Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 13:26

REMAKE de Connie WILLIS
Ed J'ai lu
Pages : 189
Trad (américain) : Frédéric Serva
Format poche
Genre : SF

Alis veut danser dans des films comme son idole Fred Astair. Mais à Hollywood, on ne tourne plus de films avec des acteurs en chair et en os. On se contente de remakes où à grands coups de logiciels, on déplace Marilyn Monroe dans un film avec River Phoenix, où des minois, se contentent de louer leurs visages que l'on colle sur le corps d'acteurs déjà connus et fixés sur pellicule et où on se dispute les droits d'exploitation de l'image de Fred Astair. C'est ce que tente de lui expliquer Tom. Elle n'a aucune chance de danser pour de vrai dans un film.

Tom a un travail dans cette industrie du pillage des oeuvres cinématographiques. Il nettoie les films originaux en effaçant de l'écran toute trace de substance entraînant une dépendance, le tabac et l'alcool en tête. Et c'est fou comme on pouvait picoler dans les films autrefois, du reste cela l'encourage pas mal à en faire autant. Un jour qu'il est en train de visionner une comédie musicale de 1949, il aperçoit Alis parmi les danseuses. Que c'est-il passé ?

Connie Willis a l'air de beaucoup aimé les voyages dans le temps apparemment. La solution proposée dans le roman est hélas pas très amusante alors que le contexte se prêtait pas mal à bien des délires mais il reste un peu de mystère à la toute fin. Les multiples références au cinéma m'ont paru un peu plombantes sans doute parce que ma culture cinématographique n'est pas très étendue. Cela dit, lire un roman écrit bien avant les prodigieuses avancées technologiques que nous connaissons maintenant dans le traitement d'images donne pas mal de frissons quant aux futures utilisations de ces technologies. Un petit roman sympathique à lire entre deux pavés.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chimère 29/03/2009 17:56

Manu, le sujet était plus prometteur c'est vrai. Mais Sans parler du chien, c'est bien !Cécile, il n'y a pas de quoi être triste C'est bien la diversité dans les univers littéraires.

Cécile de Quoi de 9 28/03/2009 21:53

BonsoirPremière visite sur ton blog et je constate que nos univers littéraires sont très différents. Je ne connais pratiquement aucun des auteurs que tu cites. Snif !

Manu 28/03/2009 09:21

J'ai aussi "Sans parler du chien"Dommage pour cet avis mitigé, le sujet était prometteur

Chimère 27/03/2009 12:41

Chiffonnette, celui-ci est moins intéressant que Sans parler du chienYueyin, mais si c'est pas malheureux ça !

yueyin 27/03/2009 10:17

J'ai sans parler du chien dans ma pal mais toujours pas lu... (affreux, c'est affreux !)