Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 10:11

 

Titus d'enfer1 TITUS D’ENFER de Mervyn PEAKE

Ed Points Seuil

Pages : 592

Trad (anglais) : Patrick Reumaux

Format poche

Genre : fantasy

 

 

Au château de Gormenghast, la vie est rythmée par des rites immuables devenus vides de sens auxquels tout le monde se plie depuis des siècles même Lord Tombal et Lady Gertrude comte et comtesse D’Enfer, n’y échappent pas. La naissance de leur fils et futur héritier du titre Titus va fortement perturber la routine quotidienne.


Alors attention : monument dans la littérature, le genre qu'on ne peut pas oublier après les dernières lignes de lues !Les premières pages sont un peu ardues mais dès le départ, elles vous plongent dans une ambiance curieuse, étouffante, avec ces personnages bizarres qui apparemment n'ont pas d'autre avenir que de vivre et mourir dans leurs fonctions et dans les murs du château. Car tout laisse à penser que l'extérieur est sans intérêt et qu'il n'existe que pour permettre au château de se situer dans un espace.

Ce qui est sur c'est que l'on ne rigole pas tous les jours dans cette impressionnant bâtisse, même la famille régnante, les D'Enfer y est prisonnière des rites et coutumes journaliers à accomplir sans que ceux ci est le moindre sens. Du reste la famille a l'air aussi excentrique, bizarre et dysfonctionnelle que leurs serviteurs. Vous pensez bien qu'un bébé dans cette atmosphère si inquiétante mettrait en alerte tous les services sociaux de l'enfance.

Mais cette simple naissance va servir de catalyseur pour beaucoup de monde, en servant les ambitions démesurées d'un intriguant comme Finelame, en exacerbant la jalousie des soeurs du comte envers leur belle-soeur, en mettant en évidence la rivalité quasi meurtrière entre deux serviteurs aussi opposés dans leurs physiques et leurs personnalités que sont le chef des cuisines et le premier serviteur de Lord Tombal.

 

Peu à peu, le texte parvient à captiver dans son étrangeté. Et de l'étrange, du bizarre, du carrément glauque parfois, il y en a ! Un premier tome qui laisse présager du bon pour la suite, en tout cas le final pose pas mal de questions sur la suite des événements et sur le devenir du futur comte D'Enfer et de Gormenghast. J'ai beaucoup aimé même si par moment j'ai légèrement décroché en raison de longueurs dans le récit. Mais passé ces passages, notamment le tout début qui n'incite pas tellement à lire la suite, la description des personnages tous plus marginaux et excentriques les uns que les autres et l'atmosphère singulière de Gormenghast m'aura convaincue de lire la suite le plus vite possible.

 

note451.jpg

 

 

 

 

 

Une lecture dans le cadre du défi

 

coeur-vs3.jpg

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chimère 07/10/2010 23:38



C'est vrai que c'est spécial comme livre, mais une fois pris dans l'ambiance, ça se passe plutôt bien



yueyin 07/10/2010 21:57



Un classique qui me fait envie et peur à la fois... m'en sortirège-je that is the question :-)



Chimère 06/10/2010 08:29



Je n'ai pas vu l'adaptation, mais le roman est très évocateur d'images à lui tout seul.



Nataka 05/10/2010 20:36



J'avais vu l'adaptation (en série télé) et j'avais bien accroché, même si le doublage en français laissait à désirer. Je n'ai pas eu l'occasion de lire les romans depuis, mais c'est sur ma liste.



Chimère 30/09/2010 08:13



Joëlle, sans compter qu'il faut que la suite soit disponible quelque part, effectivement ça peut prendre du temps.


George, et bien j'espère que tu y trouvera ton bonheur