Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

30 mai 2006 2 30 /05 /mai /2006 00:18
 Pour ceux qui suivent attentivement les articles de ce blog et je les en remercie pour cela, vous avez certainement vu passer un petit billet sur Azazel de Boris Akounine, premier volet d’une série qui s’annonce fort intéressant à suivre. Vous vous demandez en quoi cela concerne cette rubrique, j’y arrive. Il se trouve que je viens de finir le deuxième volet des enquêtes d’Eraste Fandorine Le gambit turc. Vous ne trouverez pas mon avis tout de suite, je compte en lire quelques-uns de plus avant de vous en parler un peu plus longuement. J’ai donc jeté un œil distrait sur la notice biographique au début du livre et c’est fou ce qu’on peut apprendre comme trucs intéressants. Notamment, que Akounine est le pseudonyme du très respectable Grigori Chalvovitch Tchkartichvili (concentrez-vous bien, vous allez y parvenir à la bonne prononciation) rédacteur en chef adjoint d’une revue littéraire avant de devenir traducteur d’anglais et de japonais (dont Mishima et Inoué) et de se consacrer à la publication d’une anthologie en vingt volumes (excusez du peu) consacrée à la littérature japonaise.  Il s’est avéré que Chtark…euh….Tchkir…oui enfin bref G.C.C pour faire court s’étant lancé dans l’écriture d’un essai intitulé L’écrivain et le suicide (difficile de faire plus gai) avait besoin de se remonter le moral (et on le comprend) et il s’est donc mis à écrire un roman policier sous le pseudo qu’on lui connaît. Entre nous, son essai sur le suicide ça a dû le marquer quand même parce que c’est fou le nombre de gens qui mettent fin à leur jour dans ses romans. Tout ça pour dire que son nom de plume policière à ce Monsieur, il est très bien trouvé et que surtout, surtout, qu’il le garde…parce que j’aurai bien du mal personnellement à demander le nouveau polar de Tchar…non…Chtak…toujours pas ça…Tchkarcht….raah m’énerve ! Et donc comme je le disais Akounine comme nom c’est bien.
 
C’était encore Chimère dans sa désormais célèbre rubrique sur l’art de ne rien dire (saint Zaphod et saint Thom seront fiers de moi).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ChimÚre 30/05/2006 12:33

Et ce afin de renouer avec tes origines serbo-polono-russes, ce qui est très louable de ta part. Marrant moi je croyais que c'était plutôt Urszhalaüsctzy mais j'ai dû me tromper. :D

Cuné 30/05/2006 07:46

D'ailleurs, je voulais te demander de m'appeler désormais non plus Cuné, mais Cathalynietta Urshalaüsczy Nietmoouschwyhzyc Ectonienehtéqycz.En te remerciant.