Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

25 décembre 2009 5 25 /12 /décembre /2009 07:22
Le prince des maréesLE PRINCE DES MAREES de Pat CONROY
Ed Pocket

Pages : 1070
Trad (anglais, Etats Unis) : Françoise Cartano
Format poche
Genre : littérature américaine




logoprixchimerique.jpg

Alors attention, là on touche au génie. La preuve en est que j'ai sorti le logo prix chimérique pour ce roman fleuve, et il le mérite bien. Je ne pensais pas remplir cette catégorie si près de la fin de l'année mais il se trouve que j'ai été comment dire...totalement transportée pendant des jours dans ce livre sans pouvoir penser à autre chose qu'à ces personnages, ces histoires de familles si complexes, atroces, drôles,  et fabuleuses. Si vous n'avez toujours pas lu Le prince des marées, je vous le dis : faites le ! Si vous ne devez prendre qu'une seule bonne résolution cette année ce sera celle-ci.

Le récit commence quand Tom Wingo ancien entraîneur et professeur d'anglais au chômage, est appelé à se rendre à New York après une énième tentative de suicide de sa soeur jumelle Savannah par la psychiatre  qui l'a prise en charge Susan Lowenstein. Tom se lance donc à raconter ses souvenirs et l'histoire de sa famille. Il était une fois, trois enfants : Luke, Tom et Savannah qui vivaiten à Colleton en Caroline du Sud avec leurs parents sur l'île Melrose...

J'avais emprunté le livre à la bibliothèque et quand j'ai pris conscience que j'aurai du mal à lâcher prise dans ma lecture, j'ai opté pour foncer dans mon antre de tentation préféré (comprenez une librairie) et acheter le livre rien que pour pouvoir prendre tout mon temps et m'offrir le luxe de relire des chapitres entiers pour mon plaisir sans être pressée par le délai de rendre les emprunts. Et quand, j'en suis au point de préférer acheter en cours de lecture un livre que je viens d'emprunter c'est que je suis tombée sur une perle, un trésor fabuleux  qu'il faut avoir dans sa bibliothèque personnelle là maintenant, tout de suite. J'y étais allée un peu à reculons avec ce livre par peur d'être déçue et mon seul regret finalement c'est de ne pas l'avoir lu plus tôt.


Je ne vais pas tout vous raconter parce qu'on en aurait pour une année entière et ce serait vous gâcher pas mal de surprises au cours de la lecture. Sans jamais tomber dans le pathos, et le misérabilisme a outrance, l'auteur dévoile une histoire dense, complexe avec d'incessants allers et retours du présent au passé et inversement. Et puis, il truffe son récit d'aventures et de personnages hors normes (mention spéciale aux grands parents Wingo), j'ai adoré la folle équipée pour sauver Snow le marsouin albinos et applaudi des deux mains, j'ai ri à l'épisode du pari de dingues de grand père Amos pour récupérer son permis de conduire et pleurer quelques lignes plus loin à son enterrement.Et ce ne sont que deux exemples parmi d'autres. Je me suis attachée à Tom le narrateur, j'ai parfois eu envie de le secouer comme un prunier pour qu'il ne fasse pas la "bêtise" qu'il a faite d'ailleurs (j'en ai pleuré qu'il ait fait un choix pareil) mais en même temps c'est fidèle à son caractère. A côté sa soeur jumelle est un personnage plus tourmenté par le passé, avec des traumatismes trops lourds à gérer et le grand frère reste un mystère malgré son côté extrêmement lumineux et touchant. Même le père tortionnaire suscite une forme de compassion.

A côté de ça, l'écriture est fabuleuse de richesse et de fluidité. Le roman se lit, se dévore, se vit réellement. grâce à al description des paysages, des moeurs de la petite ville sudiste de Colleton. On sent que dans ce type d'environnement, les trucs les plus ahurissants deviennent plausibles et il y en a dans le sillage de la famille Wingo.

Comme je le disais plus haut, si vous ne lisez qu'un seul livre cette année, lisez celui-ci. Vous me ferez plaisir et vous ferez plaisir à Cuné également qui milite depuis longtemps pour faire de ce titre le livre indispensable aux LCA.


note51.jpg


Et je boucle
au moins un défi 2009



untitled.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

yueyin 18/01/2010 09:10


Oh my !!! et dire qu'il est dans ma pal !!!!!


La Nymphette 17/01/2010 08:34


Mon critère absolu à moi est de l'avoir dans ma bibli, de le faire lire à tous ceux que j'aime et qui aiment lire et de l'acheter en VO le cas échéant! Ex: La poursuite du bonheur, Auprès de moi
toujours ou L'hibiscus pourpre. Celui-ci est très bien, mais vraiment long, aussi je ne sais pas si je le lirai en anglais!


Chimère 17/01/2010 14:46


Moi pour le lire en anglais, je vais peut-être attendre d'être plus à l'aise avec la lecture vo.


Manu 13/01/2010 20:38


Ah excellent, je vois que ce roman séduit tout le monde !!!


Chimère 15/01/2010 07:46


Reste à convaincre ceux qui ne l'ont pas lu.


Mango 13/01/2010 07:34


Je suis bien d'accord avec toi! C'est un des plus beaux livres que j'ai lu l'année dernière! 


Chimère 13/01/2010 07:48


Et ben voilà une autre convaincue, j'en suis heureuse.


Cuné 13/01/2010 07:26


Yeah yeah yeah. C'est tout. :) :) :)


Chimère 13/01/2010 07:48


Et cela veut tout dire.