Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

26 juillet 2006 3 26 /07 /juillet /2006 06:54
LA TRILOGIE DU JARDIN D'HIVER
LES HABITS NEUFS DE MARGARET
Ed de L'olivier/209p
Trad : Agnès Desarthe
 
Margaret va bientôt se marier avec Syl. Plus la date fatidique approche et plus Margaret regrette de s'être engagée. Sa mère a pris tous les préparatifs en charge et ne tient pas compte de ses réticences. C'est alors que Lili la meilleure amie de sa mère refait surface avec son mari Robert et que le destin de Margaret va se jouer dans le jardin d'hiver.
 
A Croydon, en apparence, tout est paisible et tranquille, en apparence bien sûr parce qu'il suffit de creuser un petit peu la surface pour tomber sur des secrets bien gardés et fort peu convenables. Margaret a aussi ses secrets et c'est bien ce qui l'empêche de ruer dans les brancards et de refuser le mariage. Comme c'est elle qui raconte l'histoire de son point de vue, l'histoire est basée sur ses impressions et le souvenir d'un évènement tragique qui l'a en quelque sorte anesthésiée. Mais un personnage aussi peu conformiste que Lili pourrait bien changer la donne.
 
 
LES IVRESSES DE MADAME MONRO
Ed de L'olivier/190p
Trad Agnes Desarthe
 
Madame Monro est la mère de Syl, le futur époux de Margaret. Madame Monro est veuve, vieille et a un chien aussi vieux qu'elle. Madame Monro estime que ce mariage est une erreur et aimerait bien qu'il ne se fasse pas. Peut-être la solution viendra t-elle de Lili qu'elle avait surprise dans le jardin d'hiver avec son mari qu'elle n'a jamais aimé.
 
Les mêmes personnages, les mêmes événements, la même histoire mais du point de vue de Madame Monro qui cache un anticonformisme bien trempé derrière les apparences. Non, son défunt mari ne lui manque pas, sa mort a été un soulagement. Son fils ? Elle aimerait bien qu'il prenne le large et la laisse enfin tranquille. Et pourquoi a t-il tenu à lui offrir ce chien qu'elle n'a jamais voulu. On pourrait croire qu'entre elle et Lili cela fasse des étincelles et bien pas du tout. N'y aurait-il pas entre elle un accord tacite pour empêcher le mariage ? Madame Monro ne sera pas étonnée le moins du monde d'apprendre que la résolution de la crise a eu lieu dans le jardin d'hiver.
 
 
LES EGAREMENTS DE LILI
Ed de L'olivier/156p
Trad : Agnès Desarthe
 
Lili, l'orientale puisque à demi égyptienne apprend que Margaret la fille de sa meilleure amie va se marier. Or elle est au courant d'un vague scandale autour de cette jeune fille qui a vécu en Egypte dans un couvent. C'est ce qui la décide à venir à Croydon et très vite, elle se rend compte que Margaret n'a aucune prédisposition au mariage.
 
Même joueurs, jouent encore. Toujours, la même histoire mais cette fois ci vue à travers Lili la scandaleuse. Celle qui traîne  un nombre d'amants considérables et qui se joue des conventions sociales. C'est donc avec son récit à elle que se clôture l'histoire. Le personnage de Lili est manifestement très différent de l'idée que s'en font les deux autres narratrices de l'histoire, plus complexe et plus mélancolique que les apparences laissent croire.
 
 
A chaque livre, les mêmes évènements, les mêmes dialogues et situations prennent un sens différent selon les narrateurs et il est intéressant de faire des recoupements entre les livres. Les personnages eux-mêmes changent totalement de personnalité selon le point de vue. Mais tout aura une fin, dans le jardin d'hiver. Et puis l'écriture d'Alice Thomas Ellis est tout bonnement féroce et particulièrement assassine quant aux rapports homme/femme et à ce qu'elle pense de certaines conventions sociales et de l'importance de conserver les apparences de la respectabilité. C'est fin, très intelligent et cela se lit d'une traite.
 
Et pour en savoir davantage et parce que la critique est trop bien faite allez voir l'avis de Clarabel
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ChimÚre 27/07/2006 19:10

Frisette, je ne peux pas te répondre je ne connais pas cette oeuvre. Sinon, c'est vraiment une lecture qui se fait toute seule ce qui en cette période où mes neurones et mon tonus musculaire sont au plus bas est vraiment appréciable.
 

Jacques Benoit 26/07/2006 14:15


Jacques Benoit 26/07/2006 14:14

Frisette 26/07/2006 12:51

C'est vrai que ta critique est très alléchante!  Encore un titre qui va prendre la chemin de ma LAL.
Le résumé me fait un peu penser à la pentalogie de Aki Shimazaki.  C'est le même genre?

Papillon 26/07/2006 09:53

La critique de Clara m'avait déjà donné envie de me lancer dans cette trilogie et la tienne achève de me convaincre ! J'aime beaucoup le concept : un même histoire et trois points de vue.