Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

16 août 2006 3 16 /08 /août /2006 03:40
Et oui c’est mon tour enfin. Les valises sont bouclées, et le départ est imminent. Néanmoins je ne vous abandonne pas pour toujours et reviendrai chargée de nouveaux articles sur des lectures enthousiasmantes ou navrantes c’est selon. Ce n’est donc qu’un au revoir et à dans trois semaines….
 
Repost 0
31 juillet 2006 1 31 /07 /juillet /2006 03:27
 
Avez vous des petits rituels de lecteur ? Du genre : lire toujours au lit, utiliser le même marque page pour tel auteur etc…
 
 
 
Auster et la période estivale
Je lis toujours au moins un livre de Paul Auster en été. Bizarrement, je trouve que cette saison va bien à ses livres ou du moins que je suis en bonne phase pour les apprécier.
 
Le rail et le polar
Quand je prend le train mes lectures sont presque toujours des polars. J’ai bien essayé d’autres genres avec plus ou moins de bonheur mais je préfère les polars. Rien de tel qu’une bonne énigme policière, une ambiance tendue et des personnages intéressants pour faire passer le voyage et même si je suis très concentrée sur l’intrigue j’arrive rarement à connaître l’assassin avant la fin.
 
C’est débile mais…
Quand j’ai aimé un livre je le lui fais savoir en le serrant dans mes bras à la fin de la lecture. C’est important de se savoir apprécié même pour un livre. A l’inverse, il m’arrive d’agonir d’injure un livre qui m’a horriblement déçue. (Je débloque un peu là, mais c’est pas grave c’est la chaleur qui a grillé tous mes neurones encore fonctionnels)
 
La méthode
Avant de commencer un livre, je place toujours mon marque page à cent pages afin de me donner une motivation pour y arriver ou pour dépasser ma marque en fonction du plaisir à la lecture.
 
Idée de classement
Mes romans historiques sont classés par ordre alphabétique (auteurs) et par époques (ordre chronologiques).
Repost 0
7 juillet 2006 5 07 /07 /juillet /2006 00:32
 
Une PAL ou Pile A Lire est ce gratte-ciel, cette colline, montagne ou Everest, bref cet empilement de livres qui attendent chez vous d’être lus et parfois pendant des années. Le syndrome de la PAL est ce besoin quasi viscéral de se constituer une réserve de lectures et surtout de continuer à engranger même quand la pile menace de crever le plafond.
 
Vous pouvez passer des mois sans achat mais le jour fatidique où vous craquer pour ce nouveau titre tant attendu, comme par hasard, une myriade d’autres livres tentateurs sont là à votre portée et ma foi pourquoi ne pas prendre aussi ce petit bouquin en guise d’en-cas et oh ! Celui là est enfin en poche ! Allez-je prends et ah tiens ? Il a l’air bien comme titre celui-ci ! Je ne connais pas mais j’ai de bonnes vibrations et zou dans le panier.
 
De retour chez soi, un constat s’impose votre PAL vient de grimper de quelques centimètres.
 
Un jour l’état d’urgence est décrété. Cette fois ci, c’est la bonne ! On fait baisser la PAL. Plus d’emprunt, plus d’achat jusqu’à ce que la pile soit revenue à un niveau acceptable (et ce niveau est variable d’un lecteur à l’autre). Parce que oui, on vide cette fichue PAL mais pas totalement. Toujours cette peur du manque. Il faut en garder un peu en réserve juste au cas où…Une pile est faite pour ne jamais atteindre le niveau zéro qu’on se le dise.
 
Quand j’étais jeune étudiante fauchée, je ne connaissais pas ce phénomène. Les rares achats étaient lus immédiatement et relus. J’ai passé beaucoup de temps à relire des livres tout simplement parce que je n’avais pas les moyens d’en acheter d’autres fréquemment. Maintenant, que je gagne ma vie, j’entasse des livres en attendant de leur trouver un créneau dans mon temps de lecture et en regrettant un peu de ne plus pouvoir relire autant qu’avant.
Repost 0
24 juin 2006 6 24 /06 /juin /2006 09:45
 C’est bien connu, il n’y a plus de saison. Les écoliers n’étaient pas encore en vacance que fleurissaient déjà cartables, et matériel scolaire dans les magasins. Même le Père Noël se plante de jour. La preuve ? J’ai trouvé un cadeau dans ma boite aux lettres : un petit paquet venu de Reims avec de quoi garnir ma bibliothèque (elle est déjà en état de saturation mais ce n’est pas grave, on va se débrouiller). Heureusement que je n'ai croisé aucun voisin dans l'entrée de l'immeuble parce qu'ils se seraient posés des questions sur ma santé mentale en me voyant sautiller d'allégresse en serrant mon petit paquet dans les bras avec un grand sourire de gamine de 4 ans le jour du 24 décembre. Dois je parler de ces gloussements qui accompagnaient cette démonstration de joie ? Non, tout compte fait ma dignité en prendrait un coup. Et tout ça pour dire un grand merci à ma maman noël rémoise. Merci, merci, Cuné d'avoir pensé à moi, et comme cela tombe bien, je me demandais ce que j’allais pouvoir lire pendant les jours de congés d’été de la bibliothèque. 
Repost 0
10 juin 2006 6 10 /06 /juin /2006 03:13
 Je l’ai fini enfin ! Je n’y croyais plus. De quoi je parle ? De C’est ainsi que les hommes vivent de Pierre Pelot. Oui enfin, comme vous pourrez vous en rendre compte dans l’avis détaillé ci dessous, ce fut long et laborieux.
Sinon à part ça ? Rien. Je m’en vais en petit week end et j’embarque avec moi Le temps n’est rien d’Audrey Niffenegger et Meurtres dans la basilique de Sharan Newman. La suite au prochain épisode.
Repost 0
6 juin 2006 2 06 /06 /juin /2006 03:57

De A à Z

Lhisbei vient de me refiler la corvée. Je tiens à remercier l’aimable bon samaritain pour la traduction qui m’épargne les affres d’ouvrir mon dictionnaire.

accent
Accent ? Quel accent ? Je n’ai pas d’accent se sont les autres qui en ont un !

booze (bière):
Ce questionnaire est forcément sorti d’un cerveau imbibé de bière. Je suis sobre moi.

chore I hate (tâches que je hais)
Faire les vitres, changer une ampoule , toute occupation qui exige que je grimpe sur un escabeau ou une chaise. J’ai le vertige, rien que d’y penser

dogs/cats (chiens/chats)
Pas de chien, pas de chat juste des pigeons sur mes rebords de fenêtre.

essential electronics (électronique indispensable)
Mon ordinateur portable avec qui j’entretiens une relation amour/haine très compliquée. Je suis une handicapée de la technologie ce qui explique mon peu d’équipement en la matière.
favorite perfume (parfum préféré):
L’odeur du café, j’aime beaucoup même si je ne suis pas une fanatique du breuvage noir.

gold/silver (or/argent):
Ni l’un, ni l’autre, je ne suis pas vénale moi !

hometown (Ma ville):
C’est une ville, voilà, je n’y suis pas attachée plus que ça.

insomnia (insomnie):
Il y a quelques années j’ignorais tout de ce fléau, et puis il a fallut qu’il croise ma route et depuis de temps en temps je nocturne sans espoir de sommeil.

job title (travail):
Je travaille comme secrétaire dans un cabinet médical, et oui j’ai un beau diplôme qui m’autorise à exercer la profession.

kids (enfants)
sans

living arrangements (logement):
je dois avoir le même appartement que Lhisbei, et oui encore un troisième étage sans ascenseur mais plus petit, ce qui convient à ma petite personne.

most admired trait (la caractéristique la plus admirée):
aucune idée. Je n’ai pas d’admirateur.

number of sexual partners (nombre de partenaires sexuels):
No comment.

overnight hospital stays (passer la nuit à l'hôpital)
le moins souvent possible (touchons du bois)

phobia (phobies):
Les reptiles surtout les serpents. Horrible.

quote (citation):
J’en change régulièrement, inutile de vous encombrer avec une jolie citation qui n’aura plus court dans quelques semaines.

religion:

Le dogmtisme religieux m'horripile mais cela ne m’empêche pas d’être intéressée par l’histoire des religions bien que je n'en pratique aucune. Ah contradiction.


siblings (frères et sœurs):
Un frère et c’est largement suffisant.

time I usually wake up (heure à laquelle je me réveille):
7h00 quand je travaille et le plus tard possible les autres jours, j’aime les grasses matinées.
unusual talent (talent inhabituel):
aucun, c’est un de mes talents les plus recherchés.

vegetable I refuse to eat (légume que je ne mange pas):
Les épinards. Un traumatisme scolaire non encore évacué. J’ai la nausée rien qu’au souvenir de cette boue noire infâme nageant dans un jus brunâtre que l’on nous a forcé à avaler en CM2. Je ne vous dis pas ma joie quand au collège j’ai enfin échappé à cette abomination qu’est la cantine.

worst habit (pire habitude):
mes tergiversations sans fin avant de prendre une décision d’importance ?

x-rays (rayons-x):
C’est exprès qu’ils ont mis ce truc dans le questionnaire ? Ils savaient que j’allais devoir y répondre ? Je travaille dans un cabinet de radiologie donc les rayons ça me connaît mais j’ai mon petit dosi qui aide à prévenir tout problème sérieux. Ne vous faites pas de soucis pour moi.

yummy foods I make (des plats délicieux que je prépare):
Euh, je fais de bonnes salades et mes vinaigrettes sont très appréciées….

zodiac sign (signe du zodiaque):
Capricorne: une chèvre à queue de poisson, un animal qui n’existe pas. Une chimère donc.

Repost 0
2 juin 2006 5 02 /06 /juin /2006 00:07
DERANGEE MOI ?
 
Alors, j’ai commencé avec Harry Mulisch et La découverte du ciel : 683 pages (de bonheur absolu, je tiens à le redire) et puis j’ai continué avecStephen King et La tour sombre : 952 pages annexes inclues (je l’ai fini au fait) et là je persévère avec C’est ainsi que les hommes vivent de Pierre Pelot : 1106 pages. Alors oui, on peut se poser la question : est-ce que je ne suis pas légèrement dérangée du bocal pour continuer à lire des livres de plus en plus énormes ? Je n’ai pas la réponse à cette question mais une chose est sûre : après celui là, je ne fais plus que dans le moins de 300 pages.
 
LES TITRES DE MA LAL*
 
En jetant un œil sur mon petit carnet j’ai constaté que je cumulais pas mal de titres avec le mot courir dedans : Courir avec des ciseaux, J’ai rêvé de courir longtemps, Quelqu’un avec qui courir. Et puis il y a ces titres improbables qui font ma joie et apparemment ma marque de fabrique au vu des réactions de quelques commentaires que j’aie pu avoir du style : mais comment fais-tu pour trouver des titres pareils ? ou variante : il n’y a que toi pour découvrir ce genre de truc. Je vous en livre quelques-uns uns : Les pirates dans une aventure avec des savants (le dernier en date), On est forcément très gentil quand on est très costaud, Le saint cleptomane et la fille au vagin doré, Le traducteur cleptomane (tiens encore une répétition), De l’influence négative des femmes sur les performances des champions, etc…Je vais finir par ouvrir une rubrique spécial titres étranges, décalés, totalement loufoques...
 
 
*LAL : Liste à Lire : le petit carnet, la pile de post it, l’enveloppe sur lesquels sont noter les titres qui font envie,…
Repost 0
30 mai 2006 2 30 /05 /mai /2006 00:18
 Pour ceux qui suivent attentivement les articles de ce blog et je les en remercie pour cela, vous avez certainement vu passer un petit billet sur Azazel de Boris Akounine, premier volet d’une série qui s’annonce fort intéressant à suivre. Vous vous demandez en quoi cela concerne cette rubrique, j’y arrive. Il se trouve que je viens de finir le deuxième volet des enquêtes d’Eraste Fandorine Le gambit turc. Vous ne trouverez pas mon avis tout de suite, je compte en lire quelques-uns de plus avant de vous en parler un peu plus longuement. J’ai donc jeté un œil distrait sur la notice biographique au début du livre et c’est fou ce qu’on peut apprendre comme trucs intéressants. Notamment, que Akounine est le pseudonyme du très respectable Grigori Chalvovitch Tchkartichvili (concentrez-vous bien, vous allez y parvenir à la bonne prononciation) rédacteur en chef adjoint d’une revue littéraire avant de devenir traducteur d’anglais et de japonais (dont Mishima et Inoué) et de se consacrer à la publication d’une anthologie en vingt volumes (excusez du peu) consacrée à la littérature japonaise.  Il s’est avéré que Chtark…euh….Tchkir…oui enfin bref G.C.C pour faire court s’étant lancé dans l’écriture d’un essai intitulé L’écrivain et le suicide (difficile de faire plus gai) avait besoin de se remonter le moral (et on le comprend) et il s’est donc mis à écrire un roman policier sous le pseudo qu’on lui connaît. Entre nous, son essai sur le suicide ça a dû le marquer quand même parce que c’est fou le nombre de gens qui mettent fin à leur jour dans ses romans. Tout ça pour dire que son nom de plume policière à ce Monsieur, il est très bien trouvé et que surtout, surtout, qu’il le garde…parce que j’aurai bien du mal personnellement à demander le nouveau polar de Tchar…non…Chtak…toujours pas ça…Tchkarcht….raah m’énerve ! Et donc comme je le disais Akounine comme nom c’est bien.
 
C’était encore Chimère dans sa désormais célèbre rubrique sur l’art de ne rien dire (saint Zaphod et saint Thom seront fiers de moi).
Repost 0
19 mai 2006 5 19 /05 /mai /2006 00:11
 
 De quoi je parle, mais du DVC bien sûr ou du Da Vinci Code de Dan Brown pour les non initiés dont l’adaptation cinéma est sur les écrans.
 
Je fais partie de l’infime particule de la population mondiale qui n’a pas lu le livre. J’attends d’avoir l’occasion de le faire sans débourser le moindre centime. Et oui, je n’éprouve pas l’envie de rajouter ce titre dans ma bibliothèque personnelle.
Et par conséquent, je n’irai pas voir le film puisque je préfère lire le livre avant de voir son adaptation. De toute façon, je ne suis pas franchement cinéma et les adaptations de romans sont rarement une réussite au cinéma.
 
Alors, vous l’avez lu ? Vous irez le voir ?
Repost 0
15 mai 2006 1 15 /05 /mai /2006 00:12
Je souhaitais publier un article tout neuf, mais ma production ne me plait pas telle qu’elle est, ce n’est pas le résultat auquel je souhaite aboutir. Alors plutôt qu’un sujet bâclé, je vous ai ressorti une petite critique de mon grenier histoire de me laisser le temps de retravailler à fond mon affaire. Pas de grande nouveauté donc mais ce n’est pas plus mal de ressortir des petites anciennetés de temps en temps histoire de leur donner un petit coup de neuf et puis ce sera peut être une nouveauté pour certains. Passer une bonne journée et à bientôt. 
Repost 0