Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

7 juin 2007 4 07 /06 /juin /2007 02:48
SEPT MERS ET TREIZE RIVIERES de Monica ALI
Ed Belfond/460p
Trad : Isabelle Maillet

sept-mers-et-treize-rivi--res.jpg
 
Nazneen est née dans un petit village du Bangladesh On lui trouve un mari, la quarantaine, ennuyeux et pontifiant, il vit à Londres dans l’attente d’une promotion qui ne viendra jamais. Nazneen découvre un autre monde dont elle est exclut a priori ne parlant pas la langue et sans autre activité que celle d’une mère au foyer. Mais heureusement que la solidarité de la communauté féminine bangladaise existe.
 
Elle est un peu trop passive cette Nazneen qui semble se réveiller subitement dans les deux derniers chapitres du livre mais en même temps, le personnage a une histoire personnelle qui explique son apathie. Et puis, la description de cette communauté partagée entre le respect des traditions et le besoin d’intégration à un nouveau pays, l’intégrisme, la drogue chez les jeunes générations en conflit avec leurs aînés, est intéressante. Certains personnages sortent du lot, la sympathique Razia, l’abominable Mme Islam, le verbeux mari de Nazneen, qui décidemment n’arrête pas de déverser sur le pauvre monde ses pensées les plus profondes et son dépit de n’être arrivé à rien dans ce pays d’adoption et en devient ridicule. Une bonne peinture sociale mais j’ai trouvé la fin optimiste un peu trop précipitée et pas forcément très crédible au vu des événements précédents, mais on ne va pas chipoter non plus parce qu'au final j'ai apprécié le récit.
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

yueyin 08/06/2007 08:31

je crois que je pourrai résister cette fois :-), même si le sujet est plutôt interessant... dans la même veine j'avais beaucoup apprécié le bouddha de banlieue de Hanif Kureishi assez décapant !

cathe 07/06/2007 09:05

Je l'avais lu à sa sortie et j'avais bien apprécié ce livre et le thème développé ( l'intégration des Pakistanais en Angleterre). De plus il était sorti au même moment que le film de Ken Loach "Just a kiss" à peu près sur le même sujet. C'est facile à lire, c'est vrai, et très romanesque mais assez édifiant sur le sujet des communautés étrangères en Angleterre.