Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

15 juin 2006 4 15 /06 /juin /2006 00:38
MEURTRES DANS LA BASILIQUE de Sharan NEWMAN
Ed Le Livre de Poche/382p
Trad : Pascal Loubet
 
Catherine LeVendeur est novice au Paraclet où la célèbre Héloïse est la mère supérieure. Celle-ci lui a confié une mission d'importance. Se rendre à Saint-Denis où se construit la basilique et découvrir qui a dénaturé un recueil de psaumes venu du couvent afin de faire accuser Abélard d'hérésie et jeter l'opprobre sur le Paraclet. Très vite les morts s'accumulent dans la basilique et semblent avoir un lien avec ce Psautier.
 
Une bonne petite intrigue et un personnage de détective amateur sortie du couvent plutôt intéressant. Cela dit les mystères autour de l'origine de la famille de Catherine s'avère beaucoup plus passionnants que la poursuite d'un assassin (encore que cela soit lié d'une certaine manière) et il y aurait eu matière à faire un bon roman historique sans le côté polar. Mais, quand même c'est une lecture agréable, on découvre le couple Héloïse et Abélard autrement que par leur histoire d'amour et l'auteur a bien caché son assassin.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ChimÚre 17/06/2006 09:26

Certes si le contexte historique est bien rendu, l'intrigue ne m'a pas paru si accrocheuse, que ça. Cela dit, c'est quand même un bon roman qui se lit bien.

cabanne christiane 16/06/2006 20:56

pour une fois un polar historique bien écrit, sans erreur: pas de pommes de terre, de dinde, de tomates au repas (par exemple), les personnages sont bien campés, l'intrigue est bien menée et c'est une très bonne description du XIIe siècle. Le 2e livre est de la même veine
vivement la suite