Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 04:05

L'ETRANGE VIE DE NOBODY OWENS de Neil GAIMAN
Ed Albin Michel (Wiz)
Pages : 305
Trad (anglais) : Valérie Le Plouhinec
Grand format
Genre : littérature jeunesse (fantastique)


 
Monsieur et Madame Owens, couple respectable résidant au cimetière, bien considérés par leurs voisins de pierre tombale, ont adopté un petit garçon dont toute la famille a été assassinée par un mystérieux individu appelé Jack. L'enfant bien que n'étant pas mort comme les autres résidents est devenu un libre citoyen du cimetière ce qui lui confère quelques privilèges particuliers. Il reçoit une bonne éducation de la part de ses parents adoptifs, de son tuteur Silas et des autres membres de la communauté des morts. Mais l'assassin rode toujours.

Rien de tel que des morts pour vous apprendre la vie. Encore qu'il n'y a pas que des défunts dans un cimetière. On y trouve aussi des Chiens de Dieu, une créature mythologique un rien obsessionnelle vis à vis de son trésor et de son Maître, ainsi que des goules, pas sympa les goules. Tous les cimetières ont une tombe pour les goules. A la description qui en est faite, j'ai réalisé qu'effectivement le petit cimetière de ma ville natale en possède une, même que la grande attraction du coin pour les enfants pendant une période c'était d'y aller après la pluie pour voir le cercueil flotter à travers la fissure du caveau. A part ça, ce cimetière est vraiment très laid (je jalouse férocement les cimetières anglais avec leurs espaces verts) et il est hors de question que j'y passe le restant de l'éternité. On répandra mes cendres dans un jardin pour que je contribue à la croissance des arbres et des plantes. C'est une idée plus réjouissante à mon goût et au moins je ne souffrirai pas de claustrophobie. Fin d'aparté. 

Comme le personnage principal le petit Nobody, on découvre peu à peu ce curieux microcosme avec ses habitants (définis par leurs dates de naissance, de mort et leurs épitaphes) et ses coutumes. Par petite touche, on entre dans une ambiance burtonienne avec beaucoup de poésie (j'ai adoré le chapitre sur la danse macabre). On y trouve aussi l'influence du Livre de la jungle, (le livre pas le film d'animation)l'auteur en parle dans la postface  avec justement ce côté mondes des hommes plus cruel que la jungle et en l'occurence dans L'étrange vie de Nobody Owens l'extérieur du cimetière est rempli de dangers pour le héros toujours recherché par l'assassin de sa famille mais aussi l'inéluctable rupture avec ce monde étrange pour retourner parmi les hommes au fur et à mesure que l'enfant grandi et devient adulte.

Un récit initiatique merveilleux mais je suis de parti pris vu que j'aime beaucoup beaucoup Neil Gaiman donc forcément j'étais conditionnée à aimer.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Catherine 23/04/2009 22:24

Je comprends mais PAS DE DATE LIMITE !!!

Chimère 23/04/2009 17:33

Oui, d'autant que je me suis trouvée une formidable trilogie de fantasy russe...mais j'aurai les yeux plus gros que le ventre si je me mettais à des défis supplémentaires.

Catherine 23/04/2009 01:33

... Ou même au défi Littératures de l'imaginaire sur les 5 continents !

Chimère 13/04/2009 19:15

Leiloona, Karine, c'est apparemment l'unanimité pour ce roman là.Frisette, c'est une bonne introduction à l'oeuvre de Gaiman.

Frisette 13/04/2009 16:34

Voilà une ambiance qui a l'air étrange à souhait!  Ça m'intrigue. :)