Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

9 mars 2007 5 09 /03 /mars /2007 02:50
DEMAIN LES CHIENS de Clifford D.SIMAK
Ed J’ai lu/311p
Trad : Jean Rosenthal
 
Dans un lointain futur les chiens et les robots vivent en parfaite intelligence. Ils se transmettent depuis des siècles des légendes sur une race mythique dont on ignore si elle a réellement existé : les hommes. Ces légendes retracent la lente disparition des hommes et l’avènement de la civilisation canine.
 
Huit contes, huit étapes vers la fin d’une ère et le début d’une nouvelle. Les contes sont finement disséqués par des scientifiques et experts canins qui se disputent sur l’existence réelle ou non des hommes et sur le rôle qu’ils auraient joué dans la création de mutations chez les chiens afin de les pourvoir d’intelligence. Car après tout de nombreux arguments en faveur d’une créature mythique et sans réelle existence historique apparaissent dans les contes comme l’idée de la Cité qui est tellement irrationnelle et si peu crédible ou encore plus étonnant et improbable : le meurtre et la guerre. Mais, pourtant, le fait demeure qu’il y a une continuité dans la légende : le robot Jenkins, la famille Webster par exemple….Alors, les hommes ont-ils réellement existé et ont-ils créés les chiens et les robots ou bien ne sont-ils qu’une affabulation pour enjoliver les contes ? Demain les chiens, fait partie des grands classiques de la sf et on comprend pourquoi à la lecture. On est réellement projeté dans un monde où l’homme s’efface progressivement physiquement et dans les mémoires et où il est remplacé par une autre espèce qui elle-même est peut-être en passe de l’être par une autre. On ressent une forme cyclique dans l’évolution de chaque civilisation, les débuts, l’apogée, la fin et les prémices d’une nouvelle qui elle-même connaîtra l’apogée et la fin…. Une sf humaniste qui s’attache plus aux êtres qu’à la science pure et dure et qui sait vous ne regarderez plus jamais votre animal de compagnie de la même façon après…
Partager cet article
Repost0

commentaires

K
Et hop sur ma LAL! Demain, je vais à la bibli avec ma classe et je vais laisser le titre à la dame de la bibli afin qu'elle me le réserve.
 
Répondre
T
...d'ailleurs je dis toujours que Bradbury, c'est de la SF humaniste :-)
Répondre
C
C'est un auteur qui semble faire l'unanimité, j'aime beaucoup le côté humain de son écriture.
Répondre
L
J'adore Simak, c'est un de mes auteurs de Sf préférés :)J'ai adoré de lui Mastodonia, La planète de Sakespeare, le pêcheur....C'est de la sf très abordable et pas trop compliquée pour les débutants
Répondre
Y
Grillée par Pascal - je l'ai lu il y a très longtemps et j'en ai gardé un bon souvenir mais je me demande si je ne vais pas le relire maintenant. au moins je n'aurais pas à chercher loin, mes classique de SF fantasy - je les ai gardés, ils sont au dessus de mon lit :-)
Répondre