Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

21 avril 2006 5 21 /04 /avril /2006 01:22

L'EQUILIBRE DES PARADOXES de Michel PAGEL

Ed Denoël/429p

France, 1904, le temps se met à dérailler et propulse en cette année là, en Bretagne, un soldat d'Attila, un cyborg, un extraterrestre, une princesse russe du XVIIIème siècle et une foule d'autres individus d'époques diverses. Tout ce petit monde pourrait fort bien déclencher la première guerre mondiale quelques années avant la date fatidique et donc changer l'avenir si de courageux et intrépides aventuriers n'étaient bien décidés à ramener un semblant d'ordre dans cette histoire paradoxale.

 Sous forme de journaux intimes de quatre des personnages principaux, l'auteur nous lance dans une histoire pleine de rebondissements, où il est impossible de s'ennuyer une seconde, avec un sens du suspense prodigieux. Et cerise sur le gâteau, c'est drôle, très drôle. Les personnages nous deviennent très vite sympathiques. On se croirait dans un roman d'aventure du début du siècle, mais en moins sexiste sur les bords et ça fait du bien. L'auteur à mon avis, a dû jubiler et prendre un plaisir fou à composer cette histoire qui aurait pu vite devenir totalement invraisemblable mais reste logique jusqu'au bout. A noter, que l'histoire L'étranger qui précède le roman proprement dit est une introduction des personnages principaux et en plus il permet d'expliquer pourquoi ces personnages acceptent si facilement les explications du voyage dans le temps. J'ai adoré, ri beaucoup, et ne me suis pas ennuyée une seconde. Pendant quelques heures j'ai vécu une grande aventure avec un immense plaisir.

Mention spéciale à l'une des narratrices Sophie Perrisset : Contrairement aux trois autres, elle vient du futur : 1969. Elle débarque en 1905 de sa communauté dans l'Aveyon avec pour tout bagage, un magnétophone et des cassettes de ses groupes préférés,  ainsi qu'un foutu caractère et le langage qui va avec. Ayant la paresse d'écrire, elle enregistre son journal sur cassette sacrifiant ainsi ses musiques préférés. La plupart du temps son journal débute par :

(claquement, toussotement)Un..deux...bon ça à l'air de marcher. Qu'est ce que je dis moi maintenant ? Putain ! Quand je pense que je suis en train d'effacer Their Satanic Majesties, ça me fait mal tiens, mais je vois pas où je trouverais des cassettes vierges en 1905 ...
ou encore :
Adieu Pink Floyd, adieu Interstellar Overdrice ! Je vous regretterai mais y a des trucs que je peux pas passer sous silence.
L'avis enthousiaste de Cuné

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 avril 2006 2 18 /04 /avril /2006 18:22
L'ENFANT OMBRE de P.F. THOMESE
 ed Actes Sud/125p
 
 
Note biographique : Pieter Frans Thomése est né en 1958. Il a d'abord fait du journalisme et débuté en littérature en 1990 avec un recueil de nouvelles intitulé Zuidland (Terre australe); immédiatement remarqué et couronné. Son oeuvre comprend deux romans et trois recueils de nouvelles et de récits. 
 
Un jeune couple perd son enfant une petite fille de quelques semaines. Le père se lance dans l'écriture pour pouvoir faire son deuil. Mais l'écriture pose plus de questions qu'elle ne donne de réponses.
 
Emouvant, très sobre aussi pour un sujet qui aurait facilement tendance à sombrer dans l'excessif mélodrame. Ce n'est pas un récit linéaire mais plutôt une suite de textes courts, des fragments de réflexions et d'expériences que nous fait ressentir l'auteur. Un livre très poétique dans son contenu, grâce à une écriture très belle et sensible. 
 
Ce récit est vrai petit bijoux qui a une place privilégiée dans mes coups de coeur.
 
Partager cet article
Repost0