Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 07:35
DES BIBLIOTHEQUES PLEINES DE FANTÔMES de Jacques BONNET
Ed Denoël
Pages : 139
Format semi poche
Genre : essai (littérature)


Votre PAL vous fait peur ? Vous ne savez plus où ranger vos centaines voire milliers d'ouvrages et vous maudissez votre faiblesse à accumuler les volumes au fil des jours ? Je vous ai trouvé Le Livre qui va vous déculpabilisé à fond.

Ce petit essai passe en revue pas mal d'angoisses de lecteurs compulsifs. En plus, je me suis rendue compte que je n'étais pas si envahie que ça car l'auteur s'intéresse aux bibliothèques dépassant les 10000 ouvrages en rayon (lus ou pas encore lus) alors vous pensez que je suis loin du compte et que finalement je ne m'en sors pas si mal.

Comment vivre avec tous ses livres ? Comment les classer ? Où les stocker ? Est-il moralement acceptable de mettre côte à côte deux oeuvres de deux auteurs qui se sont détestés toute leur vie durant ? S'appuyant sur des témoignages d'auteurs apparemment détenteurs de bibliothèques imposantes et d'exemples personnels avec des petites anecdotes amusantes (j'ai pour ma part appris qu'un certain grand couturier, d'une maison de haute couture bien connue dont les initiales sont CC, possédait près 300000 ouvrages répartis dans cinq demeures), répond à toutes ces questions et d'autres. C'est un excellent anxyolithique  ce petit livre, et moins nocif que certains cachets pharmaceutiques.

"Nous possédions tous deux une bibliothèque monstrueuse de plusieurs dizaines de milliers d'ouvrages. Non pas une de ces bibliothèques de bibliophile aux ouvrages si précieux que leur propriétaire ne les ouvre jamais de crainte de les abîmer mais une bibliothèque de travail où l'on n'hésite pas à écrire dans les livres, à les lire dans son bain, et où l'on conserve tout ce que l'on a lu - livres de poches compris et les multiples éditions éventuelles d'un même ouvrage- ou que l'on a l'intention de lire plus tard. Une bibliothèque non spécialisée ou plutôt spécialisée dans tellement de domaines qu'elle en devient généraliste. Nous dissertâmes tout au long du repas sur le bonheur et la malédiction pesant sur notre sort : les livres sont coûteux à l'achat, ne valent rien à la revente, sont hors de prix lorsqu'il faut les retrouver une fois épuisés, sont lourds à porter, prennent la poussière, craignent l'humidité et les souris, sont à partir d'une certaine quantité quasi impossibles à déménager, nécessitent un classement précis pour pouvoir être utilisés et, surtout dévorent l'espace (...) Il n'y a que le mur de ma chambre surmontant mon lit qui a toujours été épargné en raison d'un traumatisme ancien : la découverte il y a bien longtemps des circonstances de la mort du compositeur Charles-Valentin Alkan surnommé "le Berlioz du piano" retrouvé chez lui le 30 mars 1888 écrasé par sa bibliothèque ! Chaque corporation ayant son saint martyre, Alkan l'aîné, ce pianiste virtuose admiré de Liszt et qui hérita des élèves de Chopin à sa mort est assuremment celui des fous de bibliothèques" (extrait)

 
C'est vrai que le stockage et le classement sont un problème où chaque lecteur a sa méthode personnelle, certaines très exotiques d'ailleurs j'ai ri de bon coeur à ce passage :
"Christian Galantaris cite ce règlement d'une bibliothèque anglaise de 1863 : " La parfaite maîtresse de maison veillera à ce que les oeuvres des auteurs hommes et femmes soient décemment dissociées et placées sur des rayons séparés . Leur proximité sauf à être mariés ne pouvant être tolérée" (extrait).
Tout simplement génial, il fallait y penser.

Didactique sans être pesant et posant enfin des questions existentielles pour bon nombre de lecteurs acharnés, une lecture à offrir à vos proches inquiets de l'accumulation de livres chez vous, ils seront très certainement rassurés de savoir qu'il y a pire que vous dans ce domaine là.





Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chimère 20/12/2009 12:18


Yueyin, ça fait un bien fou de trouver plus fou que soit

Catherine, pas épais et plaisant à lire


Catherine 18/12/2009 15:34


Bon sang, il est là, dans ma PAL, et pas très gros en plus, il faudrait que je me lance...


yueyin 08/12/2009 22:57


j'adoooore... un livre déculpabilisant c'est top !!! je suis loin des 1000 ;-)


tajmahal 07/12/2009 13:52


Ne pas mélanger les oeuvres d'hommes et de femmes. En effet, cela peut réserver des surprises. Parfois l'on trouve dans sa bibliothèque un livre que l'on  ne se souvient pas d'avoir acheté.
D'où vient-il ? Une création surprenante peut être ?


Karine:) 07/12/2009 01:22


Bien entendu, je veux ça!!  Je suis très hot pour me déculpabiliser mais je ne lève jamais le nez sur des leçons provenant d'experts!


Chimère 07/12/2009 07:21


après ça, ta PAL ne te fera plus peur