Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

4 juin 2006 7 04 /06 /juin /2006 07:36
LE MAITRE ET MARGUERITE
de Mikhaïl Boulgakov
 
Depuis que Wolland un mystérieux étranger spécialiste es magie noire et son invraisemblable équipe ont débarqué à Moscou, rien ne va plus. Tout à commencer lorsque Mikhaïl Alexandrovitch Berlioz rédacteur en chef d'une revue littéraire et le poète Ivan Nicolaïevitch Ponyriev aussi connu sous le nom de plume Biezdommy eurent une discussion avec Wolland sur la non-existence de Jésus par conséquent du diable. S'en est suivi une succession d'événements ahurissants et un vent de panique à commencer à souffler dans la ville. Mais que vient donc faire ici cet écrivain interné dans un asile qui se fait appeler Le Maître (dont quelques chapitres de son roman sur Ponce Pilate apparaissent dans le récit) et son histoire d'amour avec Marguerite ? L'appartement 50 est-il réellement maudit au vu des disparitions et faits étranges qui ont eu lieu entre ses murs ? Les femmes peuvent-elles se transformer en sorcières et un respectable comptable du théâtre des variétés en vampire ? Pourquoi doit-on être poli avec les chats noirs qui parlent, jouent aux échecs et tiennent à payer leur place dans le tramway ? Vous pensez réellement que Satan puisse séjourner dans une ville aussi respectable que Moscou  vous ?
 
Jubilatoire. J'ai probablement raté énormément de significations profondes en lisant ce livre mais j'ai pris un plaisir fou à le lire. Ou comment d'un événement sommes toute anodin (une conversation dans un parc entre trois individus), on arrive à l'internement à leur demande de centaines de personnes dans des asiles psychiatriques, deux incendies, des troubles sur la voie publique impliquant des femmes en sous-vêtements sortant d'un théâtre, une pluie de billets de dix roubles qui n'en sont pas, un grand bal chez Satan et une Marguerite prête à tout pour le Maître y compris pactiser avec les forces obscures. Bref une folle sarabande. Le seul hic à la lecture, c'est l'apparition de multiples personnages et la nécessité d’être bien concentré sur sa lecture pour se rappeler qui est qui en raison des prénoms et noms russes pas toujours faciles à retenir.
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ChimÚre 04/06/2006 22:51

Oh quelle délicate attention de ta part !

Lhisbei 04/06/2006 18:17

belle critique Chimère. De Boulgakov je n'ai lu que Endiablade et je suis passée totalement à côté :-(
Au fait je te passe le relai du quizz A to Z :-)