Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

21 janvier 2007 7 21 /01 /janvier /2007 07:09
HABITUS de James FLINT
Ed Au Diable Vauvert/719p
Trad (anglais) : CLARO
 
Autour de trois personnages, l’auteur fait voyager le lecteur des années 50 aux années 80 sur fond des grandes avancées technologiques de l’époque, de l’aventure spatiale, de la biologie, des mathématiques, de l’astrophysique, de l’informatique et une pointe de mysticisme.
On y croise donc Laïka, le premier être vivant envoyé dans l’espace par les Russes, une chienne qui contrairement à l’idée répandue n’est pas morte du tout et continue de voyager dans son habitacle autour de la Terre et observe les évènements, Joël un génie cherchant à relier la science et Dieu issu d’une communauté juive hassidique ultra orthodoxe, Judd un américain fruit d’une union mixte, d’un milieu aisé et artistique, cherchant dans le jeu, à se trouver lui-même, une anglaise Jennifer, véritable lolita qui séduira les deux hommes et sera le lien entre les personnages puisque les deux hommes ne se rencontreront jamais mais auront en commun, un lien génétique particulier.
La particularité de ce roman est de nous faire découvrir trente années dans la vie de trois individus très particuliers par le biais de la science qui est étroitement mêlée et de façon très naturelle à l’histoire qui est racontée sans être un procédé artificiel. C’est réellement passionnant bien que les derniers chapitres m’ait paru un peu trop extravagants mais après tout très logique dans la continuité du récit ce qui fait que j’ai légèrement décroché à ce moment là. Cependant, l’histoire de ces trois personnages est intéressante et les explications scientifiques très bien intégrées au récit. On assiste même à une hallucinante rencontre entre un ovule et des spermatozoïdes ce qui donne lieu à une incroyable fécondation et une gestation tout aussi phénoménale.
Un roman très curieux dans sa forme et dans son fond, fascinant sauf pour la fin en ce qui me concerne mais qui m’a donné envie de découvrir l’auteur et ses autres titres.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Y
Effectivement cela a l'air curieux mais bien tentant aussi :-)
Répondre
C
Cathulu, l'objet n'était pas trop pesant et je te remercie de prendre soin de la santé de mes articupations.
Lhisbeï, c'est une expérience à tenter,
 
Répondre
C
719 pages, ce n'est pas trop lourd pour les poignets ? :)
Répondre
L
Hum c'est tentant ... :-)
Répondre
C
Alors bonne lecture, c'est quand même un drôle d'olni (objet littéraire non identifié). Ah je vois que toi aussi tu es fan de Jacques Poulin, m'en vais visiter plus avant par chez toi moi ? Très intéressant.
Répondre