Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

7 juillet 2006 5 07 /07 /juillet /2006 00:32
 
Une PAL ou Pile A Lire est ce gratte-ciel, cette colline, montagne ou Everest, bref cet empilement de livres qui attendent chez vous d’être lus et parfois pendant des années. Le syndrome de la PAL est ce besoin quasi viscéral de se constituer une réserve de lectures et surtout de continuer à engranger même quand la pile menace de crever le plafond.
 
Vous pouvez passer des mois sans achat mais le jour fatidique où vous craquer pour ce nouveau titre tant attendu, comme par hasard, une myriade d’autres livres tentateurs sont là à votre portée et ma foi pourquoi ne pas prendre aussi ce petit bouquin en guise d’en-cas et oh ! Celui là est enfin en poche ! Allez-je prends et ah tiens ? Il a l’air bien comme titre celui-ci ! Je ne connais pas mais j’ai de bonnes vibrations et zou dans le panier.
 
De retour chez soi, un constat s’impose votre PAL vient de grimper de quelques centimètres.
 
Un jour l’état d’urgence est décrété. Cette fois ci, c’est la bonne ! On fait baisser la PAL. Plus d’emprunt, plus d’achat jusqu’à ce que la pile soit revenue à un niveau acceptable (et ce niveau est variable d’un lecteur à l’autre). Parce que oui, on vide cette fichue PAL mais pas totalement. Toujours cette peur du manque. Il faut en garder un peu en réserve juste au cas où…Une pile est faite pour ne jamais atteindre le niveau zéro qu’on se le dise.
 
Quand j’étais jeune étudiante fauchée, je ne connaissais pas ce phénomène. Les rares achats étaient lus immédiatement et relus. J’ai passé beaucoup de temps à relire des livres tout simplement parce que je n’avais pas les moyens d’en acheter d’autres fréquemment. Maintenant, que je gagne ma vie, j’entasse des livres en attendant de leur trouver un créneau dans mon temps de lecture et en regrettant un peu de ne plus pouvoir relire autant qu’avant.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ROSELINE 18/11/2006 22:10

Bonjour,
Je coyais être la seule dans cette situation dramatique, je vois que cette maladie n'est pas orpheline?
Bonne idée pour se porter "PAL" auprès de son employeur et remboursée par la sécu. en plus, ce qui pourrait être justifié ; la lecture est une bonne thérapie.
Il vaut mieux prévenir que guérir !
Bisous
Roseline

kalistina 11/08/2006 21:23

J'ai honte... Je viens de regarder ma LAL (PAL informatisée grâce à l'ami Excel) et j'affiche 122 romans en attente au compteur (ajouter une douzaine de non-romans). *va se cacher*

Frisette 10/07/2006 04:08

Ah mais c'est que le virus a traversé l'Atlantique!!!
Moi aussi je me crée une PAL.  Et étudiante, cela aurait été impensable. 
Mais le hic c'est que je suis encore plus atteinte que vous...  Car ma PAL n'est plus une PAL.  Elle est complètement hors de contrôle!  C'est devenu une BAL (bibliothèque à lire).  En effet, les livres que j'accumule remplissent maintenant presqu'une bibliothèque...  J'ai plus d'une année de livres en attente.  Et le pire, c'est que ça ne m'empêche pas d'acheter.  Même si je dois avouer que je suis plus raisonnable qu'avant.  Ça se guérit?

Laurence 08/07/2006 08:34

" Toujours cette peur du manque. Il faut en garder un peu en réserve juste au cas où…"Ah, comme je me reconnais bien là !! Cette année, j'avais réussi pour noël à ne me faire offrir que des livres. Mais en mars, voyant la pile diminuer fortement, je me suis empressée de la compléter. Entre les emprunts à la famille, les livres de la bibliothèque et mes achats compulsifs, j'ai toujours une quinzaine de livres en attente. À moins de 7 je panique et réalimente. Il faut dire que 7 livres ne représentent même pas un mois de lecture, alors la peur du manque est trop forte. du coup, je me récipite à la bibliothèque et emprunte les 10 romans auxquels j'ai droit ( parce que même en étant salariée, mon budget ne peut suivre ma livromanie). :)

ChimÚre 07/07/2006 19:59

Non, non, Thom. N'essayes pas de te défiler comme ça. Tes chroniques sont uniques au monde et il n'y a que toi qui peux le faire.
Je constate que ce syndrome est vraiment très répandu mais pourquoi n'est-il pas pris en compte dans notre système de santé  ? Vous imaginez obtenir un arrêt de travail pour pouvoir faire baisser votre PAL et mieux encore avec un remboursement sécu. Génial.