Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

16 mars 2007 5 16 /03 /mars /2007 02:59
MAL DE PIERRE de Milena AGUS
Ed Liana Levi/124p
Trad (italien) : Dominique Vittoz
 
Elle a toujours été bizarre, folle à écrire sans arrêt dans son petit carnet noir et rouge, et malade du mal de pierre. Elle c’est la grand-mère sarde de la narratrice dont sont dévoilés peu à peu ses secrets, un mariage sans amour, sa rencontre avec le Rescapé qui va changer sa vie, son fils futur pianiste virtuose et enfin sa petite fille qui écrit sur elle. Mais, finalement, qui aura été vraiment cette grand-mère là ? Petit à petit, couche par couche, elle apparaît à la lumière mais étrangement, pas sous la forme attendue car le dernier chapitre donne une nouvelle clef sur la vie de cette femme énigmatique et finalement, nous plonge dans la perplexité. A t-on réellement fait le tour de cette héroïne hors du commun ? Sans doute restera t-elle toujours un mystère gardant ses secrets même en ayant l’air de les dévoiler. Petit roman qui est un grand, jouant sur les non-dits et offrant un portrait fascinant d’une femme mal à l’aise dans son époque.
 
Elles ont aimé et le disent :

Partager cet article

Repost 0

commentaires

yueyin 17/03/2007 10:36

Hum l'avantage des livres courts c'est que non seulement ils peuvent très forts mais en plus on se sent moins coupable de prévoir leur lecture...

katell BOUALI 17/03/2007 08:54

cela conforte mon envie de le lire! Il est dans ma LAL!
Bonne journée Chimère :-)

Anjelica 16/03/2007 22:58

Déjà noté par la LAL, donc un petit bonsoir en passant !

ChimÚre 16/03/2007 18:57

C'est vrai, probablement dû au fait que dans un minimum de page, il n'y a pas de délayage comme dans les pavés souvent, du coup, chaque phrase compte. Je ne suis pas certaine que cette histoire avec deux ou trois cent pages de plus aurait autant d'impact...

Florinette 16/03/2007 11:11

Pour rebondir au commentaire de Clara et je trouve que c'est souvent le cas qu'un petit livre tout mince peut avoir la puissance d'un pavé ! ;-)