantje a franchi l'interdit. Tandis qu'il dérobait les trésors des salamandres, cruelles créatures avides d'or et de pierreries, il s'est fait capturer. En échange de la liberté de son frère, Melke doit à son tour enfreindre sa promesse et voler pour le compte des salamandres un collier détenu par les descendants d'un famille autrefois fière et puissante. Mais ce faisant, elle déchaîne sur eux une horrible malédiction. Un insupportable dilemme commence alors pour Melke, tiraillée entre la vie de son frère et celle des gens qu'elle doit condamner pour le sauver...

Une histoire de fantasy sans bataille, sans fin du monde à venir, sans horrible grand méchant qui veut devenir le maître du monde (parce que c'est un méchant), presque une histoire en huis-clos avec quatre personnages principaux sans compter le chien (oui il y a un chien dans l'histoire, très chouette comme chien d'ailleurs, plus sympa que son maître j'ai trouvé), avec quand même de vrais enjeux, des conflits d'intérêts et une intrigue, a priori l'idée est pas mal du tout. 

Mais, mais, mais... Même si dans l'ensemble c'est un récit agréable à lire avec une histoire qui se tient, il y a quelques points négatifs (de mon point de vue).

D'abord, les caractères de Melke et Bastian (le propriétaire du chien) les deux personnages principaux de l'histoire et en conflit tous les deux, bien qu'on se doute qu'ils finiront ensembles. Ils en font trop dans leurs psychorigidité personnelles. Melke cultive un complexe de culpabilité morbide (je ne mérite pas de vivre, je suis trop mauvaise, punissez moi) qui frise le ridicule par son attitude doloriste. J'aurai aimé une héroïne un peu plus décontractée par rapport à son don qu'elle vit comme une malédiction. Bastian ne vaut pas mieux dans sa haine des "spectres", ces individus qui par don de magie peuvent se rendre invisible (ils sont le mal incarné et ils doivent mourir dans d'atroces souffrances). Butés dans leurs attitudes, ils font piétiner l'histoire un bon moment.

Ensuite, le côté "harlequin" de l'histoire sentimentale entre les deux couples qui se dessinent. Là-aussi, c'est un peu lourd à lire par moment.

C'est d'autant plus dommage que l'univers dans lequel les personnages évoluent est intriguant à découvrir. On y croise des créatures magiques originales comme les salamandres, des dons magiques existent dans certaines familles et lignées. On sent tout un monde à découvrir mais il est malheureusement peu exploité.

Cela dit, il s'agit d'un premier roman donc forcément, tout n'est pas parfait et même si j'ai tiqué sur certains aspects et détails du récit, la lecture ne fut pas un calvaire loin de là. Il ya de bonnes idées qui ne demandent qu'à être mieux traitées dans les prochaines oeuvres.


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

chiffonnette 14/03/2009 20:25

Bof, je passe ma route!

chiffonnette 14/03/2009 20:25

Bof, je passe ma route. Déjà la couverture ne me tentait pas, et l'héroïne ne m'inspire décidemment pas!

Chimère 12/03/2009 13:20

Je ne suis donc pas la seule qui soupèse donc.

yueyin 11/03/2009 21:02

Figure toi que je l'ai soupesé pas plus tard qu'hier dans une librairie (car il m'arrivede soupeser des livres si sis is) et puis j'ai vu ma pal sf fantasy s'afficher en surrimpression, j'ai poussé un grs soupir et baste... reposé :-)

Chimère 11/03/2009 13:41

Ys, c'est vrai que par moment ça baigne un peu trop dans l'eau de rose.Thalis, oui la couv est bien, pour la sortie poche, j'ignore quand par contre.