Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 04:31
FLEURS DE DRAGON de Jérôme NOIREZ
Ed J'ai Lu
Pages : 242
Format poche
genre : littérature jeunesse (polar)

1489, des samouraïs meurent assassinés sur les routes du pays. Ils sont retrouvés avec un sutra dans la bouche. Ryôsaku, enquêteur est chargé de retrouver le ou les assassins par le shogun. Cependant, au vu de son obstination à ne pas porter de sabre dans cette période de trouble, il lui est assigné trois gardes du corps, trois jeunes adolescents d'une quinzaine d'années, petits délinquants notoires à qui il est offert une occasion de se racheter.

Je ne connaissais pas l'auteur dans le registre de la littérature jeunesse, cette sortie poche était l'occasion de  tester et c'est dans l'ensemble une bonne surprise. J'ai été gênée de temps en temps par l'utilisation du présent de l'indicatif pas toujours bien inspiré dans certains passages mais c'est un avis subjectif et personnel. Par contre, une fois lancée dans le récit, j'ai complètement oublié la forme pour adhérer au fond avec des personnages attachants, des énigmes à résoudre, des meurtres sanglants, une ambiance japon médiéval plutôt bien rendue avec l'utilisation de son bestiaire fantastique et de sa mythologie. Apparemment, Jérôme
Noirez s'y entend comme personne pour créer des personnages d'enfants que l'on peut sans conteste qualifier de terribles, incorrigibles et très drôle. Personnellement, les frasques des trois soeurs ninjas m'ont mise en joie pendant toute la lecture. Pouvant plaire aussi bien aux adolescents qu'aux adultes, cette première aventure de Ryôsaku, son terrifiant maillet de sagesse (avec lequel il se frappe le front pour s'éclaircir les idées, et n'hésite pas à s'en servir sur ses jeunes et turbulents gardes du corps pour leur faire entrer un peu de plomb dans le crâne) et ses acolytes est plutôt une réussite. Je prend bonne note pour la suite qui devrait m'en apprendre davantage sur le mystérieux shôgun de l'ombre. 

Seul petit bémol : pourquoi mais pourquoi ce roman est-il publié dans la collection fantasy des éditions J'ai Lu. ? Parce que, il n'y a aucun élément faisant penser au genre. Il existe bien des éléments surnaturels, mais une explication rationnelle leur est donnée à chaque fois. J'avoue que je suis dubitative sur cette étiquette qui n'a pas lieu d'être en mon sens.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chimère 04/11/2009 08:07


Loula, tu peux avoir envie, Noirez a vraiment une écriture formidable, son Féerie pour les ténèbres est fantabuleux (copyright Fashion Victim).

Isabelle, ce qui me gêne le plus là dedans, c'est que des lecteurs qui pourraient être intéressés par ce livre et qui n'aiment pas la sf ou la fantasy, n'en aient jamais connaissance parce qu'il ne
s'arrête pas au rayon fantasy sf de leur librairie.

El JC, j'ai quand même eu une claque formidable après Féérie pour les ténèbres, de la fantasy comme je n'en avais encore jamais lu, du hors norme extraordinaire. Oui cet auteur vaut le coup pour
ces récits en section adulte.

Yueyin, ah le japon, sa mythologie, ses samouraï, ses ninjas...ouais tu devrais y trouver ton compte.


yueyin 03/11/2009 21:07


miam, j'adore le japon médiéval (enfin pas que je le connaisse tant que ça mais enfin...) et puis jeunesse ça ne compte pas :-D


El Jc 03/11/2009 20:16


Il est dans ma LAL suite a une chronique de la bloggosphère qui tout comme la tienne avait éveillé mon attention. Jérome Noirez est connu pour sa plume fine et talentueuse. Qu'en est il en
littérature jeunesse ?


Isabelle 03/11/2009 11:29


Voilà qui est tentant. Au passage, je note que pour la deuxième fois ce matin des bloggeurs se plaignent de la classification erronée des ouvrages. Faudra t'il désormais faire abstraction du genre
attribué par les éditeurs pour ne pas être déçu? Comme s'y retrouver alors? Pffff... pas facile!


Loula 02/11/2009 19:17


J'ai lu un livre jeunesse de cet auteur cet été, sur l'esclavage aux Etats-Unis, ça m'a donné envie de découvrir son univers pour adultes.