Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 00:00

 

magie de feuMAGIE DE FEU de Chloe NEILL

Ed Castelmore

Pages : 234

Trad (anglais, états unis) : Tristan Lathière

Format livre numérique

Genre : fantasy urbaine (young adult)

 

 

 

Quand ses parents chercheurs universitaires partent pour deux ans en Allemagne pour explorer des archives inédites de leur philosophe préféré, leur fille Lily Parker se retrouve coincée dans un pensionnat pour jeunes filles haut de gamme à Chicago. Très vite, elle se lie d’amitié avec Scout une de ses camarades de classe mais celle-ci semble avoir un mystérieux emploi du temps qui comprend des virées nocturnes dans les sous-sols de la vénérable institution où il se passe des choses très étranges.

 

Je dirai que passer les sempiternelles descriptions vestimentaires (des pieds à la tête) des personnages qui semblent inhérentes au genre et les passages sur la vie scolaire de riches lycéennes qui m’auront passablement ennuyée, j’ai quand même bien aimé ce premier tome.

 

Il présente des idées intéressantes sur la magie. En gros, deux camps opposés s’affrontent : les Faucheurs (les méchants) qui volent des âmes pour continuer à garder leur pouvoir magique après son extinction naturelle vers vingt-cinq ans, et les Adeptes (les gentils) qui acceptent de perdre leurs dons passé l’adolescence et qui protègent les victimes des Faucheurs. Et puis dans le lot des ados aux super pouvoirs prêts à sauver le monde, il y a le petit ami potentiel de l’héroïne qui est comme c’est original un loup garou (c’était soit ça, soit un vampire). Mais je ne désespère pas pour les vampires, ils vont certainement montrer le bout de leurs canine quelque part par la suite.

 

Les divers pouvoirs sont variés et intéressants. J’aime bien aussi, la présence de la ville qui visiblement est chère à l’auteur et n’est pas un décor comme un autre. Un premier tome léger, fun et sympathique bien calibrée pour les adolescent(es) qui donne le ton pour de futurs développements intéressants.

 

note31.jpg

 

 

 

 

 

 

Dark-Elite-T2-Marque-de-l-ombre-De-Chloe-NeillMARQUE DE L'OMBRE de Chloe NEILL

Ed Castelmore

Pages : 232

Trad (anglais, états unis) : Tristan Lathière

Format livre numérique

Genre : fantasy urbaine (young adult)

 

 

Train-train quotidien à Sainte Sophia le pensionnat pour jeunes filles le plus huppé de Chicago : autrement dit patrouilles dans les sous-sols de la ville, protéger les potentielles victimes des Faucheurs, et croiser de nouveaux monstres agressifs un beau soir et bien sûr accessoirement assister aux cours, et subir les sautes d’humeur du clan des pestes. Une routine des plus communes pour Lily et son amie Scout.

 

Pour ce second tome qui est bien dans le même ton que le premier, j’attendais du vampire et je n’ai pas été déçue, j’attendais la suite de l’amourette entre Lily et son loup-garou et je n’ai pas été déçue (avec le côté amour impossible sur le long terme en prime), j’attendais plus de magie et je n’ai pas été déçue avec de nouveaux sorts et pouvoirs vraiment fun.

 

Par contre, j’attends toujours la big révélation sur les Adeptes (du moins les instances au pouvoir) dont on ne nous dit pas grand-chose, parce qu’il y a quelque chose de pas net du tout dans cette communauté (censément les gentils). J’attends aussi, qu’on parle des fameux travaux des parents de Lily qui ont menti à fifille et ne font pas dans la recherche philosophique mais plutôt dans la génétique et que cela a un rapport avec la magie très probablement.

 

Et surtout, j’attends que l’auteur se décide à faire quelque chose de chouette avec le personnage un peu lunaire et tellement attachant de Lesley Barnaby l’autre colocataire des deux sorcières, que j’adore et qui est vraiment sous exploitée et c’est bien dommage parce qu’il y aurait de quoi faire des choses formidables avec elle dans l’équation.

 

Un second tome bien mené dans l’ensemble. C’est léger et agréable, idéal pour se détendre sans penser à rien pendant les vacances.

 

note31.jpg

 



entêtecrit9-copie-1

 

 

 

Panne de magie pour tous, Adeptes comme Faucheurs semblent frappés de la perte de leurs pouvoirs magiques. Qui a coupé le courant ? Et pourquoi ? 



Encore de folles aventures entre deux cours de math pour nos ados aux super pouvoirs qui protègent les innocents…Dommage que l’auteur insiste aussi lourdement sur les épisodes précédents, comme si les lecteurs étaient du genre à commencer par le troisième tome ou avaient une mémoire de poisson rouge atteint d’Alzheimer. C’est le truc qui m’agace le plus dans les séries pour adolescents. J’ai l’impression que c’est fait de manière moins visible en littérature adulte mais je peux me tromper.

Cela dit passer ces détails c’est toujours aussi sympathique à lire sans être phénoménal. L’auteur nous démontre que l’on peut sauver le monde en robe de soirée et talons aiguilles sans problème et ça c’est rassurant quelque part.  Je regrette vraiment que le personnage de Lesley Barnaby ne soit pas plus développé, parce qu’elle est tellement décalée et surprenante qu’elle en devient attachante, beaucoup plus que ses deux comparses l’héroïne et sa copine sorcière. 

Je n’aime pas beaucoup les zones d’ombre sur les deux organisations magiques. On sent qu’on nous cache un gros gros secret sur ces deux groupes occultes mais ça n’est jamais tout à fait clair. Moi, en tout cas ni les gentils Adeptes ni les méchants Faucheurs ne m’inspirent de sympathie.

 

Une bonne petite série qui devrait plaire sans problème aux adolescentes et qui se lit sans déplaisir par les adultes aussi.

 

note31.jpg



 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chimère 16/07/2012 13:43


oui pourquoi pas c'est une bonne lecture d'été sans prétention.

éléa 15/07/2012 17:57


Liras-tu la suite ?