Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

17 mai 2006 3 17 /05 /mai /2006 00:04
SHERLOCK HOLMES ET
LE CLUB DES SPORTS DANGEREUX
BAKER STREET (2)
Ed Delcourt
Christian BARRAL/Pierre VEYS
 
Ce qui m’avait toujours stupéfié chez Holmes, c’était cette faculté de pouvoir retrouver un calme olympien après avoir passé la journée à traquer les criminels les plus endurcis et les plus monstrueux.
Holmes : HaHa ! Décidément Watson vous êtes un gros nul ! Echec et mat ! J’ai gagné !!!
Watson : Mais Holmes…nous jouons aux dames
Holmes : C’EST BIEN DE VOUS CA ! TOUJOURS A CONTESTER…VOUS ETES UN MAUVAIS PERDANT !!!
 
Revoilà donc le duo le plus frappé de l’Angleterre, hum  le plus célèbre bien sûr. Cette fois ci, nous partons à la poursuite de Jack le Moustacheur,enquêter sur un crime mystérieux autour du club des sports dangereux, résoudre l’énigme de la gerbille sauteuse, etc…Les empoignades entre nos deux héros sont irrésistibles, Lestrade est toujours aussi perdu que d’habitude. Et Madame Hudson élargi son champ d’action culinaire avec une nouvelle recette : le calmar à la bière (bon appétit). On y trouve aussi des références au premier volume ce qui impose donc de lire la série dans l’ordre pour ne rien manquer.Le décalage entre les notes du Docteur Watson et les dialogues sont très, très drôles. J'en veux encore.
 
Partager cet article
Repost0
16 mai 2006 2 16 /05 /mai /2006 00:03
ON SOUPCONNE LE RABBIN
de Harry KEMELMAN
Ed 10/18 249p
Trad : Raymond Albeck
 
David Small est le rabbin d'une petite communauté juive près de Boston. Le corps d'une jeune femme étranglé est retrouvé près de sa voiture et il se trouve vite soupçonné de meurtre. Pour prouver son innocence il va devoir mettre toute sa science et son bon sens au service de la justice.
 
Un premier tome d'excellente facture qui donne envie d'en savoir plus et de lire les autres volumes. L'intrigue est plutôt bien construite avec un coupable pas évident à trouver. David Small se révèle être un personnage plutôt intéressant et les autres personnages de la communauté ou extérieurs sont bien trouvés. L'auteur offre quelques considérations intéressantes sur le judaïsme et le Talmud, en plus d'une intrigue qui tient la route ce qui est un bonus non négligeable.
Partager cet article
Repost0
16 mai 2006 2 16 /05 /mai /2006 00:00
LE CHAT QUI LISAIT A L'ENVERS
de Lilian Jackson BRAUN
Ed 10/18-222p
Trad : Marie Louise Navarro
 
Jim Qwillerann a obtenu un poste comme rédacteur artistique dans un journal. Son travail doit faire contrepoids avec le féroce critique d'art de ce même journal. N'y connaissant rien dans ce domaine, il fait la connaissance de ce fameux critique et de son chat Kao Ko'Kung alias Koko qui lit les manchettes des journaux à l'envers. Un crime est alors commis et Qwilleran découvre que le monde des arts est tout aussi impitoyable que le reste du monde.
 
Un premier volume de la série qui est plutôt sympathique. Qwilleran s'initie à l'art moderne et à l'art de nourrir les chats siamois. Les cadavres pleuvent et trouver un coupable va s'avérer ardu. Heureusement, avec un chat comme Koko, il est possible de résoudre toutes les énigmes. Comme je le disais, c'est sympathique, plutôt drôle, à lire pour se vider la tête.
Partager cet article
Repost0
15 mai 2006 1 15 /05 /mai /2006 00:12
Je souhaitais publier un article tout neuf, mais ma production ne me plait pas telle qu’elle est, ce n’est pas le résultat auquel je souhaite aboutir. Alors plutôt qu’un sujet bâclé, je vous ai ressorti une petite critique de mon grenier histoire de me laisser le temps de retravailler à fond mon affaire. Pas de grande nouveauté donc mais ce n’est pas plus mal de ressortir des petites anciennetés de temps en temps histoire de leur donner un petit coup de neuf et puis ce sera peut être une nouveauté pour certains. Passer une bonne journée et à bientôt. 
Partager cet article
Repost0
15 mai 2006 1 15 /05 /mai /2006 00:02
LA PIERRE ET LA FLUTE DE HANS BEMMANN
 Ed L'atalante
Jadis naquit à Fraglund une enfant qui devait connaître un singulier destin. En voici l’histoire.
«-Mais pourquoi ne crie t’il pas ? s’étonna son père à sa naissance. Un enfant doit crier.
-On ne peut crier et entendre à la fois repartit la sage-femme.
- Il s’appellera donc Tout-Ouïe »
 
 
 LIVRE I 
 
Tout-Ouïe encore enfant reçoit un jour en cadeau de la part d'un mourant, une étrange pierre aux couleurs changeantes accompagnée de ce mystérieux message "Cherche ce qui éclaire/Cherche ce qui luit/Totale sera la lumière/Une fois ta quête aboutie." Quelques années plus tard, Tout-Ouïe quitte Fraglund dans l'espoir de percer le mystère de la pierre. Il souhaite également rencontrer son grand-père célèbre musicien appelé le Doux-Flutiste.
 
Amateur de batailles gigantesques, de monde à sauver du Mal passez votre chemin. Dommage vous passez à côté d'une bonne histoire. Voici un premier tome qui démarre en douceur la quête initiatique de Tout-Ouïe. Ce premier tome introduit le personnage et il n'est d'ailleurs guère actif puisqu'il lui est conseillé d'apprendre l'art d'écouter. Mais au fil des contes racontés à Tout-Ouïe, on voit se dessiner comme un lien entre chaque histoire et comment un acte peut avoir des conséquences inattendues même pour des gens extérieurs à l'évènement. Un livre introductif dont le but est de donner envie de lire la suite et c'est réussi
LIVRE II 
 
Tout-Ouïe toujours détenteur de la pierre a hérité de la flûte d'argent de son grand-père. Grâce à ces deux objets de valeurs, il espère obtenir le cœur de la belle Narsia, la fille faucon aux yeux verts et atteindre renommée et pouvoir. Mais, malgré les mises en garde répétées de ses songes lui signifiant qu'il est en train de se tromper de route, Tout-Ouïe n'écoute pas et subira les conséquences de ses actes en subissant une métamorphose.
 
Deuxième livre centré cette fois ci sur Tout-Ouïe qui devient le héros à part entière. Le récit se fait plus sombre au fur et à mesure des évènements. On comprend très vite que Tout-Ouïe commet erreur sur erreur et certaines de ses fautes auront de graves conséquences. L'histoire prend un sens et un tournant très inattendu. Le personnage principal semble convaincu de son bon droit mais son inconscient dans ses rêves dit tout le contraire. Bien meilleur et peut-être plus passionnant que le premier livre. 
 
LIVRE III
Dans la forêt erre un étrange chèvrepied qui autrefois était un humain. Il porte à son cou une pierre mystérieuse et les animaux l'ont nommé Oeil de Pierre. Amnésique, le faune tente de retrouver son passé et peut-être sa forme première. Il se fera des alliés utiles parmi les animaux. Mais pourra t-il être sauvé du sortilège ? Aura t-il enfin appris l'art d'écouter ?
 
Une magnifique conclusion. Le plus beau, le plus poétique tome de la trilogie. La fin ouverte offre la possibilité au lecteur de s'approprier l'univers de l'auteur et de mettre au travail imagination. Rien que la deuxième partie du bouquin est à elle seule un grand moment lyrique et poétique. Je n'en dis pas plus pour ne pas gâcher la surprise aux éventuels futurs lecteurs mais si vous êtes prêts à suivre Tout-Ouïe vous allez faire une expérience inoubliable 
 
Partager cet article
Repost0
14 mai 2006 7 14 /05 /mai /2006 00:04
Je voudrais remercier là maintenant, tout de suite, cette chère Cuné dont dorénavant je ne mettrais plus jamais en doute le jugement. Car oui, j’ai commencé La découverte du ciel d’Harry Mulisch et oui, je suis sous le charme. Le prologue à lui seul vaut la lecture tant on est projeté dans une atmosphère surréaliste comme j'aime, totalement invraisemblable mais que le seul talent de l'auteur rend logique et pertinente.
Cuné, tu as ma reconnaissance éternelle, je te fais Grande Prêtresse du Livre Culte et je brûlerais de l’encens sur ton autel.
Par contre, ça se lit lentement pour pouvoir se sentir aussi intelligent que les personnages. J’aime la densité des informations que l’auteur fait passer sur des tas de sujets passionnants. Pour rire, j’avais dit que ce livre n’était pas un manuel d’astronomie. Je me suis quand même un peu trompée parce que d’astronomie il en est question et même de radio astronomie. Mais on trouve aussi de la linguistique, de l’histoire, de la musique, de l’amour, de l’amitié et je n’en suis qu’à 100 pages sur les 683 pages que comptent ce livre.
 
Trop envie de savoir la suite, j’y retourne… 
Partager cet article
Repost0
14 mai 2006 7 14 /05 /mai /2006 00:01
LE LIVRE DE JOE de Jonathan TROPPER
Ed Fleuve Noir/375p 

Joe Goffman est devenu auteur à succès grâce à un premier roman où il règle ses comptes avec les habitants de sa ville natale Bush Falls. Haïs par toute la ville qui lui a même intenté un procès pour diffamation qu'elle a perdu, l'auteur après dix sept ans d'absence revient au chevet de son père dans le coma.
 
C'est l'histoire d'un homme qui pensait en avoir fini avec le passé grâce à son roman autobiographique et qui se rend compte qu'en réalité il n'a pas cessé de fuir ce passé. C'est l'histoire d'un homme qui possède toutes les marques matérielles du succès mais dont la vie est un fiasco. C'est l'histoire d'un homme qui voudrait être enfin aimé par son père et son frère, qui voudrait reconquérir son amour de jeunesse, qui voudrait devenir enfin adulte. En intercalant quelques chapitres de son roman entre les chapitres, on comprend un peu mieux le parcours de Joe, et les blessures qu'il traîne. Ce n'est pas le roman du siècle mais il reste intéressant et se laisse lire. Un peu trop de guimauve sur la fin peut-être.
Partager cet article
Repost0
13 mai 2006 6 13 /05 /mai /2006 05:37
LA SOIF d'Andreï GUELASSIMOV
Ed Actes Sud/131p
Trad :Joëlle Dublanchet
 
De la guerre en Tchétchénie, Kostia est revenu défiguré par des brûlures et il boit suivant l'enseignement d'un ancien professeur qui lui aura appris deux choses, boire de la vodka et regarder le monde pour mieux le dessiner.
 
Un peu difficile de suivre les allers retours passé/présent qui se font sans réelle transition un peu comme les souvenirs surgissent à l'improviste mais dans l'ensemble ce court roman est plutôt agréable à lire. A la recherche d'un ancien camarade de régiment, Kostia a l'occasion de redécouvrir le monde qu'il avait un peu oublié dans les verres de vodka et de renouer avec le dessin. Car c'est avec ses dessins, qu'il arrive le mieux à communiquer avec son entourage et peut-être à donner une nouvelle chance à la vie.
Partager cet article
Repost0
12 mai 2006 5 12 /05 /mai /2006 00:23

LES BONNES RESOLUTIONS
 
Partie en opération razzia à la bibliothèque avec la ferme intention de :
 
1 M’en tenir aux titres sur ma liste et seulement eux. Oui je fais une liste, d’une quinzaine de titres environ, cela me permet d’espérer que sur cette liste 4 ou 5 livres seront disponibles.
 
2 Ne pas emprunter des pavés histoire de ne pas avoir eu les yeux plus gros que le ventre et de ne pas être obligée de rapporter des livres que faute de temps, je n’ai pas pu lire ou finir.
 
3 En priorité sur cette liste, m’en tenir aux suites et fins des séries en cours (un sacré paquet).
 
Les bonnes résolutions sont faites pour n’être jamais tenue. Aujourd’hui n’a pas fait exception à la règle. Un seul livre faisait partie de ma liste initiale, j’ai été attirée par des gros livres, pas une seule suite en cours dans mon panier. Je suis désespérante….
 
LE PETIT TRUC QUI AGACE
 
C’est pas vital non plus mais ça m’énerve un peu cette manie de coller le code barre en bibliothèque ou les étiquettes du prix directement sur le résumé d’un livre. Très pratique pour se décider à l’emprunt ou l’achat dans ces conditions.
 
HISTOIRE DE COUVERTURE
 
Pourquoi l’illustration de la version poche en folio de L’histoire de Pi de Yan Martel est-elle si laide ? N’y avait-il pas moyen d’avoir autre chose que ce truc absolument pas vendeur  et dont je ne voudrais pas dans ma bibliothèque personnelle? Ce n’est certainement pas rendre justice à ce très bon roman. Comble de l’absurde, la version folio poche junior arbore la très belle illustration de l’édition grand format.
 
UN PEU DE BAUME AU CŒUR
 
Réjouissons nous demain c’est le week end.
 
Dans mes emprunts en bibliothèque, j’ai ramené deux titres que Cuné m’avait plus que chaudement recommandé à savoir La découverte du ciel de Harry Mulisch (non c’est pas un manuel d’astronomie) et Avant que tu ne t’endormes de Linn Ullmann. Pour le Mulisch, je n’avais pas capté que c’était plus de 600 pages ce roman ! Les prochaines lectures s’annoncent fabuleuses.
Partager cet article
Repost0
12 mai 2006 5 12 /05 /mai /2006 00:19
MON FRERE ET SON FRERE de Hakan LINDQUIST
Ed Gaïa/219p
Trad : Anne Ruchaud
 
502 jours séparent le dernier jour de ta vie et le premier de la mienne. Malgré cela tu as toujours été présent, plus ou moins présent. (extrait) 
Jonas est né après la mort de son frère aîné Paul. En grandissant, son obsession pour lui l'amène à tenter de connaître ce frère par les témoignages de ses parents, d'amis, des photos ou des lettres et de savoir qui était véritablement Paul et ses secrets?
 
Dès les premières lignes, on est dans un roman de l'absence ou plutôt de la présence d'un fantôme qui de son vivant a laissé une empreinte très vive auprès de ceux qui l'ont connu. Mais l'ont-ils aussi bien connu qu'ils le croient ? Car Jonas va découvrir des aspects de la vie de son frère que ne soupçonnent pas ses parents. Chaque petit indice incite à en trouver d'autres quitte à suivre une fausse piste. Et au final saura t-on jamais pourquoi Paul se trouvait sur cette voie ferrée quand le train est arrivé ? En cherchant son frère, Jonas finira par trouver le grand amour de celui-ci. Qui est la personne pour qui il était Muj maly princi (mon petit prince en tchèque) ? Et si c'était l'occasion de se découvrir soi-même ?
 
Partager cet article
Repost0