Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 00:00

 

stardoc1 : STARDOC de S.L VIEHL

Ed Roc Book

Pages : 312

Version originale : anglais

Format livre numérique

Genre : sf

 

 

 

 

My charge nurse's four eyes rolled wildly toward me, and I saw she had shoked out her report-the business end of a pulse riffle was pressed tightly against her larynx. Terror had mottled her smooth vermillon hide with dark splotches. On the other end of the weapon was a monster. A big ugly green monster. (extrait)

 

Cherijo Grey Veil est médecin et même un génie de la chirurgie. Seulement voilà dans ce futur où les humains colonisent l'espace, et rencontrent d'autres espèces intelligentes, Cherijo a un papa ultra possessif et qui a des squelettes dans ses placards pas jolis, jolis. Une seule solution maintenant qu'elle sait tout des sinistres actions paternelles et avant qu'il ne la fasse tuer, fuir sur une lointaine colonie existante à des années lumières de la terre et se faire engager comme médecin dans la clinique locale. Mais, il y a quand même un problème de taille : aussi géniale qu'elle soit Cherijo n'a jamais soigné d'aliens, lesquels ont une morphologie et une aantomie des plus étranges pour la plupart. 

 

Ah là là, une série space opera médicale avec de vrais morceaux d'aliens dedans, une grande histoire d'amour entre la jolie docteur et un sexy alien bleu, les démélés avec le directeur de la clinique, les collègues pas tous humains et enfin la grosse intrigue qui va tout changer dans la vie de l'héroïne et l'entraîner dans une folle aventure : j'en rêvais et S.L Viehl l'a fait avec une saga de près de dix tomes et rien que ce premier vaut le coup de l'investissement (d'ailleurs le deux est déjà téléchargé).

J'ai adoré l'ambiance, les personnages, le contexte dans lequel se passe l'histoire avec notamment ce sale type qu'est le papa de Cherijo, le grand et tout puissant Docteur Josef Grey Veil, un homme sans éthique et parfaitement capable de faire les pires horreurs sans sourciller le moins du monde que voilà un grand méchant qui va bien entendu pourrir la vie de l'héroïne sur une bonne partie de la saga.

Si ce premier tome pose les bases; la suite promet d'être explosive car il s'en passe des choses dans cette première partie, en un peu plus de trois cent pages, on voit passer une prise d'otage, une épidémie qui menace la vie de la colonie, un conflit entre la Ligue humaine et la race dont est issu le grand amour de l'héroïne, et enfin des révélations sur celle-ci qui donne envie de voir ce que l'auteur va en faire par la suite sans compter les quelques mystères qu'il reste encore à résoudre.

 

Donc rendez vous au prochain épisode.

 

note41.jpg

 

 

 

 

 

 

beySTARDOC II : BEYOND VARALLAN de S.L VIEHL

Ed Roc Book

Pages : 356

Version originale : anglais

Format livre numérique

Genre : sf

 

 

 

 

Je me faisais une joie de retrouver ma chirurgienne de l’espace préférée toujours poursuivie par la méchante Ligue Humaine menée par son mégalo psychopathe de « père », mais j’ai un peu déchanté.

 

Je trouve que ce second tome où on découvre en vrac : les joies de la vie à bord d’un vaisseau joranien, les obligations du médecin de bord, quelques meurtres, une nouvelle culture à appréhender, un peu longuet limite ennuyeux. Dommage car il y avait des pistes intéressantes. Autant dans le premier tome, il se passait toujours quelque chose de palpitant (en moins de 100 pages l’auteur avait cumulé une épidémie, une prise d’otage, une histoire d’amour humaine/alien,des aliens en pagaille et de toutes les formes, un mystère autour de l’héroïne, ) et ce jusqu’à la fin, autant là les événements marquants sont dilués dans le train-train quotidien et manquent de ressort. Un délayage qui ralentit le rythme et l’intérêt. En gros après un sprint foudroyant lors du volet précédent, là j’ai ressenti une baisse de régime.

 

Cependant l’histoire avance et continue d’intriguer suffisamment pour ne pas lâcher l’affaire en route mais ce n'est plus aussi prenant que précédemment.

 

note31.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chimère 08/10/2011 12:24



Une petite perle dont je ne suis pas peu fière...



yueyin 05/10/2011 22:03



Du space opera medical, ça se tente je dis !!!!!



Chimère 22/09/2011 20:23



En même temps, on n'est pas obligé d'aller au bout non plus 



Joelle 22/09/2011 08:46



Le côté space opera médical me tente énormément ... par contre, 10 tomes .... pffff, c'est terrible ;)