Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 00:00

 

feydelins 1FEDEYLINS : LES RIVES DU MONDE de Nadia COSTE

Ed Gründ romans

Pages : 417

Format poche

Genre : fantasy

 

 

 

 

Editeur : Comme tous les fedeylins, petits êtres ailés vivant au bord d'une mare vivant au bord d'une mare qui constitue leur monde, Cahyl éclot sur un nénuphar. Comme tous les fedeylins, il doit braver la noyade et de dangereux poissons avant d'atteindre le rivage. Comme tous les survivants de cette première épreuve, Cahyl se présente devant les Pères Fondateurs avide de connaître la caste choisie pour lui et l'avenir tout tracé qui l'attend. Mais Cahyl est différent : il lui manque la marque qui le lierait à son destin. Son existence même fait trembler les bases de sa société et cela tout le monde n'est pas prêt à l'accepter.

 

 

Ce livre me tentait depuis déjà pas mal de temps et ce fut donc avec beaucoup d’espoir et un peu de crainte d’être déçue que j’ai enfin pu le lire. Dès le début, nous sommes immergés dans un monde étrange, inconnu, et cependant excitant à découvrir peu à peu avec le jeune Cahyl et qui m’aura bien fait spéculer sur les mystères entraperçus, les possibles développements et révélations auxquels on peut s’attendre. Bref, une bonne introduction à un nouvel univers et une histoire qui s’annonce vraiment intéressante. J’aimerai bien savoir ce qu’il va advenir du héros dans les tomes suivants ce qui prouve que j’ai bien accroché.

Le récit est très bien construit et permet de comprendre peu à peu où on est, à quoi ressemble une société de fedeylins et leur culture mais aussi ses zones d’ombre qui mettent peu à peu mal à l’aise et amène à se poser des questions, beaucoup de questions. Les personnages sont attachants ou intrigants donnant envie de les connaître un peu mieux. Et j’ai beaucoup aimé l’amitié entre Glark le gorderive (peuple ennemi juré des fedeylins) et Cahyl, le fait qu’ils soient plus ou moins des marginaux pour ceux de leurs peuples plus conformistes et se posant moins de question sur le pourquoi du comment. Avec une belle écriture en prime, que demander de plus.

 

note41.jpg

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires