Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 02:28
LA TRILOGIE DES JOYAUX de David EDDINGS
LE TRÔNE DE DIAMANT
LE CHEVALIER DE RUBIS
LA ROSE DE SAPHIR

Ed Pocket
Pages : 1368
Trad (anglais) : E.C.L Meistermann
Format poche
Genre : fantasy

Cette trilogie est centrée sur le personnage d'Emouchet un chevalier pandion (un des quatre ordres combattants de l'Eglise) qui a des années d'expérience derrière lui, pas mal de cicatrices et un nez cassé avec le foutu caractère qui va avec. Outre ses fonctions au service de l'Eglise, il est également le Champion de la Couronne d'Elénie, et se doit d'assurer la sécurité de son roi et de se battre pour lui. Or l'Elénie a cette fois ci une reine Ehlana qui lui a été confiée quand elle était enfant pour qu'il s'occupe de son éducation.

Mais, l'infâme Primat Annias désireux de faire main basse sur le Trésor du royaume afin de se faire élire à la tête de l'Eglise a fait exiler Emouchet pendant plus de dix ans. Quand il revient d'exil, c'est pour apprendre que sa reine est atteinte d'un mal mystérieux et mortel. Pour retarder l'issue fatale et avoir du temps pour trouver un moyen de guérison la styrique Séphrénia qui enseigne les secrets du Styricum aux chevaliers pandions (comprenez la magie) a usé d'un sortilège qui a enchâssé la reine dans un cristal qui la maintient en vie.

Commence alors la quête d'un remède magique, un puissant artefact appelé Bhelliom, façonné par le troll Gwerig sous la forme d'une rose de saphir et qui contiendrait tous les pouvoirs des dieux des trolls.

Encore et toujours des compagnons, une quête, un puissant objet magique et cela marche encore tout aussi  bien. Ici, le héros n'est pas un petit jeunot qui ne connaît rien à rien comme dans la Belgariade, mais un homme d'âge mûr et cela fait sans doute la différence par rapport à la Belgariade, aucun risque qu'Emouchet nous fasse une crise d'adolescence. Par contre, ses doutes concernant le mariage seront sacrément mis à mal.

On trouve autour de lui, une puissante magicienne , un jeune voleur surdoué de fidèles camarades prêts à le seconder. Les personnages sont tout de suite attachants, et sympathiques. Même si certaines figures sont un peu des redites.

En tant que pur divertissement, cette trilogie tient parfaitement la route. On suit avec plaisir toute la bande, on découvre ce nouveau monde avec ces peuples, ces mythes et religions, ces coutumes et on est ravi de la promenade. Bien entendu les gentils vont gagner à la fin, cela on le sait depuis le début mais entretemps, on aura vu du pays et on se se sera bien amusé.

Il existe une suite à cette trilogie : La trilogie des périls.

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chimère 03/07/2009 01:10

Je serai toi, je commencerai par La Belgariade

Karine:) 01/07/2009 02:45

Ca fait au moins 4 personnes qui me mentionnent cet auteur en moins de 3 jours... ça doit être un signe! :)

Chimère 24/06/2009 22:59

C'est vrai que le cheval a le caractère de son maître. Ah quelle fine équipe !

chiffonnette 22/06/2009 08:15

J'avoue avoir un faible pour cette trilogie! Et sa suite aussi! Emouchet, Elana, leurs copains, le cheval... J'ai hurlé de rire!