Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 15:30

Partie I

Partie II

3 L'histoire

"C'est à l'heure du commencement qu'il faut tout particulièrement veiller à ce que les équilibres soient précis. Et cela, chaque soeur du Bene Gesserit le sait bien. Ainsi pour entreprendre cette étude de la vie de Muad'Dib il convient de le placer tout d'abord en son temps, en la cinquante septième année de l'Empereur Padishah Shaddam IV. Il convient aussi de bien le situer sur la planète Arrakis. Et l'on devra ne pas se laisser abuser par le fait qu'il naquit d'abord sur Caladan et y vécut les quinze premières années de sa vie : Arrakis la planète connue sous le nom de Dune restera sienne à jamais. Extrait du Manuel de Muad'Dib par la princesse Irulan.(extrait)"

 

C'est à partir de ces premières lignes que va commencer un récit  fascinant dans un univers d'une extraordinaire richesse. Univers qui évolue de livre en livre, avec l'apparition de nouvelles technologies, de nouvelles religions, de nouvelles perspectives sur les peuples qui le composent. Si les deux premiers tomes sont axés sur Paul Atréïdes et comment il introduisit une nouvelle ère, les deux suivants suivent le parcours de son fils  Leto II qui cherchera à briser le mythe de Muad'Dib et à conduire l'humanité vers sa survie, quant aux derniers tomes il se déroule des milliers d'années plus tard et décrit un univers où la trace de Leto II perdure toujours mais est en train de s'effacer. Qui plus est, il est centré sur l'ordre des Bene Gesserit anciennement les opposantes aux règnes de Paul et Leto II. On entre dans un monde d'une complexité rare, où finalement rien n'est réellement acquis. A côté de cela, Dune a ceci de déconcertant que contrairement à d'autres oeuvres sf de la même période, le culte du héros y est considéré comme suspect voire dangereux. (« Ne fabriquez surtout point de héros » disait mon père. La voix de Ghanima, Extrait de l'Histoire Orale).Il est vrai que Paul et son fils se sont acharnés à vouloir défaire tout ce qui a été fait en leur nom devenu divin aux yeux de leurs contemporains sans toujours y parvenir. (cf un article intéressant trouvé sur le blog de Schizodoxe). 


4 Les personnages

Il existe une incroyable diversité de personnages, avec notamment une place de choix faite aux femmes qui sont souvent en situation de pouvoir ou considérées comme très compétentes dans leur domaine y compris militaire. Avec ce cycle, on a des personnages féminins qui font autre chose que jouer les potiches de service.  Et l'auteur ne se contente pas d'un ou deux types de personnages féminins, il décrit plusieurs personnalités féminines fortes et marquantes commeAlia d'abord soeur de Muad'Dib puis régente impériale en lutte contre ses démons intérieurs, sa mère Dame Jessica, les Révérendes Mères du Bene Gesserit  réprésentantes d'un Ordre strictement féminin dotées de talents et capacités étonnantes,  la douce Hwi Noree, même les dangereuses Honorées Matriarches. Chacune agit , pense de manière différente.
Et du côté masculin, c'est exactement la même chose. Même le personnage le plus secondaire limite figurant présente des facettes complexes et humaines diverses. L'abominable baron Harkonnen n'est pas seulement un vilain psychopathe, il est intelligent, retors, il a ses failles et ses  motivations personnelles pour éliminer ses ennemis naturels, le comte Fenrig qui n'apparaît que de façon parcimonieuse sur quelques pages est un personnage fascinant, limite mystérieux avec une tragédie personnelle et intime, et pas seulement l'assassin de l'Empereur. Alors que dire de ceux qui vivent sur des centaines de pages.  Soucis du détail et de la diversité dans la psychologie humaine prédomine donc. Et du coup, vous n'avez que l'embarras du choix dans vos préférences en matière de personnages.
Un cas particulier cependant : Duncan Idaho. C'est un personnage un peu à part puisqu'il est le seul à être présent du début à la fin du cycle. D'abord personnage secondaire, il finit par devenir "le personnage central" du cycle sur les deux derniers tomes (cf lettre à un fan). Il est le témoin qui a vu le début et à la limite verra la fin. Avec lui, le lecteur garde un repère et une mémoire de ce qu'il y a eu avant et n'est jamais totalement perdu.

III Conclusion : vous aussi vous pouvez aimer Dune


Parce que Dune c'est un univers d'une richesse et d'une densité prodigieuse, des personnages complexes, attachants, repoussants, mais toujours intéressants, des intrigues politiques, religieuses, que le cycle recèle des niveaux d'interprétations multiples, qu'on y trouve l'amour, la haine, la vengeance, des pouvoirs prophétiques, des peuples et des coutumes étranges et fascinants, que l'on voyage dans l'espace et le temps, que cet univers évolue sans cesse avec l'apparition de nouvelles technologies, de nouvelles cultures et religions, il y a de fortes chances pour que vous succombiez vous aussi à l'atmosphère envoûtante de cet incontournable de la sf.

Parce que l'univers de Dune est un univers qui se méfie des technologies de pointe, les allergiques aux explications scientifiques pures et dures, des descriptions des fonctionnement des vaisseaux et autres merveilles de la technologie du futur y trouveront leur bonheur.

Parce que Dune c'est l'émerveillement à chaque page, et un voyage extraordinaire comme il ne sera pas possible d'en faire d'autres du même genre  n'hésitez pas à quitter ce monde pour un lointain futur sur des planètes lointaines, vous n'allez pas le regretter.


 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

praline 12/09/2009 11:18

Ah Dune... C'est un univers qui s'est ouvert lorsque j'ai commencé cette lecture. Par contre, je n'ai pu m'empecher de les trouver inégaux. Les hérétiques et la maison des mères m'ont laissé un gout de trop ou de pas assez... Et je t'admire de lire et relire, c'est vite une démarche qui m'ennuie.

El Jc 06/09/2009 00:29

Bonsoir Chimère,Je découvre ton blog après ton inscription sur le Cercle d'Atuan. En indexant celui ci sur mon agrégateur de flux RSS, Tes billets sur Dune m'ont alertés. Pour cause, c'est sans doute en ce qui me concerne l'oeuvre phare de la SF. Entendons nous bien je lis dela SF depuis plus ou moins 30 ans. En trente ans de lecture et de découverte assidue, aucun cycle n'est parvenu a me mettre ans un état second comme celui ci. Un cycle que je relis avec plaisir tous les deux ans environ et, tout comme toi à chaque fois j'y découvre de nouveaux aspects. Une oeuvre culte, un monument de la littérature.Kull Wahad,La prochaine fois que tu chevaucheras le Faiseur dans les sables brûlants de Habbanya je serais à tes côtés... ;o)

Chimère 06/09/2009 05:41


Merci El Jc parce que question équilibre je suis nullissime vu mon vertige et c'est une bonne chose de savoir qu'il y a quelqu'un pour m'éviter le plongeon dans le sable.


GeishaNellie 24/08/2009 20:09

Merci beaucoup ! En plus de me faire sauver de l'argent tu m'épargnes des déceptions. Alors, je verrai si je veux vraiment continuer avec les écrits du fils. MErci encore

GeishaNellie 24/08/2009 20:07

Merci plus que tout, non seulement tu veux me faire sauver de l'argent mais en plus tu m'évites bien des déceptions. Alors, je verrai si je veux vraiment continuer avec les écrits du fils.

Chimère 24/08/2009 12:06

Les écrits du fils ne sont pas à la hauteur de ceux du père. C'est du vite lu, vite oublié et pour les fans de Frank c'est surtout sujet à hurlements d'horreur face aux incohérences, et aux trahisons de l'oeuvre originale. La plupart des personnages sont caricaturés à l'excès. Je ne pardonnerai pas d'avoir transformer en psychopathe sans profondeur le comte Hasimir Fenrig et en débile hystérique son copain Empereur Shaddam... Si tu les trouves en biblio empruntes les ça te fera économiser de l'argent pour des livres un peu mieux.