Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 06:25

 

 

ma famille et autres animauxMA FAMILLE ET AUTRES ANIMAUX de Gerald DURRELL

Ed Gallmeister

Pages : 260

Trad (anglais) : Léo Lack

Grand format

Genre : littérature anglaise

 

 

 

 

 

La famille Durrell décide un beau matin de quitter la grisaille de l'Angleterre et son climat humide pour s'installer à Corfou. L’auteur de son propre aveu voulait écrire un livre sur la diversité de la faune locale mais son récit a pris une toute autre tournure quand les membres de sa famille (tous plus ou moins excentriques) se sont invités dans ses pages et ont squatté la place avec insistance. C'est donc devenu un livre de souvenirs d'enfance et de successions d'aventures délirantes en raison des personnages hauts en couleur et pas seulement les frères, sœur et mère du narrateur qui s'accumulent dans le récit.

 

D'après, le quatrième de couverture, c'est un livre hilarant. On sait ce qu'il en est avec ce genre d'affirmation, neuf fois sur dix, c'est faux. Ce livre ne provoque pas l'hilarité irrépressible mais j'ai trouvé des passages vraiment drôles notamment dans les catastrophes générées par l'accumulation de bestioles du jeune Gerry et surtout j'ai beaucoup aimé lire les premières découvertes et études sur le terrain du futur naturaliste que va devenir Gerald Durrel. Sa passion pour les animaux,les insectes notamment est assez communicative et finalement c'est surtout les belles descriptions de la faune et de la flore, les rencontres formatrices également que j'ai retenu. De quoi avoir envie d'aller voir par soi-même là-bas.

 

La famille Durrell cela dit se compose de sacrés énergumènes, et il semble qu'ils attirent autour d'eux, des individus aussi frappés qu'eux-mêmes. D'où un nombre ahurissant d'épisodes totalement déjantés. J'ai beaucoup aimé, le coup de la villa trop petite qu'il faut quitter pour une plus grande afin de recevoir, les réceptions qui tournent invariablement à l'apocalypse, le côté blasé de la mère devant les excentricités de ses enfants, bref de grands moments. Un livre à conseiller pour les amoureux de la zoologie et des histoires de familles un peu déjantées.

 

 

Enfin, je me fais un devoir d'insister sur le fait que toutes les anecdotes concernant l'île et les insulaires sont absolument véridiques. Vivre à Corfou équivaut à vivre une opérette haute en couleur et pleine de rebondissements. L'atmosphère et le charme du lieu se trouvent je crois clairement résumé sur une carte de l'Amirauté que nous possédions et qui représente l'île et la côte limitrophe. Au bas de la carte figurait cette petite note : ATTENTION ! Les bouées signalant les hauts fonds étant souvent déplacées, les marins sont invités à être sur leurs gardes lorsqu'ils naviguent dans ces parages. (extrait) 

 

note41.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

go to the site 29/11/2013 12:35

Though the book does not push the reader into uncontrollable fits of laughter, it sure does give quite a number of hearty moments in the novel where the reader believes to be with the characters of the book. This is well written and I enjoyed reading it.

Chimère 16/04/2012 00:38


C'est vrai que je ne m'attendais pas à accrocher aussi bien.

yueyin 15/04/2012 22:53


mais c'est que ça a l'air sympa comme tout... j'aime bien ce genre de chose, c'est réjouissant et puis ça change :-)