Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

16 mai 2007 3 16 /05 /mai /2007 05:03
LE CAS ROBERTA GELLIS
 
 
L'Old Priory Guesthouse est une maison bien spéciale. Une maison close tenue par Magdalaine la Bâtarde. Ses pensionnaires ont également été choisies pour leurs qualités physiques indéniables mais également pour leur particularité. Il y a Letice, muette, Sabine aveugle, et Ella une simple en esprit. La cuisinière Dulcie est sourde. Plus tard c'est Diot qui viendra en renfort. Bref, tout contribue à rassurer les clients sur la discrétion de ces dames. On entre dans cette maison que sur recommandation et pas question de brutalité sur le personnel. On y est entre gens de bonne compagnie et si le prix est élevé c'est que les services offerts les valent. Officiellement, la maison regroupe une société de brodeuses histoire de ne pas ternir la réputation d'un des protecteurs officiels de Magdalaine : L'évêque de Winchester. Parmi les autres protecteurs on y trouve également Guillaume d'Ypres, dirigeant un groupe de mercenaires travaillant pour le compte du roi. C'est que la grande discrétion de la maison en fait un endroit idéal pour des réunions « politiques » car L'Old Priory Guesthouse est aussi une agence de renseignements. Tout ce qui peut avoir une incidence dans les affaires du royaume est transmis au Capitaine qui apprécie également la compagnie de ces dames. Que sait-on de Magdalaine ? Que ce n'est pas son vrai nom. Qu'elle a fui un passé trouble et qu'elle est d'origine noble et que son mari était d'une jalousie maladive. Et puis, il y a Bellamy, le chevalier Bellamy d'Itchen est au service de l'Evêque. Depuis qu'il a posé les yeux sur la patronne de L'Old Priory Guesthouse, il en est amoureux fou et ne supporte pas l'idée qu'elle soit à d'autres pour de l'argent. Mais que font donc tous ces personnages dans une série policière ? Ils enquêtent sur des crimes, chacun avec ses compétences propres, et sont ma foi bien efficaces.
 
MAGDALAINE LA BATARDE
ed 10/18/398p
Trad : Bernard Cucchi
 
 
1139 à Londres, L'Old Priory Guesthouse est une maison close très privée dirigée par Magdalaine la Bâtarde qui grâce à l'appui de deux puissants protecteurs n'est pas trop inquiétée par les moines du prieuré tout proche, guère ravis d'avoir d'aussi peu recommandables voisines. Aussi, quand un émissaire du pape est retrouvé mort non loin de chez elle, voient-ils là l'occasion en  accusant du meurtre les prostituées de s'en débarrasser. Aidée par le chevalier Bellamy d'Itchen, Magdalaine va mener l'enquête pour trouver le vrai coupable.
 
Le moins que l'on puisse dire c'est que les personnages de Magdalaine et ses filles sont peu communs dans une série policière et d'emblée, elles apparaissent sympathiques et surtout avec un caractère propre à chacune et bien affirmé. Les prises de bec entre Magdalaine et Bellamy (amoureux au premier regard et jaloux des autres hommes qui pourraient approcher sa belle) sont bien vues. Est ce le début d'une vrai romance ? Comme une partie de l'enquête se déroule dans un monastère, on retrouve l'ambiance des romans sur Frère Cadfaël (qui se déroule à la même époque du reste). On suit avec bonheur les fausses pistes de l'auteur, on finit par soupçonner tout le monde et le coupable est vraiment bien caché. Et ce qui ne gâche rien, les complots politiques et religieux compliquent encore plus l'enquête. Ce roman est le premier tome d'une toute nouvelle série policière et je suis cliente pour le prochain tome déjà sorti et les autres à venir.
 
LE DIABLE A DEMEURE
Ed 10/18-406p
Trad : Bernard Cucchi
 
 
Sabine une des ex pensionnaires de l'Old Priory Guesthouse a trouvé le bonheur en acceptant la proposition de Mainard un maître sellier malheureux en ménage, d'être sa maîtresse. Mais un jour, l'épouse du sellier, une femme au caractère détestable et qui menait la vie dure à son entourage est assassinée et tout accuse le mari. Sabine demande alors l'aide de Magdalaine et de son chevalier servant Bellamy pour innocenter son amant.
 
Encore une enquête rondement menée par le duo de choc qui cette fois ci va les mener dans le monde des guildes commerçantes, des trafiquants de faux documents et les affaires un peu troubles que semblaient mener la défunte. On y ajoute une nouvelle pensionnaire, Diot qui aura sa part d'ingéniosité et de bravoure dans cette enquête. Quant à l'affaire amoureuse des deux premiers personnages, elle évolue tout doucement. Nos deux enquêteurs sont efficaces chacun dans leur domaine et dans leur façon de récolter des renseignements et de mettre leur intelligence au service de l'énigme. Ce deuxième tome confirme ma première impression concernant cette série.
 
LE VENT DE LA TRAHISON
Ed 10/18 - 422p
Trad : Bernard Cucchi
 
Le-vent-de-la-trahison.jpg 
 
Juin 1139, Le roi Etienne va tenir son conseil à Oxford et Guillaume d'Ypres le protecteur de Magdalaine flairant un complot  lui demande de la rejoindre là bas. Très vite, Magdalaine se retrouve dans une affaire de meurtre dont est soupçonné un des hommes d'armes de Guillaume.
 
Cet épisode est plus politique que les précédents. Intrigues des grands dont compte bien profiter quelques serviteurs intelligents, complot visant à abattre une puissante famille qui fait obstacle à l'ambition dévorante d'un conseiller du roi, des espions, des agents doubles, une jolie pupille royale que tout le monde veut épouser pour sa fortune et qui est bien décidée à épouser l'homme qu'elle a choisit, et un assassin qui rode. Magdalaine et Bellamy son chevalier servant vont très vite se retrouver plongés dans le chaos ambiant et retrouver leur tueur n'est pas une mince affaire surtout si politiquement, il n'est pas recommandé de faire la lumière sur toute l'affaire. Encore un opus réussi dans cette série dont les prochains épisodes s'annoncent encore plus prometteurs dans une ambiance politique des plus instable et dangereuse.
 
Retrouvez l'avis de Yue Yin, sur Le vent de la trahison. 
LA CHAMBRE AUX SECRETS 
Ed 10/18 349p
Trad : Bernard Cucchi

La-chambre-aux-secrets.jpg 

Il a été déposé dans la chambre de l’évêque de Winchester, le corps d’une prostituée avec une lettre qui lui était destinée venant de Robert de Gloucester. Le chevalier Bellamy au service de l’évêque fait appel à Magdalaine pour identifier la morte et découvrir qui souhaite discréditer son maître.
 
Alors que nos deux enquêteurs sont plutôt en froid depuis leur retour d’Oxford, ils sont contraints de faire de nouveau équipe pour une enquête qui s’annonce intrigante et plutôt dangereuse. De nouveau, les compétences des pensionnaires de l’Old Priory Guesthouse sont mises à contribution. On en apprend un peu plus sur la mystérieuse Létice entre autres choses. Une situation politique compliquée et tendue, un trafic de pavot, des vols de document, quelques morts pour faire bonne mesure, un mariage qui se prépare, voilà de quoi occuper le couple dans leur enquête. Toujours aussi bien mené, le récit de ce quatrième opus des aventures de Magdalaine et Bellamy est aussi bon que les précédents.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

pom' 09/12/2006 17:16

Encore une fois tu m'as fait découvrir une série policière bien sympathique, on suit l'angoisse de Magdalaine qui doit lutter contre les religieux, elle doit aussi protéger ses filles, l'enquête est interressante, j'ai du réviser mon histoire. je vais lire la suite avec plaisir.

ChimÚre 24/10/2006 11:17

Effectivement certaine série policière gagne à être lue dans l'ordre. C'est comme celle d'Ake Edwardson avec son commissaire Winter, quand on connait les personnages depuis leur début, on est plus à l'aise pour les suivre ensuite.

yue yin 23/10/2006 23:08

Ah ta critique me réconcilie avec la série... j'ai commencé par le vent de la trahison et je crois que j'ai eu tort (j'en suis au milieu)... l'histoire très politique est un peu confuse, en même temps ça me plait bien... et j'ai l'impression que l'intrigue s'accélère un peu... J'aurais vraiment dû commencer par le premier !