Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

19 avril 2006 3 19 /04 /avril /2006 17:32
LE CINQUIEME HIVER DU MAGNETISEUR de Per Olov ENQUIST
 
Friedrich Meisner est un homme qui a la capacité de fasciner les foules et de les plier à sa volonté. C’est au cours de l’hiver de 1793 qu’il fait son entrée dans la ville de Seefond où il s’installe en tant que magnétiseur et que les évènements vont se précipiter.
Difficile de résumer un roman comme celui-ci. L’histoire est vue à travers deux points de vue : Le rationaliste Docteur Selinger (à travers son journal) et par Meisner   (un personnage très ambigu et énigmatique). Selinger représente le rationnel, l’ordre, la réalité telle qu’elle est perçue par ses contemporains. A l’opposé se trouve Meisner, l’irrationnel, le représentant du chaos, de l’illusion, grâce à son don il fait entrapercevoir une autre réalité (celle de notre psychisme ?). Que se passe t-il lorsque ses deux réalités s’affrontent ? Voilà un récit qui pose beaucoup de questions, qui donne beaucoup de pistes et de réflexions à suivre après la lecture. C’est aussi un témoignage assez réussi sur le XVIIIème siècle, le siècle des Lumières, de la raison où la vogue des médiums, magnétiseurs et autres thaumaturges n’a jamais été aussi forte. Comme si le rationnel avait besoin de l’irrationnel pour exister et inversement.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Allie 19/04/2006 19:12

Ce livre est sur ma LAL depuis un bon moment ... j'hésite à l'acheter... je ne sais pas trop pourquoi...

ChimÚre 19/04/2006 19:29

Tentes de le trouver en bibliothèque dans ce cas...comme ça si ne te plais pas, tu n'encombreras pas tes étagères avec. C'est un roman vraiment étrange, intéressant mais je reconnais qu'on peut facilement ne pas accrocher au style.