Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 07:47

Secret d'une nuit dété1 SECRET D'UNE NUIT D'ETE de Lisa KLEYPAS

Ed J'ai Lu

Pages : 379

Trad (anglais) : Edwige Hennebelle

Format poche

Coll : Aventures et Passions

Genre : Harlequinade 2010

 

Annabelle Peyton a désespérement besoin de se marier avec un homme riche et titré bien entendu. Mais pauvre et sans dot, elle n'a quasiment aucune chance d'intéresser un bon parti, d'autant que la rumeur prétend qu'elle serait la maîtresse d'un riche vieux lord qui paierait les factures de la famille. 

C'est pourquoi, depuis le début de la Saison, elle fait tapisserie à chaque bal, toujours avec le même groupe de jeunes filles du reste mais avec qui elle n'a jamais tenu conversation n'étant pas du même milieu aristocratique. Il y a les soeurs Lillian et Daisy, filles d'un riche industriel américain qui aimerait les marier à des lords anglais, et la timide et bégayante Evangeline.

Jusqu'au soir, où Lillian engage la conversation et que le clan des laissées pour compte se forme avec comme objectif : le mariage parfait pour chacune d'entre elle. en mettant en commun conseils et aides techniques. Pour Annabelle c'est un aristocrate riche et rien d'autre qui compte, et certainement pas ce rustre de Simon Hunt, le fils du boucher de la famille qui a fait fortune dans les affaires et qui aimerait bien faire d'elle sa maîtresse. Bien entendu, nous savons que ces deux là finiront ensemble, romance oblige.

 

Il faut bien être honnête, ce livre est loin d'être totalement vide d'intérêt ou ridicule sauf sur la fin avec l'usine en flamme et le truc de "je cours dans le brasier pour te prouver que je t'ai épousé parce que je t'aime et pas pour ton argent", c'est limite trop. D'autant que moi, Annabelle et son obsession pour le portefeuille bien garni de son futur époux, elle me fait beaucoup rire. Enfin une héroïne vénale et qui assume. Peut importe l'apparence, l'âge ou le caractère tant qu'il s'agit d'un aristocrate avec beaucoup d'argent. Que penses tu du vicomte Rosebury ? risqua Lillian en esquissant une grimace. c'est vrai qu'il est un peu bizarre et vraiment très...euh...mou.// Du moment, qu'il est ferme côté portefeuille, il peut être mou partout ailleurs déclara Annabelle..(extrait). Une fille pleine de bon sens, et j'aime ça (comprenez là aussi, quand même, c'est ça ou finir en femme entretenue et de mauvaise vie). D’autant que son obsession à se marier dans la classe aristocratique l’amène à des initiatives pas toujours heureuses aux conséquences embarrassantes pour sa personne.

 

Evidemment, nous attendons fébrilement le moment où enfin, elle va arrêter de faire sa tête de mule et reconnaître qu’elle est folle amoureuse du très sexy Monsieur Hunt qui accessoirement est excessivement riche ce qui ne gâche rien. Passons enfin à la phase galipettes plus soutenue et notamment l’incontournable nuit de noce avec la non moins incontournable conversation sur la supposée virginité de l’épouse et sur ses connaissances théoriques en matière de devoir conjugal. Heureusement que sa maman lui a fait un topo succinct sur la question avec le conseil ultime.  Et au cas où cela deviendrait trop déplaisant, elle m'a suggéré de penser à l'énorme compte en banque que vous allez m'ouvrir (extrait) Preuve s'il en est qu'elle a de la suite dans les idées.  

 

Sans crier au génie, je me suis bien amusée avec cette histoire. Les personnages sont agréables à suivre notamment la bande des quatre incorrigibles et on a envie de savoir comment les trois autres vont trouver l'homme de leur vie dans les tomes suivants. 

 

Ces harlequinades se finissent pour moi sur une note positive.   

 

har101

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chimère 22/09/2010 08:07



Et oui parfois, y en a de bien...parfois.


Ah, c'est embêtant cette histoire de quadri, je vais me pencher sur la question.



Karine:) 19/09/2010 03:31



Ce qu'il y a de bien avec les Harlequinades, c'est que parfois, il y en a des bien!! ;)) (PS: Je veux pas faire ma fatigante et ma chialeuse... mais j'ai vraiment du mal à lire sur le fond
quadrillé... je suis peut-être la seule, remarque!! ;))