Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

25 mai 2006 4 25 /05 /mai /2006 11:25
 
 
Ils n'exercent aucune profession liée à la justice, ne font partie d'aucune agence de détectives privés. A priori, rien ne laisse prévoir qu'ils se retrouveront un jour mêlés à une affaire criminelle et pourtant elles leur tombent dessus sans même qu'ils les cherchent. Petite sélection des détectives amateurs.
 
CES DAMES A L'HEURE DU THE
 
Agatha Christie : Miss Marple
C'est l'incontournable qu'on ne peut passer sous silence. La très perspicace Miss Marpl se retrouve mêlée à des crimes horribles auxquels Scotland Yard ne comprend jamais rien mais normal, ils ne sont pas Miss Marple. Ayant acquis une science du comportement humain à forcer d'observer le monde à travers la vie des habitants de son village, Miss Marple applique cette science à traquer les assassins. En même temps, ce genre d'affaire lui tombe tout le temps dans les bras et il faut bien que quelqu'un s'en occupe, la police n'étant pas toujours très au point.
Quelques titres : Un cadavre dans la bibliothèque, Un crime sera commis le..., L'affaire Prothero.
 
Gladys Mitchell : Mrs Bradley
 Mrs Beatrice Adela Lestrange Bradley psychologue de son état est une adepte du tricot. Une de ses ancêtres ayant fini sur un bûcher pour sorcellerie, elle a une attirance particulière pour l'occulte, le mystère et les crimes. Elle dénoue le énigmes les plus insurmontables entre une maille à l'endroit et une maille à l'envers.
Je recommande, Mort à l'opéra, Meurtre au clair de Lune. J'avoue avoir trouvé très indigeste La malédiction du clan Stewart qui m'a fait décrocher de la série.
 
Heron Carvic/Hampton Charles/Hamilton Crane : Miss Seeton
Miss Seeton alias le pébroque vengeur est une charmante petite vieille dame à la retraite pratiquant le yoga et qui possède une sorte de clairvoyance à travers ses dessins ce qui permet à la police de se mettre sur la bonne piste. Quant à cette chère Miss Seeton, elle traverse les romans en parfaite naïve, se retrouvant dans des situations mortelles et s'en sortant miraculeusement. Depuis qu'elle a pris sa retraite dans un petit village, celui-ci s'est subitement divisé entre les anti et les pro Miss Seeton sans que celle-ci ne remarque quoi que ce soit. C'est délicieusement parodique et on en redemande.
A lire dans l'ordre. Miss Seeton entre en scène, Miss Seeton persiste et signe, Miss Seeton jette un sort, Miss Seeton joue et gagne, Miss Seeton fait des vocalises etc..
 
L'HABIT NE FAIT PAS LE MOINE MAIS LE DETECTIVE
 
Ellis Peter : Frère Cadfaël
Au XIIème siècle le moine bénédictin Cadfaël ancien croisé et marin parvient toujours à démasquer les coupables entre deux prières. Comment se fait-il qu'un nombre invraisemblable de crimes puissent se commettre dans la région ? On va mettre ça sur le compte de l'époque trouble. Une bonne série qui peut lasser au bout d'un moment par son côté répétitif.
L'ordre de lecture n'est pas forcément indispensable. Trafic de reliques, Le capuchon du moine, La vierge dans la glace, Le lépreux de Saint Gil, Le moineau du sanctuaire, etc.. Pour savoir comment était Cadfaël avant son entrée dans les ordres : Un bénédictin peu ordinaire.
 
Margaret Frazer : Mère Frevisse
Au XVème siècle en Angleterre c'est au tour de Mère Frevisse du prieuré Sainte Frideswide où elle s'occupe de l'accueil des hôtes de porter haut le flambeau de l'investigation policière. Emule au féminin de Cadfaël, elle se retrouve souvent confronter elle aussi à des crimes qu?elle résout grâce son bon sens pratique. Elle peut également compter sur l?'ide de son oncle Chaucer, l'auteur des célèbres Contes d'où les titres de la série.
A lire dans l'ordre. Le conte de la novice, Le conte de la servante, etc...
 
Harry Kemelman : Le rabbin Small 
Plus contemporain et aux états unis, on quitte l'église pour la synagogue où officie le rabbin David Small. C'est en étant soupçonné de meurtre que le rabbin se met en quête du vrai coupable et entre dans le monde du crime côté justice. Son étude du Talmud lui a donné l'esprit nécessaire à l'analyse des faits et la résolution d'énigmes complexes.
A lire dans l'ordre On soupçonne le rabbin, Samedi, le rabbin se met à table,  Dimanche, le rabbin est resté à la maison, etc
 
TOUS LES METIERS MENENT A L'ENQUETE
 
Claude Izner :Victor Legris 
Il est libraire rue des Saints-Pères à Paris. C'est lors de l'exposition universelle de 1889 qu'il rencontre sa vocation d'enquêteur avec le meurtre d'une femme en haut de la Tour Eiffel attraction vedette de cette exposition. Il est aidé par un journaliste Marius Bonnet, son associé Kenji Mori.
Mystère rue des Saints Pères, La disparue du Père  Lachaise, etc..
 
Roberta Gellis :Magdalaine la Bâtarde 
A la même époque que Frère Cadfaël, Magdalaine est à la tête d'une maison close très prisée à Londres. On peut compter sur elle et ses filles pour démasquer les assassins. Elle est aidée par Le chevalier Bellamy qui est au service de l'Evêque.
Nurri Vittuchy :Maitre Wong
Monsieur Wong est un maître du Fengshui qui officie pour le compte d'une riche compagnie à Singapour. Le crime très peu pour lui, ce n'est pas bon pour l'harmonir sauf si ça rapporte de l'argent ou du prestige. Pas de chance, sa stagiaire l'australienne Joyce le transforme malgré lui en justicier. Il lui arrive d'être consulté par la police pour certaines affaires délicates en compagnie de confrères comme une voyante chinoise et un astrologue indien.
A lire dans l'ordre Le maître de fengshui perd le nord, Fatal fengshui.
 
Stephanie Benson :Lucy Van Garret
Chimiste le jour, bassiste punk la nuit, c'est en butant littéralement sur un cadavre que Lucy va se retrouver détective dans une affaire de meurtre masquant des magouilles financières sur fond d'écologie. Elle est surtout confrontée à son passé familial plutôt douloureux.
Le diable en vert,
 
Partager cet article
Repost0
24 mai 2006 3 24 /05 /mai /2006 00:07
LES AMES MORTES
de Nicolas Vassilievitch GOGOL
Un étranger vient d'arriver dans la ville de N. Et très vite, il se met dans les bonnes grâces des notables. Qui est-cet étrange personnage ? Et dans quel but a t-il proposer un curieux contrat d'achat à certains d'entre eux.
Outre une vision plutôt cynique des relations humaines, l'auteur saupoudre le tout d'ironie, de réflexion sur l'écriture et ne dévoile toute la vérité sur le personnage perturbateur qu'à la toute fin de l'histoire qui aura été un révélateur des comportements humains les moins admirables et laissera dans son sillage une ville en ébullition. C'est plutôt bien vu et toujours d'actualité.
Partager cet article
Repost0
24 mai 2006 3 24 /05 /mai /2006 00:04
DE BELLO CIVILI VERSION VITAMINE C
de Svetislav BASARA
Ed Gaïa/92p
 
Deux amis discutent de tout et de rien. La femme de l'un des deux (Sandoz) entre et ne cessent d'interrompre les deux hommes. Excédé son mari sort une arme et le coup part. C'est le début d'un délirant récit.
Une situation qui vire à la farce burlesque, des institutions mises à mal et un roman qui part dans des dimensions surréalistes comme se déroulerait un rêve. Un évènement digne d'un fait divers finit par se transformer en un bain de sang national. Une belle métaphore de l'absurdité de cette chose que l'on appelle la guerre civile vue par un auteur serbo croate. A découvrir.
Partager cet article
Repost0
23 mai 2006 2 23 /05 /mai /2006 00:03
LA DECOUVERTE DU CIEL de Harry MULISCH
Ed Gallimard/683p
Trad (néerlandais) :
Isabelle Rosselin (avec la participation de Philippe Noble)
 
Imaginez un livre qui contiendrait tout : une histoire, des personnages fascinants mais aussi, l'Histoire, les sciences, les arts, les religions, l'amour, l'amitié, un secret qu'à côté les révélations du Da Vinci Code c'est de la rigolade, et même un grand plan cosmique parce que oui tout a été prévu.
Imaginez qu'après avoir été en immersion complète dans ce livre, après avoir vécu toutes les événements que traversent les héros, après avoir tenter d'assimiler toutes les informations distillées dans le texte, vous deviez maintenant rendre compte de votre lecture, mettre par écrit tout le ressenti, tout ce que contient ce livre.
Mission impossible. Aucun mot de ma pathétique prose n'arrivera à vous transmettre la richesse, l'inventivité et l'impressionnante maîtrise de ce prodige qu'est La découverte du ciel. Une seule chose à dire : si vous ne deviez lire qu'un seul livre cette année, que ce soit celui ci.
 
Dans mon expérience de lectrice, il y aura un avant et un après La découverte du ciel et il va falloir faire vraiment très fort pour le dépasser. Et maintenant, je n'ai qu'une hâte : le récupérer en poche (chez folio) pour l'avoir là à portée de main, parce que je ne peux plus m'en passer.
 
Quelques petites questions me titillent quand même:
- L'observatoire de Westerbrock au Pays Bas, il existe vraiment ?
- Une météorite est-elle vraiment tombée pas loin du site ?
-L'expérience tentée en Thaïlande au sujet des élections présidentielles opposant Giscard d'Estaing et Mitterrand, elle a vraiment eut lieu ?
- La sancta Sanctorum elle est vraie ?
Quand je vous dis que ce livre ne peut plus vous quitter une fois que vous l’avez lu.
L'avis de Cuné et de Papillon
Partager cet article
Repost0
22 mai 2006 1 22 /05 /mai /2006 00:06
Au XXIVème siècle, la Dr Zeus Inc. a découvert le voyage dans le temps. Son but : envoyer des agents immortels dans le passé à la recherche d'espèces vivantes disparues et d'un patrimoine culturel anéanti au cours des siècles. Voici donc les aventures de ces agents.
 
DANS LE JARDIN D'IDEN de Kage BAKER
Presse Pocket/413p
 
Mendoza recrutée au XVIème siècle dans les donjons de l'inquisition par la Compagnie s'est spécialisée dans la botanique. Elle est envoyée pour sa première mission en Angleterre en 1554, chez un riche excentrique William Iden afin de récupérer une variété de houx (espèce qui disparaîtra un siècle plus tard) dans son jardin. Accompagnée d'autres agents infiltrés, elle va devoir affronter ce qu'elle redoute le plus : les singes (les mortels). C'est pourtant dans ce jardin qu'elle vivra une histoire d'amour avec un mortel dont les convictions religieuses risquent de s'avérer dangereuses pour lui
 
Une bonne idée de base pour le voyage dans le temps, de l'humour, des personnages attachants que demander de plus. Premier roman d'une série, on suit les premiers pas d'un agent sur le terrain. Le fait que cet agent soit une femme qui  refuse tout contact avec les mortels et qui va finir par tomber amoureuse de l'un d'eux est un très bon point. Les autres agents infiltrés ont également une personnalité affirmée comme Joseph, le chef de la mission qui a des répliques savoureuses. L'histoire est bien menée et devrait plaire même aux non-lecteurs de sf.
 
 
COYOTE CELESTE de Kage BAKER
ed PressePockett/372p
 
Deuxième aventure des agents de la Dr Zeus Inc. Cette fois-ci, le héros est Joseph que l'on a découvert dans le premier volume. Un siècle plus tard, il est envoyé en pleine jungle maya où vivent les Indiens Chumash. Sa mission : récupérer cette tribu avant que les conquistadores n'arrivent. C'est donc sous la forme de Coyote Céleste, un dieu farceur et protecteur de cette tribu qu'il va devoir convaincre celle-ci de s'exiler dans le futur.
 
La série prend beaucoup plus d'ampleur dans ce volume. C'est certes toujours aussi drôle mais un peu de mystère et d'ombre sont en train d'apparaître. Qui dirigent réellement La Compagnie ? Que sont devenus ces immortels passés en commission disciplinaire et que l'on n'a jamais revu ? Pourquoi les immortels n'ont pas connaissance des évènements après l'année 2355 ? On retrouve donc Joseph qui passe au premier plan et Mendoza qui devient un personnage secondaire. Les Chumash se révèlent moins primitifs que l'on pourrait croire. Quant à ces hommes de l'après 2355, les spécimens entraperçus ne donnent pas vraiment envie de vivre à leur époque.
Partager cet article
Repost0
21 mai 2006 7 21 /05 /mai /2006 08:07
LE VENT DANS LES SAULES de Kenneth GRAHAME
Ed Phébus/203p
Trad : Gérard Joulié
 
Monsieur Taupe a quitté sa maison au printemps sur un coup de folie et rencontre près de la rivière Monsieur Rat qui devient un compagnon indéfectible. Il fait connaissance avec Monsieur Blaireau solitaire au grand cœur et avec l'extravagant Monsieur Crapaud dont la dernière lubie : l'automobile va l'amener dans des aventures invraisemblables.
 
On se régale d'avance à suivre les aventures de ses quatre compères qui n'aiment rien tant que leur confort et la vie douillette mais qui se jettent dans de folles équipées sitôt que l'un d'eux a des problèmes. Qu'il fait bon vivre au bord de l'eau, et la musique du vent est un enchantement merveilleux pour qui sait l'entendre. Un très beau roman dédié à l'amitié, à la vie simple de tous les jours et à  la grande aventure qui n'attend que nous pour peu que nous soyons réceptifs à son appel. A déguster avec une bonne tasse de thé bien au chaud sous la couette.
 
Partager cet article
Repost0
20 mai 2006 6 20 /05 /mai /2006 00:30
MOTS DE TETE de Robert Olen BUTLER
ed Rivages/132 p
Trad : Isabelle Reinharez
 
En 1883, un savant décrète "qu'une tête demeure consciente pendant une minute et demie suite à la décapitation". Quels furent les derniers songes de Ciceron, Messaline, Louis XVI, Mme Tout-le-Monde décapitée par son mari, Tyler Atkins de passage en Irak pour son plus grand malheur, ou ceux d'un poulet ? En soixante deux textes de deux cent quarante mots chacun Robert Olen Butler intercepte avec douceur les ultimes sursauts de l'activité cérébrale d'individus ayant vécu entre - 40 000 avant J.C et 2008.
 
De Boue, homme,  décapité par un tigre à dent de sabre, vers 40 000 avant J-C à Robert Olen Butler, écrivain, décapité dans le cadre de son travail en 2008 en passant par Méduse, gorgone, autrefois beauté humaine, décapitée par Persée vers 200 avant J-C ou Poulet, poulette ameraucana, décapitée en Alabama pour le déjeuner dominical, 1958, chaque texte s'adapte à la personnalité ou à ce que l'on connaît des personnages pour livrer une forme de témoignage de leur existence et de son terme, le style s'adaptant à chaque personnalité. Etonnant et très stimulant intellectuellement à suivre cette succession de vies et de pensées fugitives.
Partager cet article
Repost0
19 mai 2006 5 19 /05 /mai /2006 00:14
LE SOLEIL DE LA  PERSE de Guy RACHET
ed Folio/430 p 
Bagadatès le conteur s'est joint à une caravane en direction de Suze. Pour passer le temps le soir à chaque étape, il raconte la vie et les amours du grand roi Cyrus fondateur du premier grand empire.
 
J'ai lu avec plaisir cette histoire d'un personnage historique que je connaissais fort peu et dans un cadre peu employé dans les romans historiques. La bonne idée du roman est sa construction : un récit oral d'un conteur qui anime en quelque sorte les soirées d'une caravane. D'autant que les auditeurs de l'histoire ne sont pas passifs, ils viennent de pays différents, ne sont pas de la même religion, aussi réagissent-ils différemment à ce qu'ils entendent comme Ctésias le médecin grec qui a entendu pour sa part une version différente de l'histoire. Ces personnages commentent ce qu'ils viennent d'entendre, entament des discussions sur les religions, la philosophie ou la politique, bref le récit devient très vivant et finalement le lecteur est lui aussi parmi les membres de cette caravane et écoute une belle histoire.
Partager cet article
Repost0
19 mai 2006 5 19 /05 /mai /2006 00:11
 
 De quoi je parle, mais du DVC bien sûr ou du Da Vinci Code de Dan Brown pour les non initiés dont l’adaptation cinéma est sur les écrans.
 
Je fais partie de l’infime particule de la population mondiale qui n’a pas lu le livre. J’attends d’avoir l’occasion de le faire sans débourser le moindre centime. Et oui, je n’éprouve pas l’envie de rajouter ce titre dans ma bibliothèque personnelle.
Et par conséquent, je n’irai pas voir le film puisque je préfère lire le livre avant de voir son adaptation. De toute façon, je ne suis pas franchement cinéma et les adaptations de romans sont rarement une réussite au cinéma.
 
Alors, vous l’avez lu ? Vous irez le voir ?
Partager cet article
Repost0
18 mai 2006 4 18 /05 /mai /2006 00:35
LE MONDE DE BARNEY de Mordecai RICHLER
 
Les mémoires d'un vieux grincheux alcoolique, amateur de cigares et fan de hockey et toujours amoureux fou de son ex femme Miriam.
 
Teigneux, rancunier, d'une mauvaise foi redoutable, tirant à boulet rouge sur tout ce qui passe à sa portée,  Barney est un sacré personnage. Ses mémoires auraient pu être l'occasion de se montrer sous un aspect plus favorable et bien non. Même dans cet exercice de style où il aurait eu l'occasion de démentir son sale caractère, il continue à revendiquer son rôle de vieux râleur et hargneux. La lecture est jubilatoire à souhait, tout le monde est égratigné (et Barney ne s'épargne pas non plus) à coup de phrases assassines incroyablement caustiques. Le plaisir de la lecture vient aussi que les mémoires de Barney ne sont pas linéaires. Il raconte en suivant une forme d'association d'idées. Ce qu'il dit est parfois rectifié par les notes en bas de page rédigées par un de ses enfants ce qui donne un air d'authenticité à ces politiquement incorrectes mémoires de Barney. C'est dense, passionnant, très drôle, et émouvant aussi, et on finit même par avoir de l'affection pour ce personnage haut en couleur qu'est Barney Panosfsky.
Allez voir chez Cuné pour son avis à elle...
 
Partager cet article
Repost0