Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 00:00

 

the seven fold spellTHE SEVENFOLD SPELL de Tia NEVITT

Ed Carina Press

Pages 77

Version originale : anglais

Format livre numérique

Genre : fantasy

 

 

Ce roman basé sur le conte La Belle au bois dormant repose sur deux idées. 1 : toutes les jeunes filles n’ont pas forcément de bonne marraine-fée pour leur porter secours quand ça va mal. 2 : Vous êtes-vous jamais demandé ce qui arrivait aux personnes ordinaires dans les contes, ce peuple anonyme dont on fait peu de cas finalement ?

 

Sur ce point La Belle au bois dormant est un cas d’école. Suite à la malédiction lancée sur sa fille Aurore qui veut qu’elle se piquera le doigt à une quenouille et sera plongée dans un profond sommeil jusqu’à ce qu’un prince la réveille, le roi décide de faire détruire tous les rouets du royaume condamnant par la même occasion à la misère, les femmes qui n’avaient que ce seul moyen de subsistance. C’est le cas de Talia et sa mère. La jeune fille voit ses chances de mariage ruinées puisque faute de dot suffisante, le père du promis ne veut pas en entendre parler et envoie son fils se faire moine. Les choses se présentent mal jusqu’à ce que les deux femmes décident de fabriquer un nouveau rouet pour reprendre leurs activités clandestinement et c’est ainsi que le destin est mis en marche.

 

La Belle au bois dormant vu du côté du menu peuple c’est une histoire d’oppression des pauvres pour des motifs purement égoïstes et personnels par les puissants. De quoi, réveillez l’ardeur syndicaliste des moins motivés. L’auteur joue avec les éléments traditionnels du conte les mêlant astucieusement à l’histoire de la narratrice de façon imaginative et très crédible. Quant à la façon dont se résout la malédiction, je dirai que comme il est rappelé dans le récit, dans certaines versions de la Belle au bois dormant, la princesse s’appelle Talia et qu’entre la légende et la réalité, il y a parfois tout un monde qui les sépare. En tout cas, sa mère a une façon magistrale de réduire au silence une méchante fée, j’en ris encore.

 

J’ai beaucoup aimé la recherche personnelle du bonheur de l’héroïne malgré les difficultés pour réaliser son vœu le plus cher bien que son attitude soit parfois surprenante mais après tout, c’est probablement sa façon à elle de se venger de l’injustice qui la condamne à rester vieille fille. Car oui, bien que l’histoire soit basé sur un conte, elle n’est décidément par pour les enfants vu les nombreuses galipettes que l’héroïne pratique avec divers hommes et ce sans le moindre complexe ce qui lui vaut par ailleurs une réputation peu flatteuse dans la ville mais de ça aussi, elle s’en moque totalement.

 

Une petite pépite à découvrir, le texte est court et relativement facile à lire. L’auteur aimerait adapter à sa sauce d’autres contes, je suis curieuse de voir ce qu’elle peut faire avec.

 

note41.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chimère 03/07/2012 11:13


Un point de vue original en effet. 

éléa 01/07/2012 19:36


Effectivement l'histoire vue et vécue dans ce sens semble intriguante.

Chimère 20/06/2012 07:39


Tu noteras que je ne pousse pas du tout à la consommation...

Karine:) 20/06/2012 04:41


Ok.  Donc, j'ai bien compris, il faut le lire!