Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 00:00

 

moving violationMOVING VIOLATION de Melanie JACKSON

Ed Smashword Edition

Pages : 163

Version originale : anglais

Format livre numérique

Genre : policier

 

 

Toute petite déjà Chloe Boston voulait entrer dans la police et résoudre des enquêtes criminelles mais son petit gabarit ne lui a pas permis de passer les épreuves physiques d’entrée à l’école des officiers de police. Elle a néanmoins réussi à décrocher un poste dans sa ville natale : elle est en charge de surveiller les infractions au stationnement. Quant, elle ne distribue pas des contraventions, elle écrit des romans (policiers bien sûr) et fait partie d’un groupe d’écriture local. Lorsque son collègue et ami Jeffrey disparait la nuit où un notable du coin décède de façon suspecte, Chloe se met aussitôt en mode alerte et décide de mener sa propre enquête.

 

Alors sur cette idée de base, c’était bien partie pour me plaire, surtout l’idée avancée sur la présentation de l’éditeur d’une enquête menée grâce à l’aide du groupe d’écrivains amateurs. Mais, et il y a un mais. Si l’héroïne est ma foi sympathique, sa famille un rien excentrique (papa est l’ex chef de la police viré pour faute professionnelle) ce qu’il faut, la petite ville d’Hope Falls et ses habitants tout aussi sympathiques, je trouve quand même que question intrigue policière c’est léger, très léger. Certes, je ne m’attendais pas à du procedural hard core mais quand même !

 

Je comprends que sur le premier tome d’une série, on ait besoin de passer du temps sur la présentation du contexte, de l’environnement et des personnages mais quand sur 163 pages, il faut attendre le dernier tiers pour avoir enfin un début de travail d’investigation, c’est un peu trop long. Ce gros déséquilibre dessert forcément le récit. Ça et quelques invraisemblances (un policier disparait subitement et ça n’inquiète personne dans sa hiérarchie ni parmi ses collègues sauf l’héroïne ? J’y crois moyen) me gênent un peu aux entournures. Sans compter que je n’ai pas bien vu l’intérêt de donner une explication finale pareille sauf à faire passer les membres de la police pour des zéros absolus et le personnage principal pour un génie.

 

Limite, il n’y aurait eu aucune intrigue policière cela ne m’aurait pas gênée, d’autant que le côté chronique d’une petite ville américaine est plutôt réussie et c’est probablement la raison pour laquelle je suis allée au bout. Les personnages sont attachants, ou intéressants dans leurs qualités et défauts, j’aime bien le côté, tout le monde connait tout le monde ou presque et l’historique de la petite ville est amusant à découvrir. Alors est ce que la suite hausse le niveau d’investigation criminelle un peu plus loin ou non ? A voir, mais là tout de suite, je ne suis pas follement enthousiaste.

 

note25

Partager cet article

Repost 0

commentaires