Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 05:12
DEATH AT BISHOP'S KEEP de Robin PAIGE
Ed Berkeley Prime Crime
Pages :296
Version originale : anglais
Format poche
Genre : polar historique

Kathryn Ardleigh détonne dans le paysage anglais de la fin du XIXème siècle, elle est américaine, libre-penseuse, elle écrit des romans mêlant meurtre et surnaturel sous le nom de Beryl Bardwell, bref,elle n'a rien de la jeune femme convenable. Elle arrive à Bishop's Keep, la maison de ses tantes dans le village de Dedham pour travailler en tant que secrétaire de sa tante Sabrina. Dans le même temps, le corps d'un homme est retrouvé sur un terrain de fouilles archéologiques non loin de là, et sir Charles Sheridan responsable des fouilles, féru des nouvelles technologies en matière d'investigation criminelle mène l'enquête. Or cette mort pourrait être liée à la Golden Dawn, dont Sabrina Ardleigh est elle-même membre.


Première enquête d'un sympathique couple de détectives amateurs aux caractères bien trempés et non dépourvus de ressources quant à la résolution d'énigmes. Une bonne petite énigme avec en invités d'honneur Oscar Wilde, Conan Doyle et Yeats qui viennent faire de la figuration en membres de la Golden Dawn. Toute l'intrigue tourne autour de cette mystérieuse société secrète mais aussi autour du contentieux entre les deux tantes de Kathryn, la détestable et rigide Bernice et la douce et plus ouverte d'esprit Sabrina qui empoisonne. Autour de l'intrigue criminelle, on croise les personnages de la parfaite jeune fille de bonne famille sur le point de se marier Eleanor Marsden et son frère passionné par les véhicules à moteur qui font leur première apparition, et qui deviennent très vite les amis de la jeune américaine et de Charles. La seule difficulté de lecture reste les personnages de condition modeste qui parlent en avalant les syllabes et que forcément quand l'anglais n'est pas votre langue maternelle, c'est pas facile de bien saisir ce qui se dit mais l'ensemble se lit relativement bien et donne envie de lire la suite des enquêtes de Charles et Kathryn.

 


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires