Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

21 novembre 2006 2 21 /11 /novembre /2006 09:01
L’ŒUVRE DE DIEU, LA PART DU DIABLE
de John IRVING
Ed Point Seuil/724p
Trad : Françoise et Guy Casaril
 
A Saint Cloud’s, un orphelinat du Maine, le Docteur Larch accouche les femmes qui vont y laisser leurs enfants non désirés. Il pratique aussi en toute illégalité des avortements. Mais à Saint Cloud’s, un des orphelins Homer Wells pose problème, réfractaire à l’adoption, il se sent chez lui à l’orphelinat. Homer Wells suivra t-il la même voie que celui-ci ?
 
J’aurais du commencer par ce livre pour bien débuter avec John Irving. J’ai beaucoup aimé le récit dense à souhait et les personnages, surtout les personnages qui ont tous une histoire et une personnalité très intéressante. Même les petits rôles sont soignés. On se passionne pour tout ce petit monde et on aimerait bien savoir ce qu’ils sont devenus après la dernière page. Sur les deux romans lus d’Irving, il semblerait que les hommes dans ses récits aient du mal à assumer leur paternité. Bogus dans L’épopée du buveur d’eau, ne veut pas d’un deuxième enfant et son premier est élevé par un autre père. Ici, Larch n’a jamais voulu fonder une famille, Homer a un fils qu’il dit avoir adopté, et il est beaucoup question d’avortement parce que le père n’a pas voulu de l’enfant, intéressant comme thème. Donc, un très bon roman avec une histoire passionnante, des rebondissements parfois tordus mais j’aime bien ce genre de chose donc c’est tout bon, des personnages qui vous accrochent bien, à conseiller.
 
NB : il y a une chose qui me chiffonne un peu mais c’est du pinaillage en règle. C’est du côté de la traduction. Le titre L’œuvre dieu (l’accouchement), la part du diable (l’avortement) est suffisamment clair à comprendre quand on entre dans l’histoire. Le problème c’est que l’expression la part du diable n’est jamais employé ailleurs que dans ce titre. Il est toujours question de l’œuvre de dieu, et de l’œuvre du diable dans le récit jamais de la part (je vous l’avais dit que je pinaillais sur un détail). A croire que la traduction du titre n’a pas été faite par les mêmes personnes. Je suis un peu perplexe…mais c’est un bon roman quand même.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chimère 16/09/2007 22:03

Je vais poursuivre ma découverte de l'auteur avec un autre de ses titres pour le challenge abc et puis Le monde selon Garp et dans mon petit carnet.

Cécile de Qd9 15/09/2007 20:51

J'avais commencé Irving avec "le monde selon Garp" quand j'étais étudiante. J'avais adoré.J'aime aussi beaucoup ce roman lu peu de temps après de même que la plupart des autres Irving que j'ai lus par la suite bien qu'à la longue, leurs thèmes "obligés" et qu'on retrouve presque systématiquement d'un livre à l'autre finissent par apparaître un peu redondants (Vienne, les ours, les viols, etc.) et par faire que les livres finissent par se ressembler un peu (beaucoup ?). Petite exception pour "une veuve de papier", excellent et un brin différent des autres.Il n'en reste pas moins que c'est un écrivain agréable qui sait incontestablement raconter des histoires. A noter pour celles et ceux qui aiment ça : il est assez facile à lire en anglais.

choupynette 21/11/2006 21:58

je m'en étais apercue! ilaime se faire plaindre... :-))

Anne 21/11/2006 17:38

C'est à ce jour le seul roman d'Irving que j'ai lu. J'ai beaucoup aimé, autant pour l'intrigue, les personnages que tout ce qu j'ai pu apprendre sur l'historique de l'avortement. Un pavé qui ne m'a pas semblé  long du tout.

ChimÚre 21/11/2006 17:30

Thom est un martyr de la blogosphère Choupynette, il souffre pour sa foi en Zidane. :D
Ouais encore du Irving et celui là je l'ai trouvé très bien alors je le dis...
Florinette, oui je crois que c'est un bon choix pour découvrir l'auteur.