Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 00:20
CINQ A SEXE de Janet EVANOVICH
Ed Pocket
Pages : 405
Trad (anglais, Etats-Unis) : Philippe Loubat-Delranc
Format poche
Genre : polar

Stephanie Plum, a besoin de payer son loyer et malheureusement, les occasions d'engranger des sous se font rares. Alors pourquoi ne pas accepter les missions que lui propose le mystérieux Ranger histoire de renflouer le compte en banque et de rouler en Porshe noire. Et puis oncle Fred a mystérieusement disparu, les photos d'un cadavre découpé en morceau ont été retrouvées chez lui, un nain irrascible a élu domicile chez elle sans lui demander son avis, Morelli l'a invitée à un mariage et elle n'a rien à se mettre. De la routine quoi... 


Une aventure de Stephanie Plum ne serait pas une aventure de Stephanie Plum sans qu'elle se retrouve avec une coiffure ahurissante et que sa voiture ou son appartement flambe. Contrat rempli dans ce cinquième tome : parce que lire la description d'une Porshe en train d'exploser puis se faire ratatiner par une benne à ordure, ben quelque part, c'est jubilatoire. Il n'y a pas que ça dans cette histoire, Stephanie se retroue embarquée dans une enquête compliquée qui cache pas mal de surprise. Et bien entendu le duo de mecs les plus chauds de la littérature est au top. On en découvre un peu plus sur Ranger qui décidément est un drôle d'individu. Evidemment la famille totalement frappée de notre chasseuse de prime préférée est également au top et Mamie Mazure va même aider à l'enquête à sa manière.

 





SIX APPEAL de Janet EVANOVICH
Ed Pocket
Pages : 342
Trad (anglais) : Julie Sibony
Format poche
Genre : polar


Ca commence par : « OK voilà où on en est : la pire crainte de ma mère s'est réalisée. Je suis nymphomane. Je désire un nombre incalculable d'hommes. Bon peut-être que c'est précisément parce que je ne couche avec aucun d'entre eux. » (extrait) et déjà la bonne humeur est de retour. Sixième aventure de cette chère Stephanie Plum, notre charmante mais légèrement incompétente chasseuse de prime. Et dans cette histoire là, elle va devoir cohabiter avec Mamie Mazur qui s'est disputée avec ses parents et squatte son appartement à elle, gérer les tentatives de suicides de son amie Carol, perdre une fois de plus sa voiture dans les flammes, être suivie par deux types un peu louche, accueillir Bob un chien atteint de boulimie, et là on n'est même pas à la page cent. C'est vous dire si le reste va être encore plus rocambolesque.


Mais reprenons un peu l'histoire. Cette fois-ci, Ranger l'autre homme dans la vie de Stephanie avec Joe Morelli le flic, son mentor qui lui a appris les ficelles du métier, est donc recherché comme témoin dans une affaire de meurtre impliquant une famille vivant du trafic d'armes. C'est à Stephanie que Vinnie son cousin et employeur confie la mission de le retrouver mais elle refuse arguant que Ranger personne ne pourra le retrouver à moins qu'il le veuille bien. N'empêche que comme de juste, elle va se retrouver impliquée dans l'affaire et pas qu'un peu.


Sacrée Stephanie, toujours aussi douée pour se retrouver dans les pires situations et s'en sortir de manière miraculeuse parfois, et qu'est ce que c'est drôle. On retrouve également une mamie Mazur encore plus excentrique que jamais bien décidée à passer son permis de conduire (c'est un danger public sur la route), à se trouver un travail comme chasseuse de prime (elle sait se servir d'une arme elle au moins), acheter un appartement et exercer son charme ravageur chez les hommes célibataires. Morelli est toujours aussi...wow... et Ranger n'est pas loin non plus. On comprend donc que Stephanie se pose des questions sur la nymphomanie. Si au moins, il y en avait un moins sexy que l'autre...je vous le dis, elle a pas de chance ou trop (tout dépend du point de vue) notre héroïne.

note351.jpg

 


 

 

 

 

septième cielSEPTIEME CIEL de Janet EVANOVICH

Ed Pocket

Pages : 318

Trad (anglais) :Philippe Loubat-Delranc

Format poche

Genre : policier

 

 

Rien de tel que les aventures déjantées de Stephanie Plum pour se remonter le moral et passer une douloureuse phase de "'panne de lecture".

 

Cette fois ci, Stephanie traque un papy mafioso, à moitié aveugle, dépressif et tirant sur tout ce qui bouge. Evidemment, elle ne va pas lui mettre la main si facilement dessus sans au hasard détruire sa voiture neuve, courir vers une catastrophe capillaire, et supporter sa famille de dingues, notamment sa "parfaite" soeur qui vient de se faire quitter par son mari et qui est bien décidée à virer lesbienne le plus vite possible.

 

J'ai eu droit aux inévitables rigolades devant l'enchaînement de catastrophes qui frappent à la porte de Stephanie. La partie de catch dans la boue valait le détour quand même. Bien sûr, reste à savoir qui de Ranger ou Morelli aura la préférence de la jeune femme. En tout cas, Morelli a avancé le pion mariage mais Ranger a dégainé l'atout "nuit d'amour torride", va savoir comment elle va pouvoir choisir. Peut-être que prendre les deux ne serait pas si mal (héhé). Les astres n'étant pas favorables à Stephanie question boulot, elle n'en persiste pas moins dans sa chasse au délinquant du 3ème âge. C'est ce que j'admire chez cette fille. Moi, j'aurai changé de boulot depuis longtemps, mais visiblement elle est têtue la Stephanie. pour notre plus grand plaisir Encore une bonne tranche de bonne humeur donc.

 

note351.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chimère 01/09/2010 07:39



Ah ben oui Joelle encore heureux qu'on ait notre dose


Merci Yueyin.



yueyin 30/08/2010 22:22



très beau ton nouveau design et agréable aux yeux....



Joelle 29/08/2010 17:22



Heureusement qu'elle est têtue et qu'elle ne change pas de boulot sinon on n'aurait plus de livres à lire :) Cette année, je n'ai encore eu ma dose de Stéphanie Plum pour l'été et cela me manque
!!!!



Chimère 28/10/2009 08:15


C'est dans ses moments là, qu'on aimerait encourager la polyandrie.


yueyin 24/10/2009 23:33


moi j'en suis au 13 je crois et ben tu sais quoi Ranger est toujorus aussi hot mais je craque aussi sur Morelli c'est difficile la vie de lectrice :-)