Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 11:31

 

la baronne meurt à cinq heuresLA BARONNE MEURT A CINQ HEURES

de Frédéric LENORMAND

Ed du Masque

Pages : 332

Format poche

Coll : Labyrinthe

Genre : policier historique

 

 

Voltaire (oui le Voltaire du fauteuil et accessoirement auteur de Zadig entre autres) n’est pas content du tout. On vient de lui assassiner sa baronne chez qui il squattait allègrement et sans scrupule. Qui des trois héritières potentielles de la dame est la coupable ? Aidé par Emilie Marquise Du Châtelet, férue de science et enceinte jusqu’aux yeux, il va tenter de démêler le nœud du problème, il en va de son futur logis et de sa liberté tout court au vu des menaces d’emprisonnement qui lui sont faites.

 

Qu’en dire ? Je suis ressortie de ma lecture sans déplaisir mais sans intérêt non plus. Certes je n’ai jamais eu d’affection pour Voltaire personne réelle mais j’espérais que le personnage fictif soit un peu plus intéressant. Que nenni ! Au contraire de son acolyte la pétillante Emilie qui c’est dommage reste au second plan alors qu’elle aurait pu résoudre l’affaire à elle toute seule sans ce pique-assiette d’Arouet tant elle autrement plus concentrée que le bonhomme sur l’enquête. Pendant toute ma lecture, j’ai eu la désagréable impression que personne pas même l’auteur ne prenait intérêt à la résolution de l’énigme. Que tout ceci n’était qu’un prétexte pour quelques scénettes ma foi plutôt drôles autour de personnages excentriques et de mœurs bizarroïdes de la noblesse. Dommage parce que l’idée aurait pu faire un bon whodunit à la Christie si les caractères et mobiles de chacun avaient été un peu plus approfondis. Résultat : pendant toute ma lecture je me suis demandée ce que cette histoire faisait dans une collection policier historique. L’histoire est amusante mais reste en surface des choses et n’approfondis jamais rien.

 

note251.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chimère 24/08/2012 07:49


Comme tu dis...

Karine:) 22/08/2012 20:08


Dommage, le thème était super tentant.