Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

2 novembre 2006 4 02 /11 /novembre /2006 05:09
 
Participer au Nanowrimo c’est bien. Avoir une histoire à raconter est tout de même la condition la plus élémentaire pour le faire. Et c’est ainsi que je me suis mise à chercher une idée de roman à écrire pendant un mois. Je voulais une histoire simple et qui ne demanderait pas d’énormes recherches. Et puis, sortie de ce qui me tient lieu de cerveau, l’image de cette fille Siobal s’est imposée et à partir de là, il a fallu lui trouver une histoire, un but, et une identité.
 
Les tâtonnements
Je me suis demandée ce qu’elle faisait dans la vie ? Très vite, la piste magicienne a été écartée J’avais effectivement pensé en faire une sorte de magicienne manquée n’ayant pas assez de talent pour réussir dans cette voie. Devenue un peu marginale, sa famille ne voulait plus d’elle, elle errait dans une ville à la recherche d’un vague emploi et… faute de trouver une suite logique des événements, j’ai abandonné ce chemin. Elle n’avait toujours pas de nom du reste.
Et puis, d’idée délirante en idée délirante, il m’est apparu que même sans être magicienne, elle pouvait avoir un lien avec ce milieu. Et si dans le monde où elle vit, la magie était une forme de profession libérale mais qui dépendait beaucoup d’activités professionnelles annexes, un parallèle avec la médecine et les professions para médicales a très vite été établi (autant puiser dans ce qu’on connaît bien) et là, j’ai su que je tenais un bout de mon fil. Et toujours pas de nom. Tant pis, mon inconnue était devenue chasseuse d’artefacts magiques pour le compte de la prestigieuse Université des Arts Thaumaturgiques et Professions Associées. Alors tout s’est enchaîné très vite, les autres personnages, les lieux, l’histoire est devenue suffisamment tangible pour que je me penche sur son identité.
 
Un personnage est né
Siobal c'est en quelque sorte, une fille spirituelle d’Angelique de Xavia en moins teigneuse peut-être. Et encore ce n’est pas certain. Elle a fui un fiancé imposé par sa famille et n’a pas hésité à voler les bijoux destinés à sa dot pour financer sa fugue. Elle ne se balade jamais sans un ou deux couteaux bien affûtés et dont elle sait servir et c’est une archère de premier ordre. Pas du tout la parfaite jeune fille modèle que l’on présente à ses parents. D’ailleurs, elle n’y tient pas à les rencontrer, les parents. Quand elle a un but précis, elle ne lâche jamais le morceau. Elle est obstinée et se refuse à croire qu’il puisse exister des limites à ses capacités. Elle se tient toujours droite pour compenser sa petite taille et pour ne jamais être confondue avec les murs par les autres. Malvinia est la seule personne à lui faire perdre ses moyens. En dehors de ça, Siobal est une passionnée des études et voue un culte aux livres (tiens un peu de moi là dedans). Sans doute, parce qu’elle a été frustrée pendant toute sa jeunesse d’une éducation intellectuelle. Selon, les principes paternels : le savoir n’est pas convenable aux filles et elle a bien l’intention de rattraper son retard.
 
Ses mantras personnels ?
Pas question d’échouer ! Je suis la meilleure.

Ce n’est pas parce que je suis une fille que je ne suis pas capable de me défendre seule.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ChimÚre 04/11/2006 12:51

Elle me plait bien aussi..normal c'est l'héroïne

Jo Ann 03/11/2006 01:26

Pour tout te dire, she's my kind of girl! :D