Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 07:33

 

Regard violetREGARD VIOLET de Stephen WOODWORTH

Ed Bragelonne

Pages : 305

Trad (anglais, états unis) : Arnaud Dernaeqd

Format livre numérique

Coll : Terreur

Genre : policier fantastique

 

 

 

Les violets ainsi qu'on les appelle en raison de la couleur de leurs iris, sont capables de communiquer avec les morts et de les faire parler à travers eux. On fait appel à leurs services pour confondre un criminel en faisant parler sa victime. Mais lorsqu'ils deviennent eux-même la proie d'un assassin qui les élimine un par un, rien ne va plus. L'agent Dan Atwater est chargé de la protection de l'un d'eux, Natalie Lindstrom..

 

Plutôt haletant comme récit, on est très vite plongé dans l'ambiance avec une vraie menace, des pistes et fausses pistes, et un assassin très difficile à démasquer ce qui en fait quelqu'un de vraiment dangereux. Du coup, on a toujours peur pour le duo qui suit la piste du tueur Dan et Natalie.

On se rend compte également très vite, que la catégorie d'individus nés avec ce regard violet et la particularité de parler aux morts est plus vue comme une série d'outils utile à la justice et non comme des citoyens à part entière. Enfants, ils sont placés dans des écoles spécialisées, et sont plus ou moins contraints à force de chantages et de pressions sur leurs familles à travailler pour le Corps, l'agence qui les emploie. Il leur est ainsi très difficile d'échapper à la main mise de l'état sur leur vie sauf à se faire passer pour mort.

Cet état de fait, renforce le côté plutôt sombre du roman où on ne respire pas forcément la joie de vivre. Natalie a une peur panique de la mort et donc de tous les risques possibles de rencontrer la faucheuse, car contrairement aux gens normaux, elle sait à quoi ça ressemble et ça n'a rien à voir avec les lumières blanches au bout du tunnel, c'est même plutôt désespérant.

Néanmoins, j'ai accroché très vite à l'histoire car l'enquête ne s'enlise pas, et devient vite passionnante à suivre. Sans compter quelques touches d'humour bienvenues dans le contexte. Un bon polar sur un concept très intéressant.

 

note41.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chimère 09/03/2011 07:39



Une petite touche de fantastique plutôt intéressante en fait



GeishaNellie 07/03/2011 18:53



Je n'avais jamais entendu parler de ce livre, mais je le prend en note. Je n'aime pas trop les policiers mais celui-ci semble avoir une petite touche de fantastique.



Chimère 21/02/2011 12:26



Il y a une suite intitulée Mains rouges



éléa 20/02/2011 19:39



Voici un roman bien tentant, et puis j'aime beaucoup les éditions Bragelonne, je vais voir si je peux l'emprunter à mon prochain passage à la biblio.



Joelle 14/02/2011 09:38



J'adore l'idée de départ ! Et si c'est un livre haletant, c'est pile ce dont j'ai besoin en ce moment ;)



Chimère 15/02/2011 13:58



Envie de frissons, bonne lecture alors