Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

17 mai 2007 4 17 /05 /mai /2007 12:42
LA CITE DES SAINTS ET DES FOUS de Jeff VANDERMEER
Ed Calman-Lévy
Trad : Gilles Goulet

la_cit__des_saints_et_des_fous.jpg
 
Ambregris, la cité des saints et des fous est une ville bâtie sur une ancienne cité d’un peuple appelé champignien du fait de leur morphologie rappelant celle de champignons. Cette ville vit du commerce du calmar royal, des sectes bizarroïdes y ont fait souches, un festival du calmar royal fait tous les ans des victimes, des artistes y développent un art unique, son gouvernement est tout aussi chaotique que ses habitants et on pressent que des secrets hors normes se terrent entre chaque page du livre de l’auteur qui a tenu à faire découvrir cette cité hors du commun à ses lecteurs. Vous pourrez ainsi vous promener sur le boulevard Albumuth cette artère principale où on peut y trouver la célèbre librairie Borges, mais aussi les succursales commerciales d’Hoegbotton et fils, participer au Festival à vos risques et périls, croiser les terrifiants chapeaux gris (champigniens) et peut-être échapper à une mort atroce. Il se passe toujours quelque chose à Ambregris.
 
Inclassable, bizarre, totalement fou par certains côtés, ce livre se lit en prenant le temps de tout voir, des histoires effrayantes, d’autres plus drôles, des dessins, des guides touristiques, des photos, des rapports médicaux, un traité scientifique sur le calmar royal, une nouvelle accompagnée de son commentaire de texte, des réclames publicitaires, un glossaire très instructifs, une analyse gastronomique des polices de caractère utilisée dont j’apprécie particulièrement la police utilisée par le Dr V. pour sa correspondance est connue sous le nom de « machine à écrire de maman » parce qu’elle a bel et bien été engendrée sur la machine à écrire de sa mère à qui il l’avait emprunté à cause de la lenteur glaciaire avec laquelle la monolithique Division Ambregrisienne des Etudes Psychiatrique déboursait les fonds (….)Quoi qu’il en soit « Machine à écrire de maman » est une police revêche à l’ambiance de réprimande caustique et assez ferme pour dix autres polices de caractère. Son arrière goût saumâtre est particulièrement désagréable…(extrait) sans oublier les notes de bas de page dont ma préférée est :
 
Le lecteur impatient incapable et dépourvu de toute curiosité intellectuelle et historique devrait faire au vieil historien auteur( des présentes lignes la faveur de sauter les pages suivantes pour se rendre directement au Silence (partie III). Cela s’adresse à la plupart d’entre vous, j’imagine en cette affreuse époque moderne. Bien entendu ces lecteurs là étant les moins susceptibles de lire ces notes et par conséquent les moins susceptibles d’apprécier les pages qui suivent négligeront la présente note et s’infligeront l’ennui de l’histoire…(extrait)

Tout porte à croire que l’auteur à disparu dans des circonstances mystérieuses, c’est du moins ce que laisse entendre sa biographie fantaisiste (Quoi qu’il en soit nul n’a revu VanderMeer. On ne dispose d’aucun autre indice quant à l’endroit où il se trouve, que la photographie accompagnant cette note biographique. Si son auteur, un libraire de Prague affirme que c’est bien VanderMeer, les experts ayant examiné le cliché ne peuvent confirmer qu’il s’agissait de sa silhouette. Calman Levy est preneur de toute information permettant de localiser VanderMeer mais n’offre aucune récompense. Extrait). Cela dit, il semblerait qu’un étrange patient X végéterait dans un institut psychiatrique d’Ambregris en se prétendant écrivain et auteur d’un roman se déroulant dans une ville qu’il dit imaginaire appelée Ambregris.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Acr0 - Livrement 25/06/2009 13:15

Tu as très bien résumé le tout: ce livre est inclassable. Quelques fois insaisissable, d'autres, complètement loufoques, VanderMeer nous emmène dans un bien drôle d'endroit. Je pense que ma nouvelle préférée est celle du patient X ;)

efelle 11/06/2007 13:41

Inclassable, surprenant, drôle et terrifiant. J'ai beaucoup aimé.

yueyin 21/05/2007 21:37

miam !!!

Pascal 19/05/2007 16:53

J'adore ce style de livre. J'espère mettre un jour la main dessus. Merci chimère.

Chimère 19/05/2007 11:51

Si tu aimes les trucs hors normes et délirants je crois que tu vas apprécier effectivement. :)