Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 00:00

 

her-royal-spyness.jpgHER ROYAL SPYNESS de Rhys BOWEN

Ed Berkley

Pages : 324

Version originale : anglais

Format poche

Genre : policier

 

 

 

1932, Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugénie fille de feu le duc de Glen Garry et Rannoch, Georgie pour les intimes est une jeune aristocrate qui décide qu'épouser le prince choisi par sa famille et qu'elle a rebaptisé Fishface ne lui convient pas.

Elle fugue donc à Londres mais parfois être de sang royal, sans qualification professionnelle et totalement fauchée n'aide pas beaucoup. Après avoir été renvoyée au bout de quelques heures de travail au rayon parfumerie d'une grande enseigne, la voici qui s'improvise service de nettoyage de maison et appartement, le tout sous un faux nom bien sûr (on ne peut tout de même pas déchoir à ce point). Elle est ensuite recrutée par la reine pour une mission d'espion : s'assurer que le prince De Galles ne se soit pas entiché d'une femme mariée et américaine (horreur) une certaine Mrs Simpson au point de causer un scandale sans précédent.

Et pour couronner le tout de sa vie trépidante de jeune femme indépendante et toujours aussi raide question finance, voilà qu'elle trouve un homme mort dans sa baignoire. Vraiment quel total manque de savoir vivre ! Il va donc falloir mener l'enquête et découvrir qui a bien pu l'assassiner sous peine que son  spineless dedemi-frère l'actuel duc ne soit condamné pour meurtre...

 

Que voilà, le premier tome d'une série policière des plus réjouissant avec un personnage attachant qui semble tout comme une certaine Stephanie Plum avoir le chic pour se prendre les pieds dans le tapis même quand il n'y en a pas. Heureuseemnt que Georgie peut compter sur son amie Belinda fantasque et excentrique créatrice de mode et du beau et séduisant irlandais Darcy O'Mara (ça ne s'improvise pas tout de même) sympathique aristocrate tout aussi sans le sous qu'elle pour l'aider à coincer un assassin retors qui semble vouloir l'éliminer elle-aussi. J'avais beaucoup apprécié de l'auteur le premier tome des enquêtes de Molly Murphy, et je suis sous le charme de cette nouvelle série également. Il va donc falloiçr que je lise les deux bien entendu. Ah pas facile, de maitriser une PAL quand on y pense. Donc une très chouette intrigue avec des personnagses haut en couleurs et un assassin plutôt bien trouvé. Je recommande

 

note41.jpg

 

 

 

 

 

 

a royal painA ROYAL PAIN de Rhys BOWEN

Ed Berkeley Prime crime

Pages : 256

Version originale : anglais

Format livre numérique

Genre : policier

 

 

Georgie toujours aussi fauchée, n’est décidemment pas aidée. La reine lui a demandé un service qu’elle n’a pas pu refuser et pourtant, elle aurait peut-être dû. Toujours dans l’optique de décrocher son fils, l’héritier, le prince de Galles des griffes de l’infâme Mrs Simpson, Sa Majesté a conçu un plan diabolique et imparable. Faire venir d’une contrée germanique, une jeune et belle princesse, tout juste sortie du couvent et organiser une rencontre fortuite entre les deux. Pour que la jeune fille ne se sente pas trop seule, elle charge donc lady Georgiana de l’accueillir chez elle et de lui faire connaître la vie londonienne (comprenez shopping de luxe et restaurants assortis). Donc comment Georgie va-t-elle pouvoir loger et nourrir une princesse, son chaperon et sa femme de chambre alors qu’elle n’a pas de serviteur et pas d’argent pour en embaucher ou pour remplir le garde-manger ? A cela s’ajoute que les cadavres commencent à pleuvoir autour d’elle, encore une fois…

 

Le seul petit bémol dans l’histoire, c’est que l’identité de l’assassin soit si euh prévisible. Mais ça ne gâche absolument pas l’ambiance délirante, les personnages toujours aussi attachants (rhaa ! le mystérieux lord Darcy O’Mara) et en plus c’est drôle. On peut s’étonner que l’héroïne ne percute pas aussi vite face à certaines évidences mais bon, limite si l’histoire ne se passerait pas de l’intrigue criminelle. Quant à la petite chose fragile et timide sortie de son couvent que recueille Georgie, c’est en fait une très jolie jeune fille, pas timide du tout, qui a appris l’anglais en regardant des films de gangsters américains (d’où des expressions argotiques du plus bel effet) et qui visiblement n’a pas froid aux yeux quand il s’agit de séduire (et plus si affinité) tous les hommes séduisants qu’elle peut croiser. La pauvre Georgiana a du souci à se faire.

 

Une très sympathique petite série policière, légère et pétillante, à suivre.

 

note41.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chimère 01/06/2011 19:19



Je savais que tu avais un coeur d'or 



yueyin 01/06/2011 07:10



Evidemment si tu me prends par les sentiments :-))))